Ailes

(Altération, Invocation/Evocation)
Niveau
2
Portée :
3 m/niveau
Durée :
3 rds
Zone d'effet :
1 créature
Composantes :
V, S, M
Temps d'incantation :
2
Jet de sauvegarde :
Aucun

Ce sort provoque chez le lanceur, ou chez la créature bénéficiaire qui doit être visible durant l'incantation, l'acquisition instantanée d'ailes. Les ailes poussent depuis les épaules du bénéficiaire, et ont l'apparence désirée par le lanceur, depuis des ailes géantes des créatures aériennes à plumes jusqu'aux ailes diaphanes des insectes en passant par les ailes de chauve-souris des baatezu et des tanar'ri. Ce dernier type d'ailes est quelque fois utilisé pour impressionner ceux qui regardent avec la puissance magique du lanceur ou pour leur faire croire qu'il est une puissante créature venant d'un autre plan.

Les ailes crées par ce sort ont une durée de trois rounds, et ne peuvent pas être bannies avant. Si elles sont crées suffisamment grandes elles encombrent une créature terrestre non habituées à elles. L'envergure maximale est de trois fois la hauteur du bénéficiaire.

Les ailes sont sous le contrôle approximatif du bénéficiaire. Seules les créatures qui ont normalement des ailes peuvent les utiliser sans pénalité à une vitesse de déplacement de 21 (B). Toutes les autres créatures doivent réussir un test de dextérité chaque round afin d'éviter de tomber tête première quand elles perdent leur équilibre ou que les ailes s'emmêlent. Il faut suffisamment d'espace libre pour permettre aux ailes de battre sans gêne ou toute tentative de mouvement aérien est voué à un échec automatique. Les ailes peuvent être utilisés pour décoller, planer, ou freiner. Une seule de ses actions peut être accomplie par round, mais passer de l'une à l'autre à chaque round est possible.

Un décollage se fait en battant frénétiquement des ailes. Pour accomplir ceci, réussir un test de force est nécessaire. Si le test est réussit, la créature peut sauter en hauteur de 3 mètres plus 2d8 x 0,3 mètres. Cela peut être utile pour atteindre un balcon, une corniche, un fenêtre, ou pour attraper quelque chose en hauteur. Ce pouvoir peut être utilisé pour porter un seul coup à un adversaire volant, au TAC0 normal de la créature ailée. Après que l'attaque soit portée, quelque soit l'arme utilisée, la créature ailée subie toujours un round de chute vers le sol, subissant 2d4 points de dégâts à cause de la chute - à moins que le bénéficiaire ai utilisé le jet d'attaque juste pour agripper l'adversaire, ne lui causant aucun dégât mais s'y accrochant afin de pouvoir la frapper aux rounds suivants.

Planer en utilisant les ailes peut être un saut délibérée, ou ailes peut être lancé de loin sur une créature en train de tomber. La simple présence des ailes permet au bénéficiaire de contrôler la direction générale (nord, nord-est, et ainsi de suite) de la descente. La réussite d'un test d'intelligence permet de diriger le planage avec plus de précision, ainsi la créature planante reste à niveau au lieu de tomber ou de faire un roulé-boulé. Une créature tombante mais qui réussit à la fois un test de dextérité et un test d'intelligence peut arriver à se diriger vers une fenêtre, une arche, une porte et à passer à travers. Si l'ouverture est trop petite pour permettre aux ailes de passer, elles seront écrasées, et ne pourront pas  être utilisées au prochain round. La créature planante peut choisir de ralentir sa descente ou de l'accélérer en un piquet, mais l'influence sur la vitesse est très limité.

L'action de freiner peut être utilisé pour ralentir une chute, une glissade, ou une descente après un décollage, mais ne peut pas être tentée par une créature qui est en train de tomber. Cela consiste en un battement paniqué d'ailes, et la créature ailée doit réussir un test de dextérité, force et d'intelligence pour que la manœuvres marche. Si les trois tests réussissent, la créature atterrit sans dégât d'une descente de 18 mètres ou moins et ne subit que 1d6 points de dégâts pour des descentes plus haute. Si un ou tous les tests échouent, seul 1d6 points de dégâts est enlevé des dégâts normaux de la chute.

Quand le sort s'achève, les ailes disparaissent rapidement. L'élément matériel du sort est un fragment d'aile d'un insecte ou de plume d'un oiseau.

Source(s) :
The Seven Sisters

Vous ne pouvez pas poster de commentaire.