Histrion

Races autorisées :
Demi-elfe, Humain
Classe(s) de dépendance :
Barde

Spécialité : Acteur/mime.

Qualification : Scores habituels de caractéristiques.

HistrionDescription : De toutes les sortes de barde, c'est l'histrion qui consacre le plus de son temps et de son énergie au spectacle. Les histrions sont des acteurs. Ils exercent leur talent dans des pièces, des sketches et des tragédies. Certains donnent même leur spectacle dans les rues ou dans les squares des villages. Quand un histrion n'est pas en train de jouer, il est probablement en train d'écrire une pièce, ou de lire les scènes suivantes.

Les histrions sont proches des charlatans, tout en étant différents. Là où les charlatans jouent pour tromper les autres, les histrions jouent pour se faire passer pour un autre. En raison de leurs méthodes similaires, les histrions ont des talents en commun avec les charlatans.

Rôle : Les histrions voyagent rarement de ville en ville, sauf lorsqu'ils sont en tournée. Même dans ce cas, ils rentrent souvent dans le village où ils ont élu domicile. La plupart des histrions appartiennent à la guilde locale des comédiens, et participent à des représentations régulièrement programmées.

Il arrive qu'un histrion soit engagé en secret pour servir d'espion, ou pour remplacer temporairement une personne absente. La célèbre Hanalacious a pris un jour la place du maire de la cité libre de Greyhawk un mois durant, pendant que le véritable maire était parti en mission secrète.

L'histrion aventurier se rencontre très rarement (les personnages-joueurs en forment la quasi-totalité). Ces histrions partent souvent pour effectuer des "recherches sur le terrain". Après tout, si vous voulez jouer le personnage d'un puissant guerrier, quelle meilleure expérience y a-t-il que de partir à l'aventure ? Les autres histrions s'y lancent pour le plaisir de la chose. Ils considèrent que cette activité fait partie intégrante de la "grande comédie de la vie". Ces histrions vont souvent très loin pour faire de l'aventure une grande production théâtrale, avec eux-mêmes dans le rôle principal - bien souvent à la grande contrariété de leurs camarades de groupe d'aventure.

 

Talents secondaires : Au choix.

Compétences martiales : Étant des acteurs, les histrions passent beaucoup de temps à s'entraîner avec toutes les sortes d'armes, afin de rendre leur jeu plus réaliste. Cela donne une situation unique en son genre : les histrions comprennent les méthodes de scène apparentes de maniement de la plupart des armes, mais ils s'entraînent rarement avec une arme en particulier suffisamment longtemps pour devenir compétent avec elle.

Le résultat est que les histrions de 1er niveau ne sont compétents qu'avec la dague. Au deuxième niveau, ils apprennent le maniement du couteau, et au 5ème niveau, ils gagnent leur dernière compétence martiale : l'épée courte.

Cette restriction est partiellement contrebalancée par le fait que les histrions n'ont qu'une pénalité de non-compétence de -2 (comme les guerriers) avec toutes les autres armes, en raison de leur pratique de ces armes pendant les répétitions.

Compétences diverses :

  • Bonus : Comédie, Déguisement, Langues Vivantes, Lecture/Ecriture.
  • Recommandées : Don Artistique, Manipulation des Foules, Danse, Etiquette, Saut, Langues Anciennes, Instrument de Musique, Poésie, Lecture sur les Lèvres, Couture/Confection, Chant, Acrobatie, Ventriloquie, Tissage.

 

Armure/Equipement : Une fois encore, les histrions sont des acteurs, et portent donc tous les types d'armure pour leurs différents rôles. Cela les place à part par rapport à la norme. Ils peuvent donc porter n'importe quelle armure, et même porter un bouclier. Toutefois, ils ont une pénalité de +1 à la classe d'armure quand ils portent une armure qui ne convient normalement pas à la classe de personnage de barde (leur compréhension de ces modèles d'armure est imparfaite). Les histrions ne savent pas bien manier un bouclier ; ils peuvent donc en porter un, mais n'obtiennent aucun bonus à leur classe d'armure pour cela.

 

Bénéfices spéciaux :

Comédie en générale : Les histrions sont des acteurs remarquablement doués. Grâce à ce talent, ils peuvent faire semblant d'être frappés à mort par un coup léger, de s'évanouir ou exagérer leurs compétences. Ces dons sont fort utiles sur scène, mais également pendant une aventure.

Un jour, le groupe d'Hanalacious tomba sur un campement de six ogres. Comprenant qu'ils étaient en situation d'infériorité, Hana bondit en avant à la rencontre des ogres qui les chargeaient. Elle fit comme si sa première blessure était mortelle. Les ogres le crurent, et continuèrent leur charge vers le reste du groupe. Grâce au laps de temps qu'elle s'était ménagé, Hana réussit à sortir son parchemin de boule de feu, et parvint à griller les ogres, sauvant ainsi la situation.

Sa meilleure performance, Hana la réussit dans les fameux donjons des ruines de Greyhawk. C'est là qu'elle tomba sur Farcluun, un énorme dragon rouge. Pendant les quatre heures qui suivirent, Hanalacious tint le plus dangereux rôle de sa vie. Lorsqu'elle vit le grand ver, elle se déguisa rapidement en Zagig Yragerne, le fondateur originel du château de Greyhawk. En pénétrant dans la caverne de Farcluun, Hana mobilisa toutes ses connaissances, sa sagesse et ses talents magiques. En fin de compte, ce fut elle qui effraya Farcluun et le fit se blottir dans un coin, en le menaçant de changer tous les trésors accumulés dans sa vie en une vulgaire fourmilière.

La comédie fonctionne à peu près de la même manière que les sorts d'illusion. Si les spectateurs croient à ce qu'ils voient, alors cela marche sans problème. S'ils sont sceptiques, ils peuvent tirer un jet de sauvegarde contre les sorts, avec un malus de -1 additionnel pour tous les trois niveaux de l'histrion. Si le jet de sauvegarde réussit, ils se rendent compte que l'histrion leur joue la comédie ; sinon, ils croient l'acteur.

Bien entendu, la comédie a ses limites. On ne peut pas faire croire qu'on soulève un rocher de 350 kilos par-dessus sa tête, à moins d'avoir une aide magique (ou une Force de 20 ou plus).

Parodie de magie : Tous les histrions qui ont acquis la compétence de Connaissance des Sorts, peuvent simuler l'invocation de puissants sortilèges. Pour réaliser cela, l'histrion doit être totalement dans le champ de vision de ceux qu'il veut tromper. Alors, l'histrion se lève, psalmodie des paroles ésotériques, gesticule, et jette de la poudre "magique" autour de lui. Pendant cette parodie de magie, l'histrion concentre son attention et ses gestes sur les prétendues victimes de son sort. Après un round, celles-ci doivent réussir un test de moral, sinon elles s'enfuiront de terreur.

Si l'histrion lance vraiment un sort spectaculaire pendant sa parodie (par ex., mains brûlantes), le test de moral est affecté d'une pénalité égale au niveau du sort lancé. Imaginez ce que vous ressentiriez si vous voyiez les mains d'un magicien s'enflammer tout d'un coup, pendant qu'il psalmodie et fait des gestes de malédiction dans votre direction.

Influencer les réactions : Les histrions peuvent influencer les réactions des gens qu'ils rencontrent, en essayant de jouer la comédie de manière à leur plaire. Après 1d10 rounds d'une telle représentation, l'entourage de l'histrion doit faire un jet de sauvegarde contre la paraliysie avec une pénalité de -1 additionnelle tous les trois niveaux de l'histrion. S'ils échouent à leur sauvegarde, leur réact1on initiale est modifiée d'un niveau dans le sens voulu par l'histrion. Si la sauvegarde réussit, les spectateurs comprennent que l'histrion ne fait que jouer, et leur réaction est modifiée d'un niveau dans le sens contraire.

Observation des mouvements : En tant qu'acteur, l'histrion est habitué à observer les mouvements des autres. Il se sert normalement de ce talent pour repérer dans le jeu de ses camarades acteurs les signaux annonçant ses répliques. Mais ce talent lui sert aussi pour prévoir les mouvements de ses ennemis au cours d'un combat.

A chaque round où l'histrion gagne l'initiative, il bénéficie d'un bonus de +2 a sa classe d'armure, et de +1 à ses jets d'attaque.

Limitations spéciales : Aucune.

Source(s) :
Le Manuel Complet du Barde

Vous ne pouvez pas poster de commentaire.