Frontières de l'Outreterre

10 Oct 2014 10:13 #5805 par Malthus
Frontières de l'Outreterre a été créé par Malthus
Je sollicite l'avis de la communauté Planescape pour ce qui est des frontières de l'Outreterre.

L'Outreterre est en effet bordée par les villes-portails qui offrent un passage vers les premières strates des plans extérieurs (la grande roue).

Comment, à votre avis, doit-on considérer la limite du "disque" entre ces différentes villes portails. Que se passe-t-il, en particulier, si un péquin décide de continuer à avancer pour atteindre les limites du bord. Tombe-t-il sur une sorte de vide brumeux comme je me l'imagine pour les limites de Sigil ? Ou bien marche-t-il indéfiniment sans atteindre le bord (en considérant que le disque est infini). Le bord est-il marqué par de hautes montagnes infranchissables ? Se trouve-t-il bloqué par une barrière invisible ? Ou bien une sorte de logique intrinsèque fait-elle qu'on ne peut tout simplement pas marcher dans cette direction et que nos pas se retrouvent invariablement à faire demi-tour ou à marcher le long de la circonférence ?

J'aurais tendance à privilégier cette dernière approche mais j'aimerais avoir votre opinion sur la question.

Connexion pour participer à la conversation.

  • Malthus
  • Auteur du sujet
16 Oct 2014 21:19 #5806 par Lithoss
Réponse de Lithoss sur le sujet Frontières de l'Outreterre
Bonne question, que je ne m'étais jamais posé.
Ce qui est sûr, c'est qu'on ne peut pas atteindre la première strate du plan contigüe, sans quoi le fameux portail, de la ville portail n'aurait pas de fonction aussi importante.

Tes propositions sont intéressantes. J'aurais tendance à pencher pour la distorsion des distance (on ne peut jamais atteindre le bord et on avance sans réellement progresser).

Connexion pour participer à la conversation.

  • Lithoss
18 Oct 2014 01:59 - 18 Oct 2014 02:00 #5807 par jello195
Réponse de jello195 sur le sujet Frontières de l'Outreterre
Je me rappel avoir lu en quelque part :papy: (je ne me rappel plus exactement où mais je pense que ça devait être dans le boitier de Planescape) que l'Outreterre était représenté comme un cercle fermé pour mieux comprendre mais que ce n'était pas des limites physiques réelles.

L'Outreterre est toujours en mouvement mais reste toujours pareil en même temps. Un groupe de matois se promenant dans l'Outreterre pourrait partir de Glorium et se rendre à Desespérance en une journée, et s'ils dépassent Désespérance ils pourraient arrivé à Pestemort en un mois, mais au retour prendre 3 jours pour atteindre Desespérance et une demi année pour atteindre Glorium de nouveau. En plus, le chemin qu'ils emprunteraient serait probablement bien différent à l'aller qu'au retour.

Connexion pour participer à la conversation.

  • jello195
19 Oct 2014 12:11 #5808 par Planemaster
Réponse de Planemaster sur le sujet Frontières de l'Outreterre
Pour ma part il s'agit bien également d'un disque dont les limites espaces-temps sont variables, malgré le fait qu'elle soient finalement toujours finies.

Comme le dit Lithoss il est indéniable que les villes portails sont incontournables et que l'on en peut pas "tomber" sur la premier strate du plan limitrophe à la partie de l'outreterre où l'on se trouve.

Pour moi la ville-portail est la limite physique de l'outreterre. Bien sûr cette limite peut varier, au gré du MJ.

A partir du moment où les joueurs atteignent la ville-portail il ne peuvent plus progresser au delà.

Moi j'utilise le principe de "brouillard de guerre", comme dans ravenloft.
Une fois atteint la ville portail atteinte( en 2 jours, ou 2 mois par exemple selon mes envies), les joueurs peuvent la contourner et continuer à avancer en ayant la ville derrière eux.
Au fur et à mesure de leur avancée, l'horizon va devenir de plus en plus floue et la visibilité va diminuer de plus en plus, comme s'il se retrouvaient dans un brouillard de plus en plus dense.
jusqu'à perdre de vue la ville-portail..
La couleur du brouillard varie selon vers quel plan ils sont sensés "avancer".
A charge ensuite au MJ de décider comment gérer cette situation avec de PJs perdus, sans plus aucun repère...

Connexion pour participer à la conversation.

  • Planemaster
21 Oct 2014 16:53 #5809 par Malthus
Réponse de Malthus sur le sujet Frontières de l'Outreterre
Merci pour vos réponses.

Cela introduit des possibilités supplémentaires auxquelles je dois réfléchir. Le « brouillard de guerre » a le mérite de la simplicité pour le MJ. C’est peut-être ce que je vais retenir (sous la forme d’une distorsion des propriétés de la lumière qui empêcherait de voir distinctement plus loin).

Ce concept d’espace-temps aux dimensions variables est assez perturbant je dois dire et pas facile à se représenter. J’ai le même problème pour les rivières (surtout la rivière Styx je crois), dont il est dit explicitement que les trajets peuvent varier. Je m’étais posé la question de savoir si c’était simplement les distances qui étaient variables (la rivière passant tout de même toujours aux mêmes endroits) ou si le lit de la rivière lui-même était modifié en permanence et qu’elle pouvait potentiellement passer à des endroits où elle n’était pas l’instant d’avant (ou passer à différents endroits dans un ordre différent).

En fait, j’ai du mal à m’imaginer que des caravanes marchandes puissent effectuer leur périple sur des trajets dont la durée ne serait pas connue à l’avance (du moins avec une marge d’erreur acceptable). Je veux bien admettre toutefois qu’en partant à l’inconnu et en employant des routes inhabituelles on ne puisse absolument pas prévoir la durée en se basant sur des cartes classiques.

Connexion pour participer à la conversation.

  • Malthus
  • Auteur du sujet
18 Nov 2014 10:57 #5817 par Pythagork
Réponse de Pythagork sur le sujet Frontières de l'Outreterre
Les villes portails étant le passage obligatoire vers les plans extérieurs on peut aussi considérer que les pas d'un bige qui se rapproche de la frontière s'orienteront vers la ville portail la plus proche. Un peu comme si l'Outreterre n'était pas ronde mais en forme d'étoile avec une ville portail à chaque pointe de l'étoile.
Une considération optionnelle pourrait être ajoutée pour prévoir que les déplacements en Outreterre seraient facilités en fonction de l'alignement global de la caravane. L'Outreterre serait une forme de terre du jugement où chaque voyageur aurait tendance à orienter ses pas sur la voie qui lui est le plus proche. Un Slaad serait ainsi incapable de se rendre seul à Automata et aurait toutes les peines du monde à approcher de Rigus ou Fortitude. Cette option obligerait un groupe à ne pas envoyer caguer ceux qui ne pensent pas comme eux. A n'utiliser que si faire cohabiter les contraires vous amuse.

Connexion pour participer à la conversation.

  • Pythagork
18 Nov 2014 18:18 #5818 par jello195
Réponse de jello195 sur le sujet Frontières de l'Outreterre
J'aime l'idée des pointes menant vers les villes-portails à tout coup. Ça me semble permettre un meilleur calcul qu'un cercle.

Par contre je trouve limitatif qu'un personnage ait besoin d'un autre personnage pour se promener dans le multivers. De plus les manuels de Planescape semble plutôt indiqué que les forces du multivers sont contenu par d'autres forces opposé qui soit les arrête brutalement, soit par les complots et les alliances ; ce qui explique l'importance par exemple des Yugoloth.

Connexion pour participer à la conversation.

  • jello195
Modérateurs: PlanemasterLithossjello195
Propulsé par Kunena