Gnoma Evangelis

12 Jan 2009 00:23 #32 par Mordicus
Gnoma Evangelis a été créé par Mordicus
Ce n'est pas du background spécifique à Eliandrilh, mais la description de la première compagnie gnome du multivers. C'est plus un travail que je fais pour moi, car c'est la genèse de mon parcours rôlistique et le début de mes créations littéraire heum heum.
Je remets donc de l'ordre et une certaine chronologie d'événements qui ont servis de base à l'historique de mon monde maison (Débriefing de parties et discutions datant de 1991 à 2000) C'est donc plus pour m'y retrouver moi-même et fixer une foi pour toute un chronologie plausible (et qui ne colle peut être pas toujours avec les anciens écrits)
Je met tout cela en ligne pour me motiver et, pourquoi pas, avoir un retour la dessus.
Beaucoup de nom de personnages (les lieux ont été changé pour la plus part depuis) datent de la période 1991-1993, ils méritent donc un peu d'indulgence, j'avais entre 14 et 16 ans. mais je n'arrive pas à le modifier car ils font vraiment partie de moi.
Après tout ce blabla, place à la présentation.

Compagnie gnome : Gnoma Evangelis.

Voici la présentation de la compagnie d’aventurier gnome la plus connue dans tout le multivers : Le Gnoma Evangelis.
Cette compagnie s’articule autour d’un noyau dur agrémenté d’autres gnomes ne venant que pour certaines missions, mais qui ne font pas partie à plein temps de la compagnie.
Cette compagnie est basée dans le village gnome d’Erendord, dans le monde des Royaumes d’Emeraudes.
Le village d’Erendord est inspiré de celui de Guinpelforth dans le monde de Dorgan, univers de la série « Défis et sortilèges » un livre dont vous étés le héros, de Gildas Sagot. C’est le livre de cette série appelé : keldrilh le ménestrel, qui engendra ma passion pour la race des gnomes dans l’univers médiéval fantastique. Plus tard vint Donjons et Dragons et le développement d’un background spécifique aux gnomes.
Bref, la base de la compagnie du Gnoma Evangelis est celle de mes propres personnages joueurs et pnj ainsi que des pjs de ma propre tablée.

Cette compagnie est composée d’Aki Conga III, de Guil Livigoud V, d’Eléonore Koverdrilh, d’Akinou Conga, de Bidishgoud, de Raminius Léonidas, d’Izno Livigoud VII, de Bardi Livigoud VIII, de Bélinda Livigoud III, d’Orco Indiana, de Rogo, de Spéléo Angélo VIII, de Cwam Toz, de Cinviados, de Yactus Sukkelwood, de Garth Troupied et de La fouille.
Cette compagnie à été rejointe par Zworikyn, du palais-Chimere (Scénario du magazine Cassus Belli) et du scribe Sire Thomas de Franchemasse (Personnage du même magazine)

Connexion pour participer à la conversation.

  • Mordicus
  • Auteur du sujet
14 Aoû 2009 02:20 #623 par Mordicus
Réponse de Mordicus sur le sujet Re:Gnoma Evangelis
Bidishgoud, le gnome.

Bidishgoud


C’est en traversant la mort qu’on peut apprécier la vie. Une vie qu’il a pourtant haït, une mort qu’il a souhaité. Maintenant, de ses yeux rougis par les fumées acides, il peut apercevoir le ciel. Seul, à la pointe des pics rocheux, Bidishgoud vient de s’enfuir des anciennes mines naines tombées aux mains des peaux vertes.
Combien d’années a-t-il passé dans ces geôles crasseuses plongées dans une obscurité permanente ? Il ne saurait le dire. Tout comme le temps d’avant qui s’étiole dans la brume de ses pensées torturées depuis trop longtemps.
Qui a-t-il réussi à soudoyer pour quitter cet enfer, il n’en a cure. Pour enlever les chaînes de la captivité, il faut parfois laisser ses instincts les plus vils s’exprimer. Il a laissé ses frères d’infortunes dans la chaleur étouffantes des forges d’Ankh-baar.
C’est la liberté qui se dresse devant lui, que Bidishgoud contemple, une liberté qui lui a été prise de force lorsque les tribus nomades ont envahit son village et les ont fait tous prisonniers avant de les revendre aux orques.
Mais le petit gnome qui porte sur son corps les morsures de la vie d’esclave, ne sait rien de cette liberté, il ne connaît que la souffrance, la peine et la fourberie. Ca dualité entre le bien et le mal n’a fait que s’amoindrir pendant sa captivité et il ne sera pas facile de retrouver une vie normale dont il ne garde que très peu de souvenir.
Il était très jeune quand les guerriers du nord ont fait irruption dans le petit bourg, ils ont tout saccagé sur leur passage, leurs grands destriers broyant les petits corps de ses frères. Les lames tranchant les chairs des rares résistants, les maisons furent réduites en cendre.
Une longue marche qui dura plusieurs jours où beaucoup laissèrent la vie, les conduisit vers ce qui devait être un marché aux esclaves improvisés aux pieds des anciens monts.
C’est toute cette vie de labeur et de douleur qu’il lui faudra oublier.
Il l’apprendra bien vite à ses dépends, la vie n’est pas aussi simple et elle ne vous laisse pas le choix d’oublier. Tous les jours que les saintes miséricordes font, lui rappelle ces années perdues. Le fait d’être un gnome dans une société de grandes gens vous oblige, déjà, à vous surpasser, mais si en plus si vous faites une demi-tête de moins que tout vos semblables, que vous avez le dos cassé et courbé comme un arc doté d’une bosse grosse comme un potimarron sur de dessus de celui-ci, alors la vie ne vous fera pas de cadeaux.
Bidishgoud a fuit une vie de misère à voir ses frères se faire exploiter et mourir sous les coups des geôliers, pour une existence meilleure. C’est l’indifférence et le rejet qu’il trouva.
Victime dans les deux cas, il mit plusieurs mois pour s’adapter à un monde qui ne lui a pas réservé de place. Il mit cette période à profit pour ce façonner une identité, avoir enfin ça place, celle de bonimenteur, vendeur de venin et de larron.
N’étant attendu de personne et n’attendant rien de quiconque, cette vie de larcin et de tromperie fini par lui plaire faute de mieux. Longtemps, pendants les années qu’il passa a creuser les montagnes, il se vit défenseur de la veuve et de l’orphelin. Nul ne lui avoua qu’aucun héros ne mesure trois pieds de haut, traîne la patte et possède le charisme d’un gobelin en pleine crise d’adolescence. Personne ne lui chuchota que la liberté est un privilège qui peut s’apparenter à un cauchemar.
Il devint gens de maison, fouillant tiroirs et cachettes secrètes, finissant à grand coup de botte dans le derrière. Il devint coursier, dérobant colis et missives et se fit roser par plus d’un noble. Tire-laine de bas étage, il se fit battre à sang par des guildes qui ne le jugèrent pas assez important pour subir le courroux fatal.
Dormant dans les ruelles sordides de villes en décrépitude, côtoyant les rats et animales de misères. Il se prépara tout doucement à disparaître sans rien laisser derrière lui, regrettant presque le temps de l’asservissement. Jusqu'à ce jour où il fut apostrophé par un jeune homme de bonne famille, maugréant qu’au lieu de traîner dans les poubelles, qu’il ferrait mieux de les faire ainsi que la lessive et qu’il aurait de cette manière un toit pour dormir.
C’est la première foi que Bidishgoud vit quelqu’un lui faire confiance et que l’envie de l’entourlouper ne lui vint pas immédiatement.
Ce jeune homme bien sous tout rapport, le prit d’amitié au premier regard, où en pitié, le petit gnome malingre ne le sut jamais. Néanmoins celui-ci ne resta pas longtemps comme commis de cuisine, il allait bien vite assister son nouvel ami dans ses recherches alchimiques. Il ne trouva jamais la pierre philosophale certes, mais il en apprit bien plus. Il découvrit comme faire de l’argent. Ho pas avec des vieilles recettes écrites dans de vieux livres jaunis, mais bien avec des nouvelles qu’il inventa au fur et à mesure. Les lieux de débauche devinrent bien vite son quotidien. Son nouvel ami, las de ne rien découvrir des secrets antiques, fréquente ce genre d’endroit pour se changer les idées. Bidishgoud aperçut que son physique disgracieux, son peu d’assurance attira les regards et la compassion. Dans ces autres endroits sentant bon la désillusion et les espoirs perdus, il est comme un reflet décuplé de chacun. Il devint le chouchou de ses dames et le confident de ces messieurs, monnayant secret d’alcôve et témoins de moralité. La nouvelle attraction du « salon des délices » en devint le barman attitré, servant mélanges de son cru et décoctions faisant parler les plus braves. Il s’instruit de tous les vices et sus les transformer en or a la grande joie de son nouvel ami. Cela marcha tellement bien que cette foi-ci les guildes locales le prit au sérieux et C’est les jambes a son coup qu’il quitta le petit port industriel.
Son savoir-faire le rendit riche en peu de temps. C’est fou ce que l’argent peu compenser une apparence peu avenante. Il se battit une véritable petite fortune en quelques années, restant dans le collimateur des autorités car jamais loin de maîtres chanteurs introuvables et de nobles trop vite ruinés.
Ses rêves de gentilhomme ne l’ont pourtant jamais abandonné et le fait de retrouvé son seul ami, qu’il n’eu jamais, égorgé dans une ruelle de ce petit port où tout commença lui destina un nouveau chemin. Faire le bien autour de lui et retrouver ses racines.
Baluchon sur le dos et toute sa fortune cachée dans un sac sans fond gagné à un elfe aillant eu des remords soudains lors d’une soirée arrosée par les soins du gnome, il s’en alla marteler les pavés de l’ancienne route provinciale vers un petit village gnome où tout aurait commencé pour leur communauté. C’est une nouvelle histoire qui l’attend dans un village qui l’amènera à sauver le monde. Son doux rêve de super-gnome pourra enfin se réaliser.
C’est en traversant la mort qu’on peut apprécier la vie.
C’est en traversant la vie qu’on peut surmonter la mort.

Connexion pour participer à la conversation.

  • Mordicus
  • Auteur du sujet
14 Aoû 2009 20:53 #624 par szass
Réponse de szass sur le sujet Re:Gnoma Evangelis
Hé bé ! Je savais que Bidishgoud avait eu un passé douloureux, mais pas à ce point quand même. :blink:
Pauvre gnome...:lol:
Enfin désormais c'est devenu quelqu'un d'autre et comme le dit si bien les deux dernières phrases, c'est l'expérience qui fait le niveau, :haha:

En tout cas j'ai bien aimé le récit, comme d'habitude, on en apprend un peu plus à chaque fois. Il y a quelques fautes d'orthographe mais rien de grave.
Vivement la suite. :smile:

Moi ? Azimuté ? Et alors, c'est quoi le problème bige ?

Connexion pour participer à la conversation.

  • szass
Plus d'informations
17 Sep 2009 12:50 #775 par Mordicus
Réponse de Mordicus sur le sujet Re:Gnoma Evangelis
Les seuils gnomes.

La compagnie gnome du Gnoma Evangelis n’a pas pour simple mission de se balader a travers les terres connues et inconnues. Elle doit assurer la protection de tous les gnomes où qu’ils se trouvent.
La première chose que la compagnie effectue c’est de mettre en rapport toutes les communautés gnomes entre-elles et de les unir pour les rendre plus fortes. Pour cela les gnomes du village d ’Erendord ont mit au point une invention qui dépasse le cadre de leur simple communauté. Cela doit rester un secret connut uniquement par quelques gnomes de chaque contrée.
Les savants gnomes (architectes, illusionnistes, naturaliste …etc.) ont mit au point des seuils de téléportation a l’aide de grands miroirs encadré d’une ossature de bois ensorcelé.
L’un de ses seuils se trouve dans la grande salle du palais royal d’Erendord, c’est le seuil principal, le premier de tous. Le second a été installé dans la ville d’Eliandrilh, dans la salle du conseil du village gnome se situant au sein de la ville des arts et des sciences. Le troisième et dernier pour l’instant se situe dans la ville de Laelith, a l’ambassade herboristerie de la Mandragore Plaintive, dans le bureau de l’ambassadeur.
Chacun seuil s’ouvre vers l’un des deux autres, une foi par semaine à jour fixe.
Le premier jour de la semaine, le passage s’ouvre d’Erendord vers Eliandrilh et inversement. Le quatrième jour de la semaine le couloir s’ouvre entre Eliandrilh et Laelith et le sixième jour, c’est entre Laelith et Erendord que se fait le chemin.
En cas d’urgence il est possible d’ouvrir un passage dans l’heure entre chacune des cités, mais cela doit rester exceptionnelle et ne s’est encore jamais produit.
C’est les membres de la compagnie qui ont montés les portes dimensionnelles dans les différentes cités.
Ces portes servent à faire passer des gnomes et des marchandises entre ses divers horizons. En cas de guerres ce sont des troupes et équipements qui seront disponible en quantité et en rapidité dans chacune de ses régions.

Il reste un dernier seuil de téléportation, un seuil portatif qui suit son porteur et qui est relié avec les trois autres portes. Mais il ne marche que dans un seul sens, celui qui amène le porteur vers l’une des destinations fixes et non l’inverse.
Se seuil se trouve dans un sac sans fond porté par un gnome bien connus. De plus se sac sans fond ne dévoile ses secrets qu’avec ce gnome. S’il venait à perdre le sac ou que celui-ci lui serait volé, il disparaît pour réapparaître à la ceinture du gnome au bout de quelques heures.
Cette porte fonctionne comme toute les autres, et peux emmener autant de personnes et d’objets que possible.

Chaque seuil ne reste ouvert qu’une heure et il faut attendre une journée avant qu’il puisse être utilisé de nouveau.

Connexion pour participer à la conversation.

  • Mordicus
  • Auteur du sujet
17 Sep 2009 13:01 #776 par szass
Réponse de szass sur le sujet Re:Gnoma Evangelis
Ah c'est donc ça le mystère de la ville qui a disparu un jour dans le sac, et qu'on a jamais revu. Elle est en fait passée par le seuil jusqu'à une des trois villes.

Mais dis moi, le Roi-Dieu est-il au courant que les gnomes de la Mandragore Plaintive ont un portail secret par lequel transite très certainement moult substances illicites depuis Erendord et Eliandrilh ?

Je vais envoyer les fouineurs faire une petite enquête moi z'allez voir ! :lol:

Moi ? Azimuté ? Et alors, c'est quoi le problème bige ?

Connexion pour participer à la conversation.

  • szass
Plus d'informations
17 Sep 2009 13:47 #777 par Mordicus
Réponse de Mordicus sur le sujet Re:Gnoma Evangelis
Non la ville à bien disparut.

Le roi-dieu...quel roi-dieu?

Connexion pour participer à la conversation.

  • Mordicus
  • Auteur du sujet
17 Sep 2009 13:56 #778 par szass
Réponse de szass sur le sujet Re:Gnoma Evangelis

Le roi-dieu...quel roi-dieu?

:lol:
Ben tu sais bien, la marionnette en bois des gnomes de Kaoca !
Cette fameuse conspiration qui vise à nous faire croire qu'un déo monarque dirige Laelith.
C'est d'ailleurs pour ça que le Roi-Dieu porte toujours des robes et un masque. Faut dire que les gnomes sont balèzes avec leurs illusions !
Sinon ça me fait penser que ce sac, en ce moment même, se trouve à Sigil, toujours entre tes mains certes, et moi qui projetait de te le faire chiper par un bibard, voilà que tu contrecarres mes plans avec son soi-disant pouvoir d'Auto-Téléportation-Bidishgoudesque ! :wink:

Moi ? Azimuté ? Et alors, c'est quoi le problème bige ?

Connexion pour participer à la conversation.

  • szass
Plus d'informations
17 Sep 2009 14:29 #780 par Mordicus
Réponse de Mordicus sur le sujet Re:Gnoma Evangelis
Faut bien qu'ils leurs restent quelques choses à ces pauvres gnomes.

Connexion pour participer à la conversation.

  • Mordicus
  • Auteur du sujet
17 Sep 2009 16:34 #782 par huitzy
Réponse de huitzy sur le sujet Re:Gnoma Evangelis
Après Sigil, la Cage, cité des portes...

...Bidishgoud, la Cagette, le bige des miroirs. :siffle:

Connexion pour participer à la conversation.

  • huitzy
17 Sep 2009 22:20 #783 par Mordicus
Réponse de Mordicus sur le sujet Re:Gnoma Evangelis
ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ.....Bidishgoud qui affute ça hache.

Connexion pour participer à la conversation.

  • Mordicus
  • Auteur du sujet
Modérateurs: Mordicus
Propulsé par Kunena