La nuit des profondeurs, quelques questions !

Recherche de scénarios, questions sur les modules officiels, sources de scénarios et modules non officiels.
Avatar de l’utilisateur
Anne-Claire Driet
Dracoliche
Messages : 1479
Inscription : Dim 7 Mai 2017 23:58
Localisation : Maine et Loire
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Elfe
Classe : Mage
Alignement : Neutre Bon
Dieu :

Re: La nuit des profondeurs, quelques questions !

Messagepar Anne-Claire Driet » Jeu 23 Août 2018 21:48

Dernier message de la page précédente :

Alors pour la gestion de l'usure de l'équipement, je te conseille de ne pas forcément suivre les règles à la lettre mais juste de faire preuve de bon sens (et en plus c'est moins lourd à gérer).
Un PJ dégringole une colline en faisant des roulés-boulés? Même bien calée au fond de son sac, il y a de grande chance qu'une potion soit brisée. Et un carquois ne garantie pas qu'une partie des flèches ne se soit cassée.
Un PJ se prends une boule de feu? Il y a de grande chance que son équipement en ait pris un coup (cf le très bon post de jello ci-dessus avec les jets de sauvegarde).
En tentant une attaque un guerrier fait un fumble? Annonce lui que sa lame s'est légèrement ébréchée (crois moi dès qu'il aura l'occasion de voir un forgeron il te demandera combien coûte la réparation, il n'aura aucune envie qu'elle ne casse la prochaine fois ^^)
Un clerc a pris plusieurs fois des dégâts lors d'un combat? Son bouclier et/ou son armure ont sûrement pris cher... Il faudra rafistoler tout ça dès que possible.
Fais peur à tes joueurs en leur annonçant l'état de leur équipement. Ils le renouvelleront instinctivement les prochaines aventures. N'hésite pas à faire intervenir les PNJ: "houla mon bon monsieur vous n'allez tout de même pas explorer les cavernes aux Trolls avec cette corde toute effilochée? C'est que c'est à pic là bas, si elle rond, il ne restera pas grand chose de vous à ramasser..."
Rappelle aussi à tes PJ combattant que le matin, pendant que le magicien révise ses sorts, ils sont sensés réaffuter leurs lames, les enduire légèrement d'huile pour éviter la corrosion, lisser l'empennage des flèches, etc... ça les habitue à s'occuper de leur équipement.
Je pense même que ça leur permet une meilleure immersion dans le monde dans lequel tu les plonges au fil de tes récits.
Le monde des rêves est le plus merveilleux de tous les pays... Le JdR nous permet d'explorer cette incroyable contrée tout en restant éveillés.
Avatar de l’utilisateur
Outsider
Dracoliche
Messages : 2988
Inscription : Lun 2 Avr 2012 20:20
Localisation : A l'affut sur le Web
Version de D&D préférée : AD&D2.5
Univers de D&D préféré : ?
Race : Elfe
Classe : Mage
Alignement : ?
Dieu :

Re: La nuit des profondeurs, quelques questions !

Messagepar Outsider » Ven 24 Août 2018 12:27

Je vais parler de façon générale.
AMHA, DD a toujours pratiqué 1XP pour 1Po découvert. D'où la quantité de Po découverte dans le module.
Trouver des Po, c'est bien, pouvoir les transporter c'est mieux. Un sac à dos est donné pour transporter 400 po en volume et poids. 600 po pour un grand sas. Un coffre de 1000 po, il faut être deux pour le porter.
Donc, difficile AMHA de tout ramener à l'auberge, et comme l'a dit Jello195, autant d'or intéressera la guilde de voleur.
Ne pas oublier que sous terre, il faut un éclairage, donc des porteurs de torche et des larbins pour porter les trésors. Le petit personnel se paye à la semaine. Sans compter que pour un tel module, il devrait être conseillé d'embaucher des PNJ (au moins un ou deux soigneurs qui délivreront la note pour les sorts de soin utilisés et cela chiffre vite).
Selon le livre des dieux et demi dieux (je ne sais plus si ADD1 ou ADD2) les clercs égyptiens ne passent pas leurs niveaux avec les XP gagnés mais avec les Po sacrifiées (grosse consommations de pièces qui disparaissent lors d'un rituel).
La campagne allant être longue, et s'ils doivent rester sur place, les PJ devraient investir dans le dur. Une maison, un manoir avec le petit personnel pour l'entretenir et surveiller le trésor en leur absence.

Voici donc des voies pour occasionner des dépenses.
Apprenez à penser par vous même, sinon d'autres le feront pour vous.
MD ADD2/2.5
Eiloran
Monstre Errant
Messages : 9
Inscription : Lun 1 Août 2016 13:11
Localisation :
Version de D&D préférée : ?
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Re: La nuit des profondeurs, quelques questions !

Messagepar Eiloran » Ven 24 Août 2018 12:54

Wow, beaucoup de réponses, et de grande qualité, merci à tous !

J'admets que j'ai été très arrangeant sur l'aspect "pratique" concernant la gestion de l'équipement et que je n'ai jamais vraiment considéré que se déplacer avec de l'or c'était compliqué... Tenir compte de ce problème d'un coup risque de désorienter un peu les joueurs mais je vais trouver une manière de l'amener subtilement :D
Avatar de l’utilisateur
lemass
Dracoliche
Messages : 544
Inscription : Mar 28 Mai 2013 10:07
Localisation : NICE
Version de D&D préférée : AD&D2.5
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Mage
Alignement : Chaotique Bon
Dieu : Azouth

Re: La nuit des profondeurs, quelques questions !

Messagepar lemass » Ven 24 Août 2018 15:59

Quand j'ai fait jouer cette campagne il y a quelques années, un de mes joueurs à voulu racheter la tour brisée au seigneur parlefroy (une fois nettoyée).
Au départ l'argent a suffi pour acheter la ruine mais les travaux pour la remettre en état ont duré un moment car il fallait remonter les sommes des profondeurs.
Je pars du principe que chaque pièce de métal fait 50 grammes, tu comprendras donc qu'ils ont laissé tomber l'idée de remonter les milliers de pièces de cuivre trouvées durant leurs aventures. :)

Je la fais jouer actuellement à un autre groupe et un de mes joueurs a racheté les tavernes de Milborne et Thurmaistre et il joue au chef cuisinier quand il remonte à la surface. (il a pas apprécié la tourte au mouton toxique la première fois qu'il est passé à Thurmaistre).
ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Outsider
Dracoliche
Messages : 2988
Inscription : Lun 2 Avr 2012 20:20
Localisation : A l'affut sur le Web
Version de D&D préférée : AD&D2.5
Univers de D&D préféré : ?
Race : Elfe
Classe : Mage
Alignement : ?
Dieu :

Re: La nuit des profondeurs, quelques questions !

Messagepar Outsider » Ven 24 Août 2018 17:14

Eiloran a écrit : je n'ai jamais vraiment considéré que se déplacer avec de l'or c'était compliqué... Tenir compte de ce problème d'un coup risque de désorienter un peu les joueurs mais je vais trouver une manière de l'amener subtilement :D


:D

Avec des sommes d'or à transporter, il faut voir le côté pratique. Il faut embaucher des PNJ comme porteurs, des gardes pour les surveiller, des charrettes avec attelages, mules, dromadaires et autres montures en fonction des lieux. Du matériel lourd si nécessaire pour des wagonnets, echelles, aménagement de grottes avec marches d'escalier à creuser et main courante pour aider à l'escalade.
Bref, c'est tout une organisation. Et les PNJ qui deviennent vite nombreux ont besoin d'être nourri. Donc chasseurs, cuisinier et si cela dure dans le temps les prostituées et autres soudards vont apparaitre.

Un moyen simple (pour des joueurs motivés) de mettre un peu d'ordre à ce camp de base c'est de fédérer le groupe de PJ en compagnie. Je m'explique. Suivant que tu as la chance d'avoir trop de joueurs, pas assez ou juste ce qu'il faut, c'est pratique. Chaque joueur créer plusieurs PJ, rassemblés en compagnie/guilde. Ils opèrent soit à partir de leur domicile (prévoir large afin de satisfaire avec le temps le nombre de PJ hébergés et leur montée en niveaux et les spécificité de chacun (labo pour les mages, bibliothèque, salle d'entrainement , etc.) et toute la logistique, ou alors ils opèrent depuis un camp de base.

Pur les aventures, les joueurs choisissent lequel de leur PJ participe à l'aventure. Cela permet de varier lequel prend un clerc pour les soins ou d'augmenter ponctuellement le nombre de guerrier. Quand les PV arrivent vers le bas, c'est retour au camp et d'autre PJ remplacent les précédents le temps qu'ils se refassent une santé. C'est peut sembler fastidieux de suivre autant de PJ mais cela se fait bien. Il n'y a qu'à piocher dans son pool pour une aventure. Cela permet d'avoir les PJ les plus adaptés pour former le groupe et d'essayer des classes ou races inhabituelles. Mais surtout, autant la mortalité à bas niveau est regrettable, autant à haut niveau elle est préjudiciable. A bas niveau on retire un nouveau PJ qui gravit rapidement les niveaux (facile, les autres ont juste 2 à 3 niveaux de plus). Par contre à haut niveau, remplacer un PJ qui a été tué est AMHA plus compliqué. Le pool permet d'avoir à disposition des PJ de différents niveaux, donc de participer à des aventures de différents niveaux à tout moment mais surtout de pouvoir combler à haut niveau des morts. Penser à faire tourner ses PJ afin de ne pas avoir un trop grand nombre de niveaux d'écart quand même.

Pour un simple raid sur un manoir hanté ne justifie pas un camp de base, mais une descente dans un donjon de 15 niveaux à visiter oblige à une certaine logistique qui rentre dans ma logique d'exploration.

A noter que les PJ du camp de base assurent la sécurité et que les accompagnants du groupe sont des PNJ.
Beaucoup de MJ désapprouvent les PNJ, Mais dans les modules officiels prévus pour 10 à 12 aventuriers il y a forcément des PNJ. Et un PNJ c'est un pion du MJ qui peut permettre assistance quand les joueurs stagnent, trahison, moments dramatiques, rebondissement. Il est des fois aussi dramatique de voir la mort d'un PNJ que d'un joueur (surtout s'il porte les objets magiques et qu'il tombe dans le gouffre).

Ce système de pool de PJ est une façon qui permet de justifier la présence/absence de PJ dans une campagne avec des joueurs qui ne sont pas toujours les mêmes à chaque session.
Apprenez à penser par vous même, sinon d'autres le feront pour vous.
MD ADD2/2.5
Eiloran
Monstre Errant
Messages : 9
Inscription : Lun 1 Août 2016 13:11
Localisation :
Version de D&D préférée : ?
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Re: La nuit des profondeurs, quelques questions !

Messagepar Eiloran » Ven 24 Août 2018 17:52

Haha cool Lemass :D

Pour être tout à fait franc, mes joueurs sont débutants, pour la plupart c'est leur première campagne et ils n'ont pas forcément de bons réflexes de joueurs (de même que j'ai pas forcément de bons reflexes de MJ).
Pas mal de jeunes joueurs sont "pervertis" par l'image des rpg consoles et du marchandage à outrance !

Sinon dans l'ensemble que penses tu de la campagne ? Y as tu apporté des modifications entre ton ancienne campagne et celle ci ?

Pour ma part je trouve le nombre de monstres par combat parfois trop élevés, pas en difficulté mais en gestion pure ! C'est vraiment pas facile pour moi de faire des combats fluides quand tu as 4 PJ + 1 PNJ contre un groupe de 20+ orcs !
Tu as des astuces ?
Avatar de l’utilisateur
lemass
Dracoliche
Messages : 544
Inscription : Mar 28 Mai 2013 10:07
Localisation : NICE
Version de D&D préférée : AD&D2.5
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Mage
Alignement : Chaotique Bon
Dieu : Azouth

Re: La nuit des profondeurs, quelques questions !

Messagepar lemass » Ven 24 Août 2018 18:46

J'en pense que tout est "customisable", la valeur intrinsèque est utile mais perfectible.
En fait je joue mes campagnes un peu à la "Elder Scrolls" c'est a dire que la campagne est un squelette de sapin sur lequel j'ajoute guirlandes, boules, bougies, chocolats etc... Avec ce deuxième groupe, ils ont vécu bien plus que la campagne de base avant de descendre sous terre, il s'en est passé des choses. On y joue une fois par mois depuis deux ans et j'en suis à la moitié du deuxième livret. J'avais même prévu qu'un cirque passe par le comté de Haran, un cirque un peu "spécial" :twisted:

Pour les orques du premier livret :
La première fois j'avais accès à un tableau de classe sur lequel je dessinais au feutre les contours de la carte, le déplacement de troupes et des PJ et on jouait comme ça, chacun son feutre... :D

Pour la suivante j'ai imprimé un agrandissement de la salle juste après les portes de bronze (deux feuilles A3), j'ai dessiné un quadrillage j'ai posé le tout sur un tableau en liège et on a planté des aiguilles de couleur pour simuler les monstres et les PJ.
Ils sont entrés et puis j'ai envoyé les vagues d'assaillants sur les PJ intrus.

L'astuce est simple, fais que tes joueurs s'amusent. Les règles c'est toi. S'il y a trop de monstres réduit le nombre ou fais leur rater leur jets.
Donne leur des indices pour qu'ils utilisent leur bon sens à bon escient et ne pénalise que ceux qui font n'importe quoi n'importe comment.
Les dés feront le reste.
ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Outsider
Dracoliche
Messages : 2988
Inscription : Lun 2 Avr 2012 20:20
Localisation : A l'affut sur le Web
Version de D&D préférée : AD&D2.5
Univers de D&D préféré : ?
Race : Elfe
Classe : Mage
Alignement : ?
Dieu :

Re: La nuit des profondeurs, quelques questions !

Messagepar Outsider » Ven 24 Août 2018 19:35

Eiloran a écrit :Pour ma part je trouve le nombre de monstres par combat parfois trop élevés, pas en difficulté mais en gestion pure ! C'est vraiment pas facile pour moi de faire des combats fluides quand tu as 4 PJ + 1 PNJ contre un groupe de 20+ orcs !
Tu as des astuces ?


Un truc simple contre beaucoup de créatures niveau 1. Toute attaque qui touche élimine l'adversaire. A la fin on compte les morts et les blessés. Cela évite le décompte de PV au profit de tué ou blessé. Et le blessé est hors jeu.

Je te rassure, nous avons tous été débutants. Les réflexes vous les aurez. Le plus dur, c'est d'apprendre à surveiller les arrières et toujours couvrir les ouvertures inexplorées ainsi que ce que l'on ne voit pas comme un plafond de grotte obscure. Il peut toujours y avoir une mauvaise surprise qui peut en surgir.
Pour le marchandage, je pratique jets opposés sous charisme. Le vainqueur peut gagner 1d4 x 40% de bonus/malus sur le prix de la transaction. Comme les marchands ont certainement un charisme d'au moins 14, les PJ sont mal barré pour marchander.
Chaque problème trouve vite sa solution. Comme tes joueurs viennent du jeux vidéo, bien leur préciser qu'ils sont en mode hardcore (pas de sv). Avec l'expérience et les niveaux, ils découvriront les différentes façon d’échapper à la mort ( sort rappel à la vie et résurrection et leur désagréments).
Apprenez à penser par vous même, sinon d'autres le feront pour vous.
MD ADD2/2.5
Avatar de l’utilisateur
Anne-Claire Driet
Dracoliche
Messages : 1479
Inscription : Dim 7 Mai 2017 23:58
Localisation : Maine et Loire
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Elfe
Classe : Mage
Alignement : Neutre Bon
Dieu :

Re: La nuit des profondeurs, quelques questions !

Messagepar Anne-Claire Driet » Ven 24 Août 2018 20:03

Les mobs dans un jeu video ont une IA ridicule (la plupart du temps ils se battent jusqu'à la mort sans réfléchir). Tu dois interpréter tes Orques comme des êtres vivants... Bon, comme ce sont des Orques ça sera des êtres vivants un peu bourrin, mais quand même ^^
Ils peuvent choisir de fuir, se rendre, essayer de parlementer, une partie de leur groupe peut profiter du combat pour se rebeller contre leur chef qui les tyrannise... etc...
Quand au nombre de monstres, tu peux toujours l'ajuster sur le nombre de PJ (parce que la campagne est décrite pour 8 et vous n'êtes que 5 (en comptant le PNJ)
Le monde des rêves est le plus merveilleux de tous les pays... Le JdR nous permet d'explorer cette incroyable contrée tout en restant éveillés.
Avatar de l’utilisateur
Toko
Staff - Floodérateur
Messages : 15895
Inscription : Mer 4 Avr 2012 12:25
Localisation : 45
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : Demi-Orques
Classe : Barde
Alignement : Chaotique Bon
Dieu :

Re: La nuit des profondeurs, quelques questions !

Messagepar Toko » Ven 24 Août 2018 20:49

A noter : le comté d'Haran n'est qu'un "bac à sable" restreint. Ce cadre est suffisant pour le premier livret de la campagne, mais dès que les PJ montent en niveaux et descendent dans les tréfonds obscurs, ils auront rapidement besoin de ressources qui dépassent de loin ce que le comté peut offrir : mentors pour passage de niveau, consultation de sages, achats/apprentissage de sorts, revente d'objets magiques, lancement de sorts spéciaux par des PNJ de (très) haut niveau (rappel à la vie, résurrection ou même souhait)...
Il est nécessaire de prévoir un cadre plus large avec une grosse ville et des services adéquats.

Pour les monstres, les combats de masse avec des orques (monstres basiques) constituent un bon entraînement pour certains passages épiques du scénario avec des meutes de monstres dotés de pouvoirs, sorts, résistances, etc. ;)
Eiloran
Monstre Errant
Messages : 9
Inscription : Lun 1 Août 2016 13:11
Localisation :
Version de D&D préférée : ?
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Re: La nuit des profondeurs, quelques questions !

Messagepar Eiloran » Sam 25 Août 2018 09:04

Tellement de bonnes idées et de bons conseils, je suis aussi surpris que ravis !

L'idée du tableau de liège c'est vraiment cool. Pour le moment j'avais une capture d'écran trèèèèès agrandis dans photoshop avec des layers pour les PJ et Monstres, sorts de zones etc, c'est plutôt pratique mais difficilement utilisable par tout le monde alors qu'un tableau central semble vraiment bien, les punaises, je dis oui !

Merci à Outsider pour les instakill sur les niveau 1 et la règle de marchandage me semble tout à fait cohérente !

Anne Claire j'avoue que jusqu'à maintenant, mes mobs sont un peu kill or escape, je vais essayer de diversifier leurs comportements. ;)

Toko, merci du conseil ! Mes joueurs ont passé les orques des profondeurs et ils se sentent puissants... j'ai hâte de les faire redescendre sur terre :p

Revenir vers « SOS Scénarios ! »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité