Druide et rodeurs sans empathie pour les animaux

Si vous ne savez pas où poster votre sujet, que vous êtes perdus ou autre, venez le mettre ici et un modérateur le déplacera dans la section adéquate.
Avatar de l’utilisateur
Zothike
Dracoliche
Messages : 2131
Inscription : Mer 10 Fév 2016 20:29
Localisation : Paris
Version de D&D préférée : AD&D1
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Clerc
Alignement : Loyal Mauvais
Dieu : Indicible

Druide et rodeurs sans empathie pour les animaux

Message par Zothike »

J'ai constaté à plusieurs reprise que les aventuriers qui jouent des druides et des rôdeurs ne faisaient pas beaucoup de cas de leurs animaux compagnons, ils les considèrent comme des forces d'appoints et les utilisent comme chair à canon, voir parfois carrément pour "déminer", sans s'en cacher d'ailleurs, à base de "j'en rachèterais un" ou de "je jetterais un nouveau 'amitié avec les animaux'" et les maîtres de jeux ne bronchent pas...

moi çà me ne me plais pas du tout.. pour une autre classe pourquoi pas (et encore je ne trouve pas çà super sympa) mais pour ces deux classes qui sont sensé avoir une relation privilégié avec la nature je trouve que l'on tombe un peu dans la problématique de ce que j’appellerais les jeux de plateaux long

Et vous, cela vous semble normal ?
Avatar de l’utilisateur
elendil
Dracoliche
Messages : 6484
Inscription : Dim 1 Avr 2012 17:45
Localisation : In the forever dark woods
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : Greyhawk
Race : Humain
Classe : Ranger
Alignement : ?
Dieu : ?

Druide et rodeurs sans empathie pour les animaux

Message par elendil »

Non. Les joueurs qui jouent comme ça, je n'aime pas du tout.
A une époque, je jouais un druide, avec un loup comme compagnon animal. J'aurais coupé en deux celui s'attaquerait à mon loup. D'ailleurs, c'est arrivé plusieurs fois. :youpi:
Remarque que les joueurs de ce style ont la même attitude avec les PNJs. A un moment donné, comme MD, j'avais des joueurs, qui à chaque fois qu'ils avaient l'appoint d'un PNJ pour aller dans un donjon, lui disaient : "tu passes devant !". Ce sont des joueurs "hack and slash", Monty Haul.

Le MJ doit recadrer les joueurs, à travers des PNJS qui ont de la personnalité, et qui recadrent les PJs.
Pour les compagnons animaux, s'ils sont mal traités, après tout, ils peuvent s'enfuir, ou trahir leur mauvais maîtres.
ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Dox
Dracoliche
Messages : 2547
Inscription : Sam 1 Avr 2017 13:01
Localisation : Dijon
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Druide et rodeurs sans empathie pour les animaux

Message par Dox »

Je n'ai pas toujours constaté cela en jeu. Si cela se produit, je pense que le meneur de jeu peut considérer que les compagnons animaux ont aussi un caractère. Pour montrer qu'on ne fait pas assez cas d'eux, ils peuvent très bien réagir moins vite à un ordre et ainsi embarrasser leurs propriétaires ! ;)
Avatar de l’utilisateur
porphyre77
Dracoliche
Messages : 7737
Inscription : Lun 2 Avr 2012 14:11
Localisation : Compiègne, ville impériale (60)
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : Humain
Classe : Illusionniste
Alignement : ?
Dieu :

Druide et rodeurs sans empathie pour les animaux

Message par porphyre77 »

Si les animaux sont des animaux obtenue par "magie" , considérez les comme des familiers, avec toutes les contraintes que cela comprend.
Si ce sont des "suivants" ; considérez les comme des PNJ à part entière: s'ils sont exploités par des PJ abusifs , faites des jets de moral /jets de loyauté.
S A T O R
A R E P O
T E N E T
O P E R A
R O T A S
Avatar de l’utilisateur
Sylvaticus
Dracoliche
Messages : 1111
Inscription : Ven 15 Fév 2013 20:44
Localisation : Magnée
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Demi-elfe
Classe : Guerrier
Alignement : Neutre
Dieu : ?

Druide et rodeurs sans empathie pour les animaux

Message par Sylvaticus »

Zothike a écrit :J'ai constaté à plusieurs reprise que les aventuriers qui jouent des druides et des rôdeurs ne faisaient pas beaucoup de cas de leurs animaux compagnons, ils les considèrent comme des forces d'appoints et les utilisent comme chair à canon, voir parfois carrément pour "déminer", sans s'en cacher d'ailleurs, à base de "j'en rachèterais un" ou de "je jetterais un nouveau 'amitié avec les animaux'" et les maîtres de jeux ne bronchent pas...

moi çà me ne me plais pas du tout.. pour une autre classe pourquoi pas (et encore je ne trouve pas çà super sympa) mais pour ces deux classes qui sont sensé avoir une relation privilégié avec la nature je trouve que l'on tombe un peu dans la problématique de ce que j’appellerais les jeux de plateaux long

Et vous, cela vous semble normal ?
Salut,

J'ai les 2 cas, un rôdeur qui a un écureuil auquel il tient comme à la prunelle de ses yeux...et un druide pour qui...bof quoi...mais le druide n'a pas encore fait de faux pas envers les animaux, et ne cherche pas à en avoir avec lui...

Mais que ce soit pour les familiers, suivants ou autres, le MJ a toujours la possibilité de les interpréter, les faire réagir,...

Qu'entends-tu par "jeu de plateau long" ?
Avatar de l’utilisateur
Père T.T.Kornhauer
Dracoliche
Messages : 525
Inscription : Lun 2 Avr 2012 15:34
Localisation : Sainte Marie-aux-Mines ( Alsace centrale )
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Druide et rodeurs sans empathie pour les animaux

Message par Père T.T.Kornhauer »

J'ai eu l'une ou l'autre fois un joueur avec ce genre de mentalité . Leurs suivants ont fini par foutre le camp en s'étant payé sur la bête de toutes les avanies qu'ils avaient subies . Le dernier les avait laissés de garde pendant qu'il vaquait à d'autres occupations et quand il est revenu , il a constaté que ses gens étaient partis avec un maximum de choses , c'est à dire tout ce qui était transportable , jusqu'aux anneaux de rideaux . Un autre , clerc , utilisait comme éclaireur ou avant-garde le corbeau qui lui avait été accordé dès qu'il y avait un soupçon de danger ; le jour où l'oiseau a été tué , en pleine exploration périlleuse , il a constaté qu'il ne pouvait plus obtenir le plus petit sort et que ses objets magiques en rapport avec sa divinité fonctionnaient de manière aléatoire et tordue ou pas du tout .
Pour certains , ça a amélioré leur jeu pour la suite . :batte:
PTTK .

Edit pour les familiers et apparentés / Autre système que j'ai été parfois tenté d'utiliser : partant du principe que dans certains cas le familier donne au PJ des avantages physiques ( perception , HP , etc. ) , dans les cas où le PJ utilise son animal comme un outil , si ce dernier est blessé , la puissance supérieure qui l'a accordé ou le lien intense qu'il y a entre lui et son maître fait que ce maître subit des dégats identiques et en même proprtion selon les HP de chacun , en veillant le cas échéant à laisser au minimum 1 HP au PJ .
Dans un fauteuil avec un bouquin , une bière , un chat et une pipe LE BONHEUR !
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Marc de Grinçomanoir
Dracoliche
Messages : 582
Inscription : Lun 2 Avr 2012 17:01
Localisation : Saint Chamas (13)
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : Tieffelin
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Druide et rodeurs sans empathie pour les animaux

Message par Marc de Grinçomanoir »

Pour les familiers je fais plus simple. Il partage les points de vie de son maitre. Si le familier est blessé, c'est son maître qui prend les dégâts. Ca simplifie la gestion et ça rend les maîtres bien plus attentif à la santé du familier.
"Fairy tales do not tell children the dragons exist. Children already know that dragons exist. Fairy tales tell children the dragons can be killed."
Chesterton
Avatar de l’utilisateur
porphyre77
Dracoliche
Messages : 7737
Inscription : Lun 2 Avr 2012 14:11
Localisation : Compiègne, ville impériale (60)
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : Humain
Classe : Illusionniste
Alignement : ?
Dieu :

Druide et rodeurs sans empathie pour les animaux

Message par porphyre77 »

Image
S A T O R
A R E P O
T E N E T
O P E R A
R O T A S
Avatar de l’utilisateur
Toko
Dracoliche
Messages : 15861
Inscription : Mer 4 Avr 2012 12:25
Localisation : 45
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : Demi-Orques
Classe : Barde
Alignement : Chaotique Bon
Dieu :

Druide et rodeurs sans empathie pour les animaux

Message par Toko »

La mort du familier peut causer celle du maître en cas d'échec au jet de choc métabolique...
Avatar de l’utilisateur
Outsider
Dracoliche
Messages : 4505
Inscription : Lun 2 Avr 2012 20:20
Localisation : A l'affut sur le Web
Version de D&D préférée : AD&D2.5
Univers de D&D préféré : ?
Race : Elfe
Classe : Mage
Alignement : ?
Dieu :

Druide et rodeurs sans empathie pour les animaux

Message par Outsider »

Oui pour les familiers au sens magique du terme, mais pour les animaux familier, du cheval aux chiens de guerre ou encore les animaux sauvages pour les druides et rangers c'est un autre problème.

De part son lien avec la nature, le druide ne sacrifiera pas un suivant animal par plaisir. De même pour le ranger qui est bon. Par contre, en ce qui concerne un PJ avec des facilités avec les animaux (compétences connaissance des animaux, dressage) il en est tout autre. Rein n'empêche d'avoir une meute de chiens à sa disposition et de les lâcher sur des adversaires. Un gros chien est pratique en exploration de donjon. Il permettra de déceler les trappes, mais c'est à usage unique. C'est pas bien éthiquement parlant mais efficace.

Si ces actions ne plaisent pas au MD ou contraires aux alignements, le MD dispose de moyens pour sévir. La plupart des animaux ne montent pas aux échelles et quand l'eau monte, pas le temps de les attraper pour les porter. Chasser avec des chiens des créatures intelligentes peut irriter certains PNJ. Par exemple le druide local qui lui est de haut niveau par rapport aux joueurs. Il est possible aussi de faire croiser au groupe un autre groupe qui ne supporte pas l'idée. Bien sur, ces PNJ seront plus puissants. Si affrontement, ils libèreront les animaux et puniront le maître (confiscation des objets magiques) et pour la peine récupèreront un objet sur les accompagnants.
Autre moyen radical, la boule de feu. Elle tue généralement les créatures de moins de 2 HD.

Rien n’empêche d'organiser la vengeance du groupe sur chaque membre de l'expédition punitive après quelques aventures en les pistant et prenant chacun en solo. Même de plus haut niveaux, ils devraient être vulnérables (façon de parler). Il faudra chercher le mage dans sa demeure et idem pour les autres. Ce peut être fun. Mais entre temps, la leçon aura été apprise.
Apprenez à penser par vous même, sinon d'autres le feront pour vous.
MD ADD2/2.5
Répondre

Revenir vers « Le Bazar »