Donjon, dragon, la bonne et moi

Si vous ne savez pas où poster votre sujet, que vous êtes perdus ou autre, venez le mettre ici et un modérateur le déplacera dans la section adéquate.
Avatar de l’utilisateur
Christiana
Dragon d'argent
Messages : 102
Inscription : Sam 5 Juin 2021 09:00
Localisation : Cholet
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : ?
Race : Humain
Classe : Druide
Alignement : Neutre Bon
Dieu : Elhona des forêts

Donjon, dragon, la bonne et moi

Message par Christiana »

Echanges recopiés du discord et étendus sur le forum

Initialement j'explique un bout de code macro pour Roll 20 pour gérer l'initiative

Code : Tout sélectionner

&{template:default} {{name= Initiative de @{selected|character_name}}}{{Vitesse @{selected|repeatingweapons$0_weaponname} =@{selected|repeatingweapons$0_weapspeed}}}{{Initiative= [[1d10+@{selected|repeatingweapons$0_weapspeed}+[[ ?{Situation?|Normal, 0|Tu as surpris l'ennemi,-2|Tu es sous l'effet de la hâte,-2|Tu es en hauteur, -1|Tu attends de voir ce que fait l’ennemi,1|Sol inondé/glissant,2|Tu es sous l'effet de la lenteur,2|Tu es gêné/grimpant/enchevêtré/immobilisé",3|Tu patauges,4|Environnement étranger,6} ]] &{tracker}]]}}
H :
Ahahah old school le ddd ! :D Peut-on brancher un casque occulus sur roll20 ?

Moi :
Les premiers donjon et dragon que j'ai fait, cela nous fascinait d'utiliser des systèmes complexes à base de dés
Il y a avait là une sorte de magie, les règles nous intéressaient autant que le jeu
Et au final, ce sont les premiers délire d'étudiants(es) passionnés de programmation, de math et de calculs.
Pour moi D&D était l'univers du rêve mais aussi des maths et de la logique.
Ce n'est pas incompatible, bien au contraire.
Donc aujourd'hui moi qui parle de macro sur un système virtuel, c'est toujours la bonne vieille ambiance d&d

H :
Houla ! Faire un rapprochement entre le old school et les macros c’est osé tout de même ! ;) :sweat_smile:
J’attends de voir ton post sur le maquereau du old school et surtout lire les retours !

Moi :
Je vois même l'inspiration initiale issue des geek avant l'heure. Étudiants en statistiques sociologiques, universitaires américains des années 70 mélangeant leurs études et Tolkien.
Aujourd'hui c'est une niche de joueurs qui parle d'un sujet pointu, pratiquée par une poignée de joueurs au regard de la grande masse de joueurs de jeu vidéo. L'un n'empêchant pas l'autre.
Ces joueurs de jeu de rôle sont comme des scientifiques débattant du classement des ombellifère versus les Astéracées.

D'ailleurs quand tu regarde Tolkien et son œuvre, c'était un scientifique du langage. Un intellectuel. Normal que l'inspiration D&D soit à la fois régie par des règles complexes et un univers médiéval fantastique.
La complexité et l'infinité de possibilités nous fascinait autant que le rêve
Dans les premiers livres dont vous êtes le héros, Ian Livingston explore les possibilités combinatoire des choix.
Plus tard l'ordinateur permettra d'accèder à d'avantage de possibilité, voir des infinités.
Tout cela nous fascinait et nous passionnait

Image

F :
Hum, je n'ai jamais fait ce rapprochement. Tout dépend comment tu joues mais tu peux très bien jouer à D&D simplement. Pas sûr que des règles compliquées définissent le old school.

Moi :
Il y a autant d'old school que de joueurs.
Mon old school à moi c'est en 1980.
Pour d'autres cela commence dans les années 90

F :
Beaucoup de rolistes parlent du côté "jeu de rôle" proche du théâtre, ce qui est plus littéraire que scientifique non. Et ça aussi c'est plutôt old school non ?

Moi :
Oui, littéraire, scientifiques, un mélange de savoir. Le JDR que je connaissais était la récréation de l'étudiant de fin de cycle.
Celui qui a plein de formules de conservation de l'energie thermodynamique en tête et qui le soir entre pote veut combattre des trolls et rêver.

F :
Ok, je vois, moi j'y ai joué "enfant" (de 12 à 18 ans), pas la même approche. Les règles n'étaient qu'un support à l'histoire. Et parmi mes copains de jeu, il y avait plus de littéraires que de scientifiques...
(titre issu d'une référence à https://www.youtube.com/watch?v=hYSGVoAsPZg )
Dernière édition par Christiana le Jeu 9 Sep 2021 08:28, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
Christiana
Dragon d'argent
Messages : 102
Inscription : Sam 5 Juin 2021 09:00
Localisation : Cholet
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : ?
Race : Humain
Classe : Druide
Alignement : Neutre Bon
Dieu : Elhona des forêts

Re: Donjon, dragon, la bonne et moi

Message par Christiana »

Je continu ici mes réflexions.

C'est par hasard que je suis retombée sur ce forum, et me remettre au JDR pour patienter entre 2 GN à fait remonter à ma mémoire cette période des années 80.

La première boite de Donjon et dragon était un sublime cadeau que nous nous faisions. Les livres dont vous êtes le héros me fascinaient par la recherche de l'impossible infinité de choix.

Je me lançais à corps perdu dans mon premier programme informatique en Basic du commodore 64
Image
Programmant pour la première fois mon premier jeux d'aventure pendant 55 heures d'affilée sans dormir et en grignotant.

Donjon et dragon c'était aller au delà, c'était un cadre régie par des lois qui permettait de contenir l'infinité de possibilité de notre imagination.
Évidemment ces souvenirs sont magnifiés par leur origine issue de ma jeunesse. Comme une préhistoire personnelle, des images lointaines issue de l'archéologie d'un temps révolu.

Voilà, la petite boite rouge du dragon m'apporta cela, je crois que c'est l'année suivante seulement que je lisais "Le Hobbit", 2 ou 3 ans plus tard j'achetais une version de luxe en Angleterre. Puis je lisais le seigneur des anneaux.

Image

L'univers médiéval fantastique faisait partie de moi. Je créais des GN pour les amis et confectionnait des masques d'orc en pâte à papier et en filasse.

J'allais dans la forêt de Montmorency et habillait quelques arbres avec des prothèse pour les faire parler.

Mes amis adoraient.
Avatar de l’utilisateur
Théodal
Dragon d'or
Messages : 484
Inscription : Lun 16 Mai 2016 13:34
Localisation : Angers
Version de D&D préférée : AD&D2.5
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Paladin
Alignement : Loyal Bon
Dieu : Torm

Re: Donjon, dragon, la bonne et moi

Message par Théodal »

C'est intéressant comme réflexion. Moi je serais plus dans l'optique décrite par F, ayant un profil plus littéraire justement. D'ailleurs, pour mon groupe et moi, le jeu de rôle c'est "un savant mélange de jeu de société et de théâtre".

D'ailleurs, tant qu'on parle de mon groupe de joueurs, c'est amusant de constater qu'ils ont tous des profils plutôt "scientifiques", comme quoi, tu dis pas que des bêtises Christiana ;) :lol:

En revanche, bien qu'étant particulièrement incompétent avec les mathématiques, j'ai appris à les apprécier et à en comprendre l'utilité avec AD&D2. Il y a plein de notions de maths que je n'avais jamais comprises faute de motivation et que j'ai finalement assimilées grâce à D&D et ses calculs omniprésents. Pour pallier ma lenteur en calcul mental j'ai deux outils : un tableur excel pour faciliter l'initiative et le calcul de la valeur pour toucher ; et une calculette humaine (un de mes joueurs.
"Celui qui lutte contre les monstres doit veiller à ne pas le devenir lui-même. Et quand ton regard pénètre longtemps au fond d'un abîme, l'abîme, lui aussi, pénètre en toi."
Friedrich Nietzche
Membre honoraire de la S.P.C.A.D
Avatar de l’utilisateur
Hallacar
Dracoliche
Messages : 9062
Inscription : Ven 4 Déc 2015 09:34
Localisation : Yvelines
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Laelith
Race : Humain
Classe : Rôdeur
Alignement : Loyal Neutre
Dieu : ?
Mini Feuille de perso : Terres de Leyt - Eterny : Galdras
Mystarillia : Vasiliev Alsenko
Les sentiers de la gloire : MJ
L'appel de étoiles : Kyriel
Les Pierres du Destin : Elendhel
Terres de Leyt - Nejshra : Nubio Radjaka
Les Chroniques du Chaos: Enguerrand de Branaur

Re: Donjon, dragon, la bonne et moi

Message par Hallacar »

Donjon et le jdr m'ont plus apporté en anglais en premier lieu car tout au début était en anglais
Ensuite de l'élocution et du vocabulaire.
Pour le calcul mental c'est plus avec Role Master que j'ai refais des progrès :siffle:

Même si mon frère parfois MJ était un matheux on a jamais de ce côté scientifique des choses
Avatar de l’utilisateur
Christiana
Dragon d'argent
Messages : 102
Inscription : Sam 5 Juin 2021 09:00
Localisation : Cholet
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : ?
Race : Humain
Classe : Druide
Alignement : Neutre Bon
Dieu : Elhona des forêts

Re: Donjon, dragon, la bonne et moi

Message par Christiana »

Merci pour vos retours ;)
Avatar de l’utilisateur
Hallacar
Dracoliche
Messages : 9062
Inscription : Ven 4 Déc 2015 09:34
Localisation : Yvelines
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Laelith
Race : Humain
Classe : Rôdeur
Alignement : Loyal Neutre
Dieu : ?
Mini Feuille de perso : Terres de Leyt - Eterny : Galdras
Mystarillia : Vasiliev Alsenko
Les sentiers de la gloire : MJ
L'appel de étoiles : Kyriel
Les Pierres du Destin : Elendhel
Terres de Leyt - Nejshra : Nubio Radjaka
Les Chroniques du Chaos: Enguerrand de Branaur

Re: Donjon, dragon, la bonne et moi

Message par Hallacar »

et au fait pour ceux qui auraient pas la réf comme disent les jeunes

https://www.youtube.com/watch?v=HDxj9_QNUVM
Avatar de l’utilisateur
squilnozor
Dracoliche
Messages : 5678
Inscription : Dim 1 Avr 2012 15:30
Localisation : Rueil-Malmaison
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Re: Donjon, dragon, la bonne et moi

Message par squilnozor »

En fait, je ne suis pas sûr de bien comprendre. Alors oui, c'est vrai que la première population de rôlistes correspondait en bonne partie aux nerds avant l'heure, c'est vrai que quand j'étais au collège, je me prenais pour un paléontologue et programmeur à une époque où ça n'était pas encore le cas de tous les gamins. Et un peu plus tard, quand j'ai entendu parler des matrices de rotation, ça m'a fait plaisir de ne pas y voir juste une grille alakon, mais un outil pour faire tourner des objets en fil de fer sur mon pauvre Amstrad (qu'est-ce que c'était lent !)

Pour autant, je ne comprends pas où tu vois des maths complexes, même un tout petit peu complexes, à Donjon ou dans les ldvelh. :saispas:
traductions en ligne : boîte Master, Glantri, Age of Worms 1 à 7, etc.
En relecture / illustration / MEP : AoW 8 & 9
En cours de trad : WotI, AoW 10
ABEANT FURES MURES LEMURES
Avatar de l’utilisateur
Outsider
Dracoliche
Messages : 3932
Inscription : Lun 2 Avr 2012 20:20
Localisation : A l'affut sur le Web
Version de D&D préférée : AD&D2.5
Univers de D&D préféré : ?
Race : Elfe
Classe : Mage
Alignement : ?
Dieu :

Re: Donjon, dragon, la bonne et moi

Message par Outsider »

Mais si, le calcul du THAC0 à ADD2 en est un parfait exemple. A à la base, la CA négative a été adoptée pour obliger à faire des soustractions et de tête. C'est pas forcément complexe, mais c'est une logique à adopter.
Et qui dit plusieurs dés dit aussi statistiques. Quelle chance d'avoir un 18 à mon tirage avec 3d6, et si je prend 4d6 en gardant le meilleur ? Combien de chance de faire deux fumbles à la suite au dé 20 ?
Toujours d'un point de vue statistique, il doit être possible de chiffrer une valeur de combat pour les combattants et de l'opposer à la même méthode de calcul pour les groupes adverses rencontrés. C'est ce que l'on fait intuitivement à la louche avant de charger l'ennemi, le matheuxmagicien du groupe peut donner son feu vert ou pas avant grâce à de savants calculs.
Apprenez à penser par vous même, sinon d'autres le feront pour vous.
MD ADD2/2.5
Avatar de l’utilisateur
squilnozor
Dracoliche
Messages : 5678
Inscription : Dim 1 Avr 2012 15:30
Localisation : Rueil-Malmaison
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Re: Donjon, dragon, la bonne et moi

Message par squilnozor »

Mouais, enfin...
- Les soustractions de tête : tu reconnais toi-même que ça n'est pas complexe. C'est vrai qu'aujourd'hui, les gens sont devenus handicapés du calcul. Mais à l'époque, on se trimballait avec pas mal de ferraille dans la poche. Les cartes bleues servaient surtout à retirer des thunes, pas à payer, et il n'y avait pas forcément de caisse automatique. Quand on payait, on savait combien on allait nous rendre et on recomptait. J'irais même jusqu'à dire que des comportements un peu plus avancés du genre : je dois régler 17,45 F (bah oui, c'était des francs), je n'ai pas l'appoint mais je donne 22,50 F (sous-entendu, tu me rends 5,05 F et je me débarrasse de ma ferraille) étaient relativement répandus. Aujourd'hui, les gens te regardent comme si tu t'étais évadé de l'asile. Enfin bon, ce que je veux dire, c'est que la maîtrise de la compétence « calculs de base » était trop universellement répandue pour qu'on la rapproche de la population rôliste en particulier.
- La combinatoire élémentaire : c'est vrai que c'est un peu plus avancé. Mais de là à fasciner des étudiants matheux, ça ne semble quand même un peu short. Mais je peux me tromper.
traductions en ligne : boîte Master, Glantri, Age of Worms 1 à 7, etc.
En relecture / illustration / MEP : AoW 8 & 9
En cours de trad : WotI, AoW 10
ABEANT FURES MURES LEMURES
Avatar de l’utilisateur
Veidt
Dragon d'argent
Messages : 49
Inscription : Sam 30 Jan 2016 23:14
Localisation : Chicago
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Laelith
Race : Humain
Classe : Voleur
Alignement : Chaotique Bon
Dieu : Sans dieu ni maitre

Re: Donjon, dragon, la bonne et moi

Message par Veidt »

A la grande époque, les règles optionnelles de D&D (ici, un système pour calculer le niveau de menace des monstres publié dans le magazine britannique White Dwarf en 1980), ca ressemblait à ca :

Image

Image

Clairement, il y avait un certain attrait pour les maths. En France, beaucoup de joueurs de la premiere heure se trouvaient d'ailleurs dans des écoles telles que SupAero ou l'ENS de la Rue d'Ulm.
Répondre

Revenir vers « Le Bazar »