Être haut niveau, est-ce la fin du jeu ?

Pour boire un verre et discuter de tout et de rien.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
ShannonMcLEOD
Dragon d'argent
Messages : 162
Inscription : Lun 20 Sep 2021 17:33
Localisation :
Version de D&D préférée : ?
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu : ?

Être haut niveau, est-ce la fin du jeu ?

Message par ShannonMcLEOD »

Après quelques discussions sur le forum je voulais avoir vos avis concernant ce sujet délicat.

Je joue depuis 1 an une guerrière/magicienne niveau 7/13 et certains disent à juste titre que je suis dans le haut niveau du jeu et que maintenant on ne peut plus me tuer sinon le jeu est mort. Si je meurs, le groupe entier doit y passer mais de toute façon les joueurs refuseront de jouer des bas niveaux... De notre côté, on n'a pas ce problème car on n'a pas monté nos persos depuis le niveau 1 et donc je ne perdrais pas non plus des heures et des heures de jeu. Je reprendrais simplement un "Haut niveau".

En revanche pour les gens qui jouent depuis des lustres , au moins 10 ans, n'ont-ils pas peur de mourir et le peuvent-ils ? Comment continuez-vous à être crédible et intéressant si la mort n'est pas de la partie ? Pour ma part elle y est tous les jours et cela nous dit que ce monde ne tient qu'à un fil. 🪡
Avatar de l’utilisateur
bernard
Dragon d'or
Messages : 222
Inscription : Sam 16 Mars 2013 13:09
Localisation : Behren-lès-Forbach 57460 Moselle
Version de D&D préférée : AD&D1
Univers de D&D préféré : ?
Race : Humain
Classe : Clerc
Alignement : Neutre Bon
Dieu : Este

Re: Être haut niveau, est-ce la fin du jeu ?

Message par bernard »

Nous touchons là une des limites de ce jeu: les niveaux!

Pour moi, il est impossible de faire cohabiter des hauts niveaux avec des bas voir des très bas niveaux. Ces derniers vont s'ennuyer à mourir, regardant ébahis et fascinés leurs ainés accomplissant exploits sur exploits.
C'est l'une des raisons qui me font préférer le jeu: l'Appel de Cthulhu où ce problème n'existe pas! Mais ceci est une autre histoire... :roll:

Je parle en tant que MJ: il m'est impossible de tuer définitivement un personnage de haut niveau sachant que son joueur a mis plus de 10 ans de vie réelle pour l'amener là où il est! Sinon comment je fais pour la suite?
Ceci étant, même si la mort définitive est écartée, il y a mille façons de rendre ce jeu toujours aussi intéressant et toujours aussi crispant pour mes aventuriers. C'est là que le MJ doit être imaginatif pour constamment trouver des défis passionnants à ses joueurs. Seulement cela demande un peu de travail et une bonne imagination. Je ne joue jamais les scénarios officiels qui pour moi ne correspondent à rien! Par contre, je pique à chaque fois les bonnes idées que je lis ici ou là, pour in fine les introduire dans ma campagne infinie.

Chez toi, ShannonMcLEOD, il n'y a pas ce problème!
Ton personnage magicien N14 meurt... :cry:
Ce n'est pas bien grave! :mrgreen:
La prochaine partie tu joueras avec un clerc niveau 15! :D
Ton MJ te pondra un petit background rapide et hop, c'est reparti!

Chez moi pas de background!
À la création du personnage, celui-ci connait ses parents (s'il en a), son village et une situation géopolitique de sa région/pays très très sommaire.
Son background, tout le monde le connait par cœur! Ce sont les dizaines et dizaines de parties qu'il a fallu pour arriver là où il en est maintenant.

J'avais lu un scénario officiel dans les Abysses avec Orcus, où les auteurs proposaient de jouer des personnages de niveau 100! :shock:
Et pourquoi pas!
Tu peux être sûr que quelqu'un qui joue un personnage de niveau 100 au pied levé n'a pas le même attachement à ce dernier (en résumé si son personnage meurt, il s'en fout!) que quelqu'un qui joue son personnage de niveau 15 monté pas à pas à partir du niveau 1 avec toutes ses joies, ses peines, ses amis, ses ennemis, ses réussites, ses échecs, etc.

On en revient toujours à la même chose!
Il y a deux mille façons de jouer à AD&D, il n'y a pas les bonnes façons et les mauvaises façons!
Chacun joue comme il le sent et comme il le peut.
L'essentiel étant de s'amuser! :applause:

Bon jeu!
Que Este te protège!
:D :D :D
"Ce qui compte ce ne sont pas les années de vie mais la vie dans les années."
Avatar de l’utilisateur
globo
Dracoliche
Messages : 406
Inscription : Ven 18 Jan 2013 00:57
Localisation : La Haudelinière
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Planescape
Race : Demi-Géant
Classe : Mage
Alignement : Chaotique Neutre
Dieu : ?

Re: Être haut niveau, est-ce la fin du jeu ?

Message par globo »

Jouer à haut niveau, ce n'est pas la fin du jeu mais c'est un autre jeu. Il faut jouer à haut niveau comme on jouerait à un jeu de super héros. C'est un paradigme complètement diffèrent ... et c'est souvent déroutant pour les MJ qui veulent continuer à impliquer leurs PJ dans des voyages au long court avec des attaques de diligence et où LA péripétie du voyage de passe une rivière après que le seul pont à la ronde soit effondré, etc.

Il faut savoir aussi qu'a haut niveau le MJ peut mettre à la poubelle quasiment tous les scenario enquête. Quand Zeus lui même doit une petite faveur aux PJ, il les rencarde et, si huggy les bon tuyaux est un indic de première bourre, Zeus c'est à une autre échelle qu'il sert d'indic !
Avatar de l’utilisateur
Hallacar
Dracoliche
Messages : 9660
Inscription : Ven 4 Déc 2015 09:34
Localisation : Yvelines
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Laelith
Race : Humain
Classe : Rôdeur
Alignement : Loyal Neutre
Dieu : ?
Mini Feuille de perso : Terres de Leyt - Eterny : Galdras
Mystarillia : Vasiliev Alsenko
Les sentiers de la gloire : MJ
L'appel de étoiles : Kyriel
Les Pierres du Destin : Elendhel
Terres de Leyt - Nejshra : Nubio Radjaka
Les Chroniques du Chaos: Enguerrand de Branaur

Re: Être haut niveau, est-ce la fin du jeu ?

Message par Hallacar »

Je n'ai jamais joué au dessus du 9ème et je n'ai jamais masterisé non plus au delà de ces niveaux
car je ne m'en sens pas capable à Donjon.
La magie devient très puissante et comme justement dit par globo on passe sur un autre style de jeux que ne me convient pas
Par contre il faut que depuis le début d'un perso la mort soit une possibilité et une probabilité assez importante pour que le sentiment d'invulnérabilité et d'impunité des joueurs ne prenne le pas sur le reste.
Même si je ne suis pas un fan des niveau 1 et deux je pense cependant que le fait de commencer haut niveau sans maturation du personnage est un élément qui fait que l'attachement au perso est largement moindre et que sa perte n'aura pas le même effet sur le joueur et le groupe et que certains se conduiront comme des têtes brulées avec un perso Klennex puisque au pire si il meut il en aura un rapidement avec un niveau presque équivalent.
Avatar de l’utilisateur
Betanaelle
Dragon d'argent
Messages : 163
Inscription : Lun 18 Oct 2021 22:29
Localisation : Colombes
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : Dark Sun
Race : Thri-kreen
Classe : Psioniste
Alignement : Neutre Bon
Dieu : ?

Re: Être haut niveau, est-ce la fin du jeu ?

Message par Betanaelle »

Il me semble avoir lu une explication sur les livres officiels concernant les personnage de très haut niveaux.
Que le mieux était d'en faire des PNJ.

Sinon on poursuit vite dans le GrosBillisme à un moment ou un autre, vu qu'il n'y a plus de PNJ, monstres capable de donner un challenge dans les univers classique de ADD (Pour ceux qui connaisse voir la parodie "Kroc le Bô")

C'est pourquoi j'aime autant DarkSun, ou l'univers est tellement impitoyable que même des personnages très haut niveau ne sont pas à l'abris de se faire chasser, par un Dragon, Drake, Tliz ou autre cochonnerie qu'Athas à produit.
"Les cons ça osent tout. C'est même à ça qu'on les reconnait."
Michel Audiard (Les tontons flingueurs)
"Dialoguer avec un con c'est comme essayer de faire jouir une poupée gonflable. "
Michel Audiard
Avatar de l’utilisateur
Outsider
Dracoliche
Messages : 4341
Inscription : Lun 2 Avr 2012 20:20
Localisation : A l'affut sur le Web
Version de D&D préférée : AD&D2.5
Univers de D&D préféré : ?
Race : Elfe
Classe : Mage
Alignement : ?
Dieu :

Re: Être haut niveau, est-ce la fin du jeu ?

Message par Outsider »

Il y a un moyen de contourner le problème de cohabitation entre PJ de haut et bas niveaux tout en diminuant le taux de mortalité.

Ayant un groupe réduit de joueur, sans l'assurance que tous puisse être présents j'ai demandé à ce que chacun ait plusieurs PJ.
Cela permet d'une aventure à l'autre de changer de type de PJ.
S'il manque un mage et qu'il sera essentiel à l'aventure, il y aura moyen d'en avoir un.
Un druide s'épanouira en extérieur et le joueur pourra préférer son guerrier en ville.
Et en formant une compagnie, cela permet de faire voyager ensemble tous les PJ. Ils posent leur camp et un groupe se constitue pour l'aventure. Les autres gardent les bagages. Cela permet un relais entre les PJ exsangues qui sortent du donjon et une fraiche qui y rentre. Cela laisse le temps pour des soins magiques sans impacter le prêtre qui descend dans le donjon.
En fonction, le rôle de porte torche peut être attribuer à des bas niveaux. Il est aussi possible de cantonner les bas niveaux à la vie du camp et de prévoir des aventures en à côté de l'exploration principale par les hauts niveaux. On ne sais jamais sur quoi on peut tomber en ramassant du bois pour le feu.
Et en cas de morts, il y a toujours un PJ de niveau inférieur certes, mais ce n'est pas non plus un bas niveau.
Les PJ des joueurs absents sont géré par le MJ au camps et participent à la guérison des autres.
Cela permet aussi d'incorporer des races inhabituelles qui ne sont pas admises dans les centres urbains sans que le joueur soit en touche. Il aura toujours un PJ pour faire partie de l'expédition en ville.

Ce n'est ni moins ni plus qu'un groupe de PJ avec un tas de PNJ autour. Sauf que dans ce cas, les PNJ échangent leur place avec les PJ.
Apprenez à penser par vous même, sinon d'autres le feront pour vous.
MD ADD2/2.5
Kael
Dragon d'argent
Messages : 101
Inscription : Mer 29 Avr 2020 09:54
Localisation : Specularum
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : Elfe
Classe : Cavalier
Alignement : Loyal Neutre
Dieu : ?

Re: Être haut niveau, est-ce la fin du jeu ?

Message par Kael »

je n'ai jamais été joueur au-delà du niveau 8 dans DD, ni ai fait jouer au-delà du niveau 12...

c'est, pour moi, du haut niveau, et je confirme, la façon de jouer change, trop pour que mes joueurs et moi le fassions durer.
La mort existe toujours, mais elle est surtout un coût de résurrection (sauf en cas de perte du corps)...

Du coup, nous repartons sur du bas niveau, où le risque est immédiat, et où les enquêtes gardent leur charme.
Avatar de l’utilisateur
WismerhillLichKiller
Dragon de bronze
Messages : 169
Inscription : Jeu 23 Avr 2020 05:52
Localisation :
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : ?
Race : Elfe
Classe : ?
Alignement : Chaotique Bon
Dieu : Moi même

Re: Être haut niveau, est-ce la fin du jeu ?

Message par WismerhillLichKiller »

bonjour,

je vous lis souvent mais je ne prends pas souvent la parole mais là les hauts niveaux je connais bien. Après 20 ans du niveau 1 au niveau 18 je peux dire comme certains le disent que le très haut niveau perd de son charme par rapport aux meilleurs niveaux que sont les 5 à 7. Certes c'est rigolo de ne plus avoir de limite comme d'ailleurs vos adversaires mais cela a un temps. On a donné au MD nos personnages pour qu'ils interviennent plus tard car depuis 6 mois on est reparti au niveau 1 pour un essai. Je peux vous dire que c'est loin d'être facile mais cela redonne un nouveau souffle. Après, en ce qui concerne le fait que c'est "bad" de prendre des haut niveaux direct sans les monter, je dirais que tous les gens n'ont pas comme moi le temps de jouer en permanence et comme cela reste qu'un jeu il est parfois plus simple de s'amuser au plus vite.
Avatar de l’utilisateur
bernard
Dragon d'or
Messages : 222
Inscription : Sam 16 Mars 2013 13:09
Localisation : Behren-lès-Forbach 57460 Moselle
Version de D&D préférée : AD&D1
Univers de D&D préféré : ?
Race : Humain
Classe : Clerc
Alignement : Neutre Bon
Dieu : Este

Re: Être haut niveau, est-ce la fin du jeu ?

Message par bernard »

Outsider a écrit :
Ven 25 Fév 2022 20:47
Il y a un moyen de contourner le problème de cohabitation entre PJ de haut et bas niveaux tout en diminuant le taux de mortalité.

Ayant un groupe réduit de joueur, sans l'assurance que tous puisse être présents j'ai demandé à ce que chacun ait plusieurs PJ.
Cela permet d'une aventure à l'autre de changer de type de PJ.
S'il manque un mage et qu'il sera essentiel à l'aventure, il y aura moyen d'en avoir un.
Un druide s'épanouira en extérieur et le joueur pourra préférer son guerrier en ville.
Et en formant une compagnie, cela permet de faire voyager ensemble tous les PJ. Ils posent leur camp et un groupe se constitue pour l'aventure. Les autres gardent les bagages. Cela permet un relais entre les PJ exsangues qui sortent du donjon et une fraiche qui y rentre. Cela laisse le temps pour des soins magiques sans impacter le prêtre qui descend dans le donjon.
En fonction, le rôle de porte torche peut être attribuer à des bas niveaux. Il est aussi possible de cantonner les bas niveaux à la vie du camp et de prévoir des aventures en à côté de l'exploration principale par les hauts niveaux. On ne sais jamais sur quoi on peut tomber en ramassant du bois pour le feu.
Et en cas de morts, il y a toujours un PJ de niveau inférieur certes, mais ce n'est pas non plus un bas niveau.
Les PJ des joueurs absents sont géré par le MJ au camps et participent à la guérison des autres.
Cela permet aussi d'incorporer des races inhabituelles qui ne sont pas admises dans les centres urbains sans que le joueur soit en touche. Il aura toujours un PJ pour faire partie de l'expédition en ville.

Ce n'est ni moins ni plus qu'un groupe de PJ avec un tas de PNJ autour. Sauf que dans ce cas, les PNJ échangent leur place avec les PJ.
Solution très intéressante! :applause:
Par contre, le temps de progression pour monter en niveau sera forcément beaucoup plus long, puisqu'on joue un personnage par intermittence.
À réserver donc a un groupe de joueurs qui jouent très très régulièrement.
Ça existe encore? :siffle:
:D :D :D
"Ce qui compte ce ne sont pas les années de vie mais la vie dans les années."
Avatar de l’utilisateur
Fantosia Chat-Murr
Dragon d'argent
Messages : 611
Inscription : Ven 5 Mars 2021 23:13
Localisation :
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Greyhawk
Race : Humain
Classe : Illusionniste
Alignement : Neutre Bon
Dieu : ?

Re: Être haut niveau, est-ce la fin du jeu ?

Message par Fantosia Chat-Murr »

@ bernard,

te souvient-il du nom de ce scénario officiel, où l'on joue des personnages de niveau 100? cela m'intéresse beaucoup! merci à toi :)
- "Fantoche", illusionniste niv 2, dans Les Ténèbres sur le DDDDD
- Traduction de "Donjons & Chocolat", avec jello195 et squilnozor
- Ecriture d'un scénario pour AD&D avec maudite
- Participation à la carte interactive de Glantri, avec maudite et al 'szass
Répondre

Revenir vers « La Taverne »