[Terres de Leyt] Du taux de Natalité des differentes peuplades et races (Conférence)

L'univers de LLyr.

Modérateur : LLyr

Avatar de l’utilisateur
Zothike
Dracoliche
Messages : 2446
Inscription : Mer 10 Fév 2016 20:29
Localisation : Paris
Version de D&D préférée : AD&D1
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Clerc
Alignement : Loyal Mauvais
Dieu : Indicible

Re: Du taux de Natalité des differentes peuplades et races

Message par Zothike »

Dernier message de la page précédente :

LLyr a écrit :C'est surtout de l'humour Mr premier degré :)
une façon que les elfes sont 1 peu nombreux et 2 prennent toujours leur temps pour toi.
Quant aux Nain(e)s, c'est du Antonioni Schtarque tout craché (et non ce n'est pas du mépris, bien au contraire) ^^
:siffle:
Avatar de l’utilisateur
LLyr
Staff - Chevalier aux Cygnes
Messages : 9089
Inscription : Ven 11 Sep 2015 10:49
Localisation : Paris
Activité : Traduction
Version de D&D préférée : D&D3.5
Univers de D&D préféré : ?
Race : Nain
Classe : Barde
Alignement : Loyal Neutre
Dieu : ?
Mini Feuille de perso :
► Afficher le texte

Re: [Terres de Leyt] Du taux de Natalité des differentes peuplades et races (Conférence)

Message par LLyr »

N/c
Image
Avatar de l’utilisateur
Ludwig
Dragon d'or
Messages : 172
Inscription : Lun 8 Mai 2023 09:44
Localisation : Sun Dabar
Version de D&D préférée : AD&D1
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Cavalier
Alignement : Loyal Bon
Dieu : Torm

Re: [Terres de Leyt] Du taux de Natalité des differentes peuplades et races (Conférence)

Message par Ludwig »

J'arrive un peu tard aussi :siffle:
"Il faut ajouter que la nature fait bien les choses et certaines espèces préfèrent une vie courte, avec une maturité sexuelle qui arrive tôt et font des petits par milliers (moustiques, plantes à fleurs, microbes...). La plupart des parasites font partie de ceux ci.
VS
Ceux qui se reproduisent tard, lentement et ont une descendance réduite (elfes, dragons, conifères, éléphants, (humains)...)
Ce sont deux tactiques, stratégies que les espèces ont adoptées avec le temps, et elles font toutes deux le poids face à des contraintes bien spécifiques.
Toutefois, je placerai plutôt les gobelins chez ceux qui ont une reproduction rapide et exponentielle. Non pas que je doute de leur développement cérébral et sensoriel, mais ils sont plus comparables, à mon avis, à des rats qu'à des humains ou encore des orcs (en terme de reproduction)
Je rejoins l'avis de mon confrère, les espèces qui présentent un développement sensoriel très développé et qui prennent plaisir à se reproduire ont à peine plus de chances de survivre.
Meme si vous n'avez qu'à jeter un coup d'oeil en passant près d'une taverne et vous comprendrez pourquoi, selon moi, l'Homme aura bientôt le monde entier sous sa botte, et, malheureusement, n'est pas si différent des parasites"

De l'étude de la reproduction et des procédés environnementaux ; chapitre 18 alinéa 12 point 47 tiret 3 par Torren Brakentiar

"La vie est belle et son exploration mérite qu'on s'y voue corps et âme" devise de Torren l'argonaute
'Top, pas plus haut que le bord, faudrait pas que ta licheur me dégoute

BR-SPM / DKMD / BR-SPTu / FotF / BR-SPTh
Répondre

Revenir vers « Les Terres de Leyt »