Une autre vision des boucliers

Avatar de l’utilisateur
Arkhan
Dracoliche
Messages : 1190
Inscription : Lun 25 Août 2014 00:17
Localisation : Caen
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : ?
Race : Elfe
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu : ?

Re: Une autre vision des boucliers

Messagepar Arkhan » Mer 13 Nov 2019 11:34

Dernier message de la page précédente :

Je m'étais demandé il y a ..... je ne compte plus les années, c'était au siècle précédent, si je devait ajuster le bonus de CA par rapport à la taille (targe, bouclier rond, grand bouclier...).

Je me suis fait la réflexion suivante : un bouclier plus petit est moins couvrant mais le PJ est plus mobile, un gros bouclier protège mieux mais rend le PJ moins mobile, alors l'un dans l'autre ça donne la même protection, me suis-je dit.

Et j'ai gardé la règle prévue dans le manuel, Bouclier CA-1.
Page francophone publique sur D&D B/X : Donjons & Dragons Basic Expert Set
Membre de la S.P.C.A.D. (Société Protectrice de la Classe d'Armure Descendante)
Avatar de l’utilisateur
Onirim
Dracoliche
Messages : 146
Inscription : Mar 6 Jan 2015 13:51
Localisation : Fougères (35)
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : Humain
Classe : Guerrier
Alignement : Chaotique Bon
Dieu :

Re: Une autre vision des boucliers

Messagepar Onirim » Mer 13 Nov 2019 13:15

J'ai prévu d'utiliser cette modification de règle des boucliers pour BECMI, pas pour AD&D. En effet, dans BECMI l'encombrement ne joue pas sur la DEX, et il n'y a ni facteur de vitesse ni ajustement suivant le type d'armure. En ce sens, pour BECMI, c'est sans doute utile.

Et sinon concernant les armures antiques, elles étaient généralement en bronze ou autres matériaux lourds et mous, donc ne protégeaient pas bien, et était relativement peu couvrantes. Idem pour les armures de cuir par ailleurs, le travail du cuir bouilli n'est apparu qu'au bas moyen-âge et pas durant l'antiquité (et c'est l'un des seuls traitements du cuir qui permette d'en faire une armure).

Bref, c'est une idée de règle à appliquer aux PJ et PNJ humains seulement à mon sens, dans les campagnes antiques où les guerriers ne sont pas tous en armures de mailles ou de plates :)

PS : Quand on voit l'utilité réelle d'un bouclier militairement au moyen-âge, j'ai du mal à imaginer que cela ne soit représenté que par un -1 en CA. Le bouclier, arme défensive par excellence depuis des temps immémoriaux, encore utilisés de nos jours contre tout ce qui n'est pas une arme à feu, représentée par juste un avantage de 5% ? Outch. :)
Avatar de l’utilisateur
orian
Dracoliche
Messages : 398
Inscription : Ven 1 Mars 2013 18:06
Localisation :
Version de D&D préférée : AD&D1
Univers de D&D préféré : Birthright
Race : Elfe gris
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Re: Une autre vision des boucliers

Messagepar orian » Mer 13 Nov 2019 18:01

Les cuirasses pré-médiévales en lin (linothorax) sont tout à fait efficaces contre les armes de l’époque y compris contre les flèches ou les carreaux qui n’ont pas une grande force de pénétration au-delà d’une courte portée. C’est pareil pour les cuirasses en cuir (cuir-asse), l’option de passer sur des cuirasses en bronze doit peut-être dépendre des capacités artisanales, des matériaux disponibles et des habitudes.

Comme à peu près tout le monde est passé à la cotte de maille (anneaux en fer) après les avoir vu sur les celtes, on peut légitimement penser que la cotte de maille, c’est mieux qu’une cuirasse, plus souple, moins épaisse certainement. (Ah, si, on peut nager avec la cotte de maille gauloise :D ).

En passant le gambison seul protège déjà très bien bien qu'en tissus et souple, au moins contre les armes tranchantes et contondantes, et combiné avec une cotte de maille ou des pièces en métal, les pointes sont également stoppées (dissipation de l’énergie cinétique dans la perforation de la plate ou dans l’explosion des mailles). Et à l'époque médiévale on ne porte pas de cotte de maille sans le gambison. Alors les règles nous font une mauvaise image de l'armure matelassée / gambison, alors qu'en fait c'est la base des armures métalliques médiévales... (bon après c'est vrai que ce n'est pas facile de nager avec un gambison... :D )


Quant aux boucliers, il y a sans doute une mauvaise appréciation du rôle du bouclier.

Nous avons tous l’apriori naturel (moi le premier) à voir le bouclier comme un barrage entre le porteur et les armes offensives en défense passive : je place le bouclier entre moi et l’arme adverse, elle tape le bouclier, je n’ai rien. Ça, ça, ne fonctionne vraiment qu’avec les boucliers lourds : scutum romain, l’écu médiéval, aspis koilè (le hoplon des hoplites), le pavois. Ces boucliers sont portés par l’avant-bras et le poing (deux prises dans le bouclier) et l’épaule sert de repos dans l’attente du combat (lanières entre le bouclier et l’épaule). Ce genre de bouclier fonctionne essentiellement dans les configurations d’armées manœuvrant au combat en ligne, pas en mêlée et combat à un-contre-un. Et il est très efficace, c’est effectivement un mur très difficile à passer et autant dire que tirer à l’arc ou l’arbalète, contre ce type de bouclier c’est du temps perdu.

Par contre il y a les boucliers, les vrais utilisés par les PJ dans leurs aventures qui sont prévus pour le combat à un-contre-un sans formation de ligne. Ces boucliers sont légers, parce qu’ils se tiennent à bout de bras juste avec le poing (et oui pas sur l'avant bras ou l'épaule). Ce sont des mains-gauche, on les reconnait à l’ombon (umbo) central, en gros la seule pièce véritablement résistante du bouclier et qui protège le poing qui tient le bouclier. Le principe d’utilisation est de viser et frapper l’arme adverse avec le poing du bouclier (l’ombon) pour dévier l’arme et s'offrir une ouverture pour frapper. Si ce type de bouclier prend un coup dans la partie bois autour de l’ombon, il casse et le porteur risque d’avoir bien mal au bras s’il a utilisé le bouclier comme un bouclier lourd. J’imagine que ce qui différencie les boucliers bois + ombon (donc larges) des boucliers réduits à l’ombon (tout petits) c’est la capacité des premiers à stopper les projectiles légers (oui toujours les flèches et carreaux qui perdent leur force de pénétration passé la courte portée). Mais honnêtement je n’en sais rien.

Après pour traduire ça en règles… :saispas:
Avatar de l’utilisateur
squilnozor
Dracoliche
Messages : 5448
Inscription : Dim 1 Avr 2012 15:30
Localisation : Rueil-Malmaison
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Re: Une autre vision des boucliers

Messagepar squilnozor » Jeu 14 Nov 2019 00:27

orian a écrit :Après pour traduire ça en règles… :saispas:

En effet, mais c'est passionnant. Merci d'avoir pris le temps d'écrire tout ça.
Arkhan a écrit :Je me suis fait la réflexion suivante : un bouclier plus petit est moins couvrant mais le PJ est plus mobile, un gros bouclier protège mieux mais rend le PJ moins mobile, alors l'un dans l'autre ça donne la même protection, me suis-je dit.

Et j'ai gardé la règle prévue dans le manuel, Bouclier CA-1.

Bin oui mais tu ne vas pas jusqu'au bout du raisonnement...
Avec pas de bouclier du tout c'est encore moins couvrant mais le PJ est encore plus mobile, donc CA-1 sans bouclier, pareil. :applause:
traductions en ligne : boîte Master, Glantri, Age of Worms 1 à 6, etc.
En attente de MEP : AoW 7 et 8
En relecture : AoW 9
En cours de trad : WotI, la sociologie du flind
ABEANT FURES MURES LEMURES
Avatar de l’utilisateur
Jambon
Dracoliche
Messages : 833
Inscription : Lun 15 Fév 2016 07:02
Localisation :
Version de D&D préférée : D&D3.5
Univers de D&D préféré : ?
Race : Petites-gens
Classe : Voleur
Alignement : Chaotique Bon
Dieu : FSM

Re: Une autre vision des boucliers

Messagepar Jambon » Jeu 14 Nov 2019 07:13

Zothike a écrit :Oui c'est pas mal aussi
Mais le Broquel est un autre bouclier (sur google image l'illustration que j'utilise sur le site de mon univers est même référencée en 8éme position :)) https://www.google.com/search?q=broquel ... 80&bih=945


https://fr.wikipedia.org/wiki/Bocle_(bouclier)

Je reste sur du 3.5 pur pour faire une régle maison, avec pour référence les armes :
Dague : 1d4 critique sur 19–20 x2
Dague coup-de-poing: 1d4 critique sur 20 x3
Rondache : 1d3 critique 20 x2
Rondache à pointes : 1d4 critique sur 20 x2

Broquel / Bocle :
CA +1 / Malus -1
On le maintient en place avec la main ce qui empêche de tenir quoique ce soit, il est possible de porter une attaque avec le bocle 1d3 critique sur 20 x3, on perd alors le bonus a la CA jusqu’a la fin du round.
Mes trucs de mj en vrac: ici
Avatar de l’utilisateur
Arkhan
Dracoliche
Messages : 1190
Inscription : Lun 25 Août 2014 00:17
Localisation : Caen
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : ?
Race : Elfe
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu : ?

Re: Une autre vision des boucliers

Messagepar Arkhan » Jeu 14 Nov 2019 10:26

squilnozor a écrit :
Arkhan a écrit :Je me suis fait la réflexion suivante : un bouclier plus petit est moins couvrant mais le PJ est plus mobile, un gros bouclier protège mieux mais rend le PJ moins mobile, alors l'un dans l'autre ça donne la même protection, me suis-je dit.

Et j'ai gardé la règle prévue dans le manuel, Bouclier CA-1.

Bin oui mais tu ne vas pas jusqu'au bout du raisonnement...
Avec pas de bouclier du tout c'est encore moins couvrant mais le PJ est encore plus mobile, donc CA-1 sans bouclier, pareil. :applause:


Eh oui mais non : car sans bouclier, moins de protection. Je sais c'est irréaliste et basique, mais c'est pour ça que j'aime D&D, :p un jeu adaptable aux désirs de chacun sans renier son système.
Page francophone publique sur D&D B/X : Donjons & Dragons Basic Expert Set
Membre de la S.P.C.A.D. (Société Protectrice de la Classe d'Armure Descendante)

Revenir vers « Règles Maison »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités