Bras mécanique

Avatar de l’utilisateur
bwrabwra
Dragon d'argent
Messages : 27
Inscription : Lun 2 Avr 2012 09:14
Localisation :
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Nain
Classe : Clerc
Alignement : Loyal Bon
Dieu :

Bras mécanique

Messagepar bwrabwra » Lun 8 Juin 2015 09:29

Bonjour à tous et toutes.

Je m’apprête à me lancer dans une nouvelle campagne avec un prêtre nain pour lequel j'ai construit quelques règles spéciales dont vous trouverez un descriptif ci-dessous. Ma question est assez simple, pensez-vous que cela soit jouable? J'aime les critiques quand elle sont constructives, faites vous plaisir votre avis m’intéresse.

Bwrabwra est un jeune prêtre nain, disciple de Moradin. C’est le fils du commandant d’une forteresse cité. Il a perdu un bras lors d’une patrouille. Touché par une créature extrêmement maléfique, sa mère a utilisé une relique pour sauver la vie de son fils et remplacer le bras qu’il avait perdu. Cette relique apporte de avantages et des inconvénients à Bwrabwra.
Avantages :
• Elle est d’alignement loyal bon
• Elle combat et circonscrit le mal qui reste encore dans l’épaule du nain.
• Elle possède des pouvoirs que Bwrabwra doit découvrir (à la discrétion du MD)
Désavantages :
• Moradin ne voit pas d’un bon œil l’usage de la relique. Il peut décider de ne pas répondre aux prières de Bwrabwra.
• C’est un objet extrêmement rare et précieux. Il provoque la convoitise et son usage représente une sorte d’hérésie pour une partie de la population naine.
• Le bras protège Bwrabwra contre le mal qui le rongerait sans lui mais ne l’en guérit pas. Bwrabwra souffre encore de crise.

Règles spéciales dues au bras mécanique.
Moradin ne répond pas toujours aux prières de Bwrabwra.
Jet d'un1d20 avant de lancer chaque sort, sur un résultat de 1, le sort n'a pas d'effet et s’efface de la mémoire de Bwrabwra.
Les nuit de Bwrabwra sont remplies de cauchemars :
Chaque nuit lancé 1d100 :
001 : nuit affreuse ne récupère aucun sort et est trop faible pour combattre.
002 à 005 : nuit impossible, ne récupère aucun sort.
006 à 010 : nuit très difficile, récupère un sort sur deux.
011 à 020 : nuit difficile, récupère 4 sorts sur 5
Avatar de l’utilisateur
Arkhan
Dracoliche
Messages : 1167
Inscription : Lun 25 Août 2014 00:17
Localisation : Caen
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : ?
Race : Elfe
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu : ?

Re: Bras mécanique

Messagepar Arkhan » Lun 8 Juin 2015 11:10

Le coup des nuits me semble un peu trop... genre on pourrait avoir aussi un jet "Nuit paisible" non ? Le reste est génial ! :)
Page francophone publique sur D&D B/X : Donjons & Dragons Basic Expert Set
Membre de la S.P.C.A.D. (Société Protectrice de la Classe d'Armure Descendante)
Novice

Re: Bras mécanique

Messagepar Novice » Lun 8 Juin 2015 12:55

Bonjour, comme tu as dit qu'on pouvait se :mrgreen: lâcher...

Par curiosité (sans malice) comment tu prononce phonétiquement le nom Bwrabwra ? ( BRABRA?)

Corrige si j'ai pas compris:
Dans le background de ton personnage, et en phase avec ton DM, tu attribue une "relique" à ton personnage et cherche à en définir les bons et mauvais coté? Si c'est bien cela, je laisserais la totale responsabilité de tous le bazar (Origine, histoire, implications, pouvoirs...) au DM. Un tel objet est quand même susceptible d'avoir des implications et un potentiel lourd dans la campagne du DM... question d'équilibre entre les joueurs, capacité d'action dans le scénar etc... (de plus l'attribution d'une relique à un nouveau PJ, c'est pas du tout dans les manuel, bien au contraire... Mais c'est aussi dans les règles de ne pas les suivre à la lettre! donc... (exceptionnellement))

Pour la critique:

1) Pourquoi "• Elle est d’alignement loyal bon" est-il un avantage? c'est un jugement de valeur... donc subjectif. Les effets posif ou négatif d'un tel objet doivent être plus factuel

2) "elle protège..." est à la fois dans les avantages et désavantage ... Si elle protège pourquoi les crises?... c'est pas très net, comment en juger les effets, comment le jouer en roleplay si c'est bien! mais pas si bien...

3) Convoitise et "hérésie" de ses contemporains... C'est assez subjectif également, sujet à interprétation, et encore faut-ils que la chose soit vue et connue... Enfin, Bwrabwra n'a pas vocation à vivre avec ses contemporain envieux ou sectaires, donc il ne devrait pas trop souffrir de leurs "regards"

Dernière remarque sur l'opinion de son dieu.
Pourquoi ne voit pas cette relique d'un bon œil?
Pourquoi autorise t'il à mémoriser des sorts pour ne pas autoriser leur utilisation?... C'est le matin que l'on doit savoir si oui ou non on dispose du sort, Je ne crois pas qu'un dieu de D&D attende de savoir quelle utilisation est faite d'un de ses sorts par ses clairs pour l'autoriser ou pas! (ce serais particulièrement instable pour l'équilibre du jeu)... enfin les nuits sont déjà un risque de ne pas avoir de sorts donc c'est redondant avec "le mécontentement" de son dieu en terme d'effets sur les capacité de ton personnage...

J'ai fait des reliques qui interfèrent dans la vie de certains de mes joueurs... avec de gros pouvoir, mais aussi de grosses obligations. Comme cela intervient dans le roleplay il faut que les règles soient claire pour le joueur, on ne peut pas chercher à interpréter l'influence de l'objet dans les choix d'actions, ou les possibilité d'action à chaque moment du jeu, ça devient injouable.

La solution vient, naturellement, de la construction de l'objet. Il faut avoir l'origine de l'objet pour bien en mesurer les pouvoirs et les implication (bonne et mauvaises pour le joueur). J'ai fait le récit de la création d'un objet sur le site (Norïm-Estelle) ça te donnera un exemple de mon approche. Mais j'ai également fait deux reliques pour mes joueurs (relique tirées du film LadyHawk) Je te les montre si tu veux.

La création d'objet est un des aspect les plus sympa de D&D, imagination, créativité, surprise dans le jeu...
Bonne continuation, santé :chin:
Avatar de l’utilisateur
Toko
Dracoliche
Messages : 15887
Inscription : Mer 4 Avr 2012 12:25
Localisation : 45
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : Demi-Orques
Classe : Barde
Alignement : Chaotique Bon
Dieu :

Re: Bras mécanique

Messagepar Toko » Lun 8 Juin 2015 14:08

Novice a écrit :Par curiosité (sans malice) comment tu prononce phonétiquement le nom Bwrabwra ? ( BRABRA?)
Je pencherai pour du gallois (où la lettre w = le son ou), soit bouraboura.
Avatar de l’utilisateur
Marco Volo
Dracoliche
Messages : 1621
Inscription : Dim 1 Avr 2012 20:19
Localisation : À travers Féerûne...
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Mage
Alignement : ?
Dieu :

Re: Bras mécanique

Messagepar Marco Volo » Mar 9 Juin 2015 08:06

Projets en cours :
Guide Volo du Cormyr, Les Catacombes de Soirétoile version longue.

Relecture :

Dispo pour tout produit des Royaumes Oubliés.
Avatar de l’utilisateur
Outsider
Dracoliche
Messages : 3461
Inscription : Lun 2 Avr 2012 20:20
Localisation : A l'affut sur le Web
Version de D&D préférée : AD&D2.5
Univers de D&D préféré : ?
Race : Elfe
Classe : Mage
Alignement : ?
Dieu :

Re: Bras mécanique

Messagepar Outsider » Jeu 11 Juin 2015 11:44

L'idée est bonne mais je bloque sur la contrariété de Moradin. Il est de mémoire lui aussi LG et le bras mécanique permet au prêtre de continuer son office normalement.
Les nains sont d'habiles artisans, à moins qu'il n'en soit pas de même dans ta campagne. Aucune raison mis à part l'envie si les pouvoirs sot visibles ou connus de faire preuve d'ostracisme à l'encontre du prêtre. Les sorts cléricaux ne se récupère pas grâce à une bonne nuit de sommeil mais par la prière le matin. C'est pourquoi les prêtres sont des lèves tôt. Mais pas question de leur laisser le dernier tour de garde (prier ou surveiller il faut choisir).

Je propose de revoir les avantages/inconvénients.
Inconvénient:
Le sort de détection de la magie réagit au bras.
Malus à la réaction de -2 lors des rencontre avec d'autres que son clan.
Etant une relique, cela peut attirer le désir de tout manchot qui se fera un plaisir de tuer le nain pour s'emparer du bras. Même chose pour toute personne de mauvaise vie qui verra une occasion en récupérant le bras pour le revendre.
Alignement LG, si on essaie de fixer la prothèse sur un non LG il se produit les effets suivants: Sur un good, elle fonctionnera comme un bras normal sans aucun avantage. Sur un Neutre, elle ne fonctionnera pas et sur un mauvais, le bras tentera un étranglement. SV contre la pétrification pour ne pas s'étouffer et arracher le bras.
Ne permet pas le port d'un anneau sur la prothèse.
Chaque jours, il y a 10% de dysfonctionnement sur un nain. A tester avant chaque action violente (combat). 10 % que le bras reste alors inactif pour une heure.
A chaque passage de niveau il y a 2% par niveau que le bras disparaisse. Le bras disparait et il se téléporte pour être découvert par un personnage nécessiteux et voué à une grande épopée au profit de l'ordre et du bien. C'est systématique une fois le niveau 20 atteint, si ce n'est pas arrivé avant.

Rien que cela devrait sérieusement freiner le prêtre à utiliser son bras devant les foules ou du moins le garder caché au maximum dans les longues manches ou/et gants.

avantages:
Faut bien susciter l'envie: au niveau 1= Force 18/00 (oui, c'est gros bill et je l'assume). Le PJ est forcément un des personnage essentiel de la campagne, il doit donc augmenter ses chances d survie. Par contre ce bonus de force ne fonctionne qu'avec l'arme tenue par ce bras. Si c'est la deuxième main, il y a aura forcément un malus au touché de -2. Si c'est la main principale , pas de malus.
Niveau 3, l'arme maniée est considérée magique pour toucher (peut toucher créatures normalement touchée par armes +1)
Au niveau 5, détection du danger (2% par niveau). Le bras attrape spontanément l'arme la plus proche et se met en garde.
Au niveau 7, arme tenue par le bras peut toucher créature seulement touchée par arme +2
Au niveau 10 le bras se recouvre de chair et devient moins visible pour ce qu'il est. % de voir l'invisible révèlera la réalité ou sort vision véritable.
Au niveau 15 arme tenue en mains peut toucher créatures touchées seulement par armes +3.

Il y a assez d'inconvénients pour le bras sans ajouter des problèmes avec Moradin.

En espérant que tu pourras puiser dans ce commentaire des idées. J'aurais bien voulu connaitre quels pouvoirs tu réservais à ce bras. De mon côté, j'en retient l'idée.
Apprenez à penser par vous même, sinon d'autres le feront pour vous.
MD ADD2/2.5
Avatar de l’utilisateur
bwrabwra
Dragon d'argent
Messages : 27
Inscription : Lun 2 Avr 2012 09:14
Localisation :
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Nain
Classe : Clerc
Alignement : Loyal Bon
Dieu :

Bras mécanique

Messagepar bwrabwra » Jeu 13 Août 2015 13:45

Bonjour à tous,

Je vous remercie pour vos réponses, toutes constructives, qui m'ont fait réfléchir et évoluer le personnage.

Novice, je suis très curieux de découvrir tes reliques.

Comme d'habitude, si vous avez des commentaires sur ce qui va suivre, pas de soucis, Bwrabwra paye une tournée pour vous écouter.

Je commence par le plus important: la prononciation du nom de mon avatar. En bon nain que je suis, cela se rapproche du bois-bois, avec un peu de /r/ pour faire la mousse.

Moradin et Bwrabwra
Je pense fusionner la règle sur les mauvaises nuits et la réponse de Moradin à mes prières pour qu'elle devienne ceci:
Les nuit de Bwrabwra sont remplies de cauchemars :
Chaque nuit lancé 1d100 :
001 : nuit affreuse ne récupère aucun sort et est trop faible pour combattre.
002 à 005 : nuit impossible, ne récupère aucun sort.
006 à 020 : nuit très difficile, Jet d'un1d20 avant de lancer chaque sort, sur un résultat de 1 ou 2, le sort n'a pas d'effet et s’efface de la mémoire de Bwrabwra.
021 à 050 : nuit difficile, Jet d'un1d20 avant de lancer chaque sort, sur un résultat de 1, le sort n'a pas d'effet et s’efface de la mémoire de Bwrabwra.

Cela me parait plus en accord avec le background, moins redondant et n'implique plus mon dieu.

Pourquoi "Elle est d’alignement loyal bon"
Pour être en lien avec l'alignement de mon perso.
Pour que le MD n'y place pas un démon gardien.
L'infection qui reste en Bwrabwra est de nature magique et maléfique. Il me fallait un objet bon pour la circonscrire.
J'aime beaucoup la proposition de Outsider : "Sur un good, elle fonctionnera comme un bras normal sans aucun avantage. Sur un Neutre, elle ne fonctionnera pas et sur un mauvais, le bras tentera un étranglement. SV contre la pétrification pour ne pas s'étouffer et arracher le bras."

Le bras protège Bwrabwra
Le bras mécanique empêche l'infection de se propager dans le corps du prêtre. Elle ne le garde pas de revivre, sous forme de cauchemar, la nuit où Bwrabwra a perdu son bras. Je vous ai mis, ci-dessous, un petite texte contextualisant les débuts de mon personnage.

Hérésie et convoitise
Le bras est un objet magique puissant (et mystérieux) dans un monde ou la magie est rare (c'est ainsi que notre MD le veux). Aux yeux d'une partie des membres du clan de mon nain, il est donc impensable que Bwarbwra puisse en faire usage (le terme Hérésie est peut-être un peu fort). Aux yeux d'autres (et pas que des nains) c'est un objet de convoitise.

Avantages
Je ne préfère pas fixé d'autres "avantages" que ceux déjà donnés dans les règles que j'ai inventées. Cela sera beaucoup plus amusant de découvrir ceux concoctés par mon MD au cours de mon aventure. Je veux aussi lui laisser la possibilité de donner l'importance qu'il désire à cet objet. Je ne veux pas que cela interfère trop dans ces plans et l'oblige à construire la campagne autour de cet objet.

Pour terminer,
Un moment d'histoire
Les pas de Bwrabwra et de Fargrim soulèvent un léger nuage poussière. Ils marchent pesamment le long d’une allée bordée d’une forêt de chêne d’un coté et d’une grande prairie de l’autre. Cela fait déjà plusieurs semaines que les deux amis d’enfance parcourent cette route qui doit les mener loin de chez eux. Où exactement ? Ils ne le savent pas. Le chemin sera long et périlleux, c’est une des rares certitudes qu’ils ont.
Le soleil caresse le crane chauve de Bwrabwra mais malgré la douce chaleur de ce début de printemps, il n’arrive pas à se réchauffer, la fièvre sans doute. De plus, son bras droit lui fait mal. Ce mal, sourd et lancinant, ajoutée à la fatigue lui donnent parfois des vertiges. Il est pourtant hors de question de se plaindre. Bwrabwra est trop fier.
Le prêtre nain sait combien il est redevable à Fargrim de l’accompagner dans sa quête. Moradin seul, sait ce qu’il serait advenu de Bwrabwra, sans son ami, à qui il doit plusieurs fois déjà la vie depuis qu’ils se sont mis en route. Le jeune nain sourit tristement au paladin qui sifflote un air joyeux. Cela n’a pas toujours été comme cela. Plus jeune, c’est Bwrabwra qui tirait Fargrim de ses humeurs sombres. Rires, disputes, canulars d’enfants et chamaillerie rythmaient les heures de temps libre des deux nains. C’est avec mélancolie et regret que Bwrabwra se souvient de cette époque, de la merveilleuse citée-forteresse dirigée par son père d’une main de fer, et de l’insatiable passion de sa mère pour ses enfants et l’archéologie.
La nuit précédente, Fargrim a encore fait preuve de son importance auprès de Bwarbwra. Emporté par une crise de douleur, le disciple de Moradin fut comme foudroyé sur place. Pris de convulsions, ses muscle se crispent, ses yeux se révulsent, la fièvre l’envahit et la souffrance lui arrache des cris à faire tourner la bière. Mais cela n’est rien. Rien à côté du cauchemar qui accompagne ces crises. Ce maudit cauchemar qui fait revivre à Bwrabwra cette terrible nuit où il aurait préféré mourir.
Tout commence par la fierté de participer à sa première patrouille le long de la frontière avec la baronnie voisine, dirigée par un nécromancien. Ensuite surgit la nuit. Une nuit hostile et froide. Les pieds qui s’enfoncent dans une terre nécrosée. Un rire perçant et malsain qui déchire le silence. L’escouade piégée tente de s’enfuir. La petite troupe, traquée, exsangue, se réduit à vue d’œil. Le rire retentit toujours. Les compagnons de Bwrabwra tombent sous les coups adverses. D’autre, blessés, se sacrifient pour laisser quelques instant de répits à leurs frères d’armes. Le rire se rapproche. Tout à coup, une grande silhouette noire, l’auteur des rires, se dresse devant le prêtre nain. L’épée de la créature s’abat sur l’épaule de Bwrabwra. La douleur explose dans son crâne et le submerge.
La suite est un rêve flou, rouge sang, aux contours tordu par la souffrance. Une lumière. Le bruit du tonnerre. L’odeur immonde d’un membre nécrosé qui pend le long de son épaule comme une excroissance maléfique. La course dans les méandres da la citée de son père. Le froid de la table métallique sur laquelle on le couche. La chaleur des larmes de sa mère qui tombent sur torse au rythme de la scie qui l’ampute. Le néant.
Aujourd’hui, quand chaque matin Bwrabwra se réveille en sueur, il ne sait si il doit maudire ou bénir ce bras mécanique, relique d’un âge où les nains n’étaient que des nouveau-nés, qui lui a sauvé la vie en combattant le mal qui s’infiltrait dans son corps et dans son esprit.
Aujourd’hui, quand chaque matin Fargrim donne à Bwrabwra une tisane pour soulager sa douleur, l’un et l’autre savent que leur quête respective ne s’accomplira pas sans l’aide de son ami.

Ethyliquement vôtre

Bwrabwra
Avatar de l’utilisateur
bwrabwra
Dragon d'argent
Messages : 27
Inscription : Lun 2 Avr 2012 09:14
Localisation :
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Nain
Classe : Clerc
Alignement : Loyal Bon
Dieu :

Bras mécanique

Messagepar bwrabwra » Ven 4 Sep 2015 09:55

Première sortie du nain demain (je suis en mode surexcité). Si cela vous intéresse, je vous tiendrai au courant du déroulement, de la jouabilité du bras mécanique et des règles qui vont avec mais aussi de la manière dont mon DM intègre cet objet dans la campagne.
Avatar de l’utilisateur
Outsider
Dracoliche
Messages : 3461
Inscription : Lun 2 Avr 2012 20:20
Localisation : A l'affut sur le Web
Version de D&D préférée : AD&D2.5
Univers de D&D préféré : ?
Race : Elfe
Classe : Mage
Alignement : ?
Dieu :

Bras mécanique

Messagepar Outsider » Ven 4 Sep 2015 22:10

Nous sommes preneurs de la suite. C'est quand même surprenant que le joueur suggère le bras et en propose les effets. C'est AMHA au DM de gérer cela. Le joueur ne devrait savoir que ce qu'il peut connaitre du bras et découvrir les effets non prévisibles en cours de jeu.
Apprenez à penser par vous même, sinon d'autres le feront pour vous.
MD ADD2/2.5
Avatar de l’utilisateur
Rackhir
Messages : 5762
Inscription : Sam 31 Mars 2012 00:07
Localisation : Corent (63)
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : Ravenloft
Race : Elfe noir
Classe : Assassin
Alignement : ?
Dieu :

Bras mécanique

Messagepar Rackhir » Sam 5 Sep 2015 01:07

Je suis totalement d'accord avec toi, Outsider. Une relique ne dévoile pas ses pouvoirs dès le départ sinon, c'est pas marrant ! Même si tu as proposé des points négatifs, c'est moins amusant que tu saches tout avant de le découvrir en jouant...
Gorwann dans les Mystères du Nyrond

Himura Ichirô dans Aventures Orientales

Ragnhild Snorradóttir dans Héros d'un âge viking

Revenir vers « Règles Maison »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité