Les Royaumes Frontaliers

MD : TontonHans
Règles : ADD+UA
Monde : Royaumes Oubliés
Niveau : 1+

Modérateur : Tontonhans

Avatar de l’utilisateur
Tontonhans
Dragon d'or
Messages : 229
Inscription : Sam 28 Oct 2017 19:38
Localisation : Vannes
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Assassin
Alignement : Loyal Mauvais
Dieu :

Re: Les Royaumes Frontaliers

Messagepar Tontonhans » Lun 26 Mars 2018 21:59

Dernier message de la page précédente :

Fend approuve d'un mouvement de tête puis s'engage dans les escaliers. Le prêtre vous regarde passer un à un, en s'inclinant légèrement devant chacun de vous, puis il fait pivoter l'autel au dessus de vos têtes. Vous descendez alors sur un étage pour atteindre une crypte circulaire d'une dizaine de mètres de diamètre, garnie de nombreuses alcoves rectangulaires dans lesquelles se trouvent des cercueils de pierre.
La crypte est nettoyée de manière impeccable et en son centre sont disposés de manière fort peu coutumière quatre tréteaux sumontés de planches décorées de nappes blanches, sur lesquelles se trouve des cruches de vin et d'eau, un plateau de fruits séchés, du pain et de la viande séchée.
Des chaises sont disposées autour de la table improvisée derrière laquelle se trouve un homme aux cheveux et à la barbe grise, aux sourcils fournis et au regard franc. Il est vêtu d'une longue robe brune et un baton repose en équilibre vertical contre une chaise à ses cotés. Il vous laisse tous vous mettre face à lui, salue Fend, puis vous dit d'une voix grave:
« Bonjour à tous. Je suis Gith Tyndas, druide de mon état. Je suis ici pour enfin éclairer votre chemain de la voix de la connaissance.
Ici, nous pouvons parler sans fard. »


Puis après une pause d'une seconde il reprend:
« Bonjour à toi Cormac. Il faut avoir la sagesse de se taire jusqu'au moment où il faut avoir le courage de parler. Si tu ne le sais pas déjà tu le comprendras bientôt.
Re-bonjour à vous Enguerand et Valendir. Il est judicieux de savoir ce que fait l'homme libre avant de le libérer. Cela aussi vous
le comprendrez. »


Puis s'adressant à nouveau à tous:« Si vous avez besoin de parler et de demander, faites le maintenant et je répondrais aussi honnêtement que me le permettent mes connaissances. Si vous avez besoin de boire, buvez, mais gardez l'esprit clair. Si vous avez besoin de manger, mangez, mais avec retenue.
Ensuite, je parlerai.
Longtemps. »
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent l'étoile noire...."
Avatar de l’utilisateur
Athanasius
Staff - Lorem Ipsum
Messages : 1931
Inscription : Jeu 1 Oct 2015 17:28
Localisation : Montreuil
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : Planescape
Race : Modrone
Classe : Guerrier
Alignement : Loyal Neutre
Dieu : duodrone

Re: Les Royaumes Frontaliers

Messagepar Athanasius » Mar 27 Mars 2018 00:16

Je regarde une à une les personnes présentes avec l'ai effaré, en tremblant légèrement.

« Il semble que tout le monde se connait. Des vieux amis, de la famille... Est-ce que quelqu'un pourrait m'expliquer ce que je fais là ? Je n'ai rien à voir avec quiconque, je n'ai rien demandé à à personne ! »

Ma voix se casse et c'est dans un quasi sanglot que je continue.

« Je ne demande qu'à retourner sur mon bateau et partir loin de cette folie. Retourner dans le nord où les orques se contentent de vous tuer. Pas d'emporter votre âme dans un plan sinistre. Bon sang, mais qui êtes vous tous ? »
N'est pas mort ce qui à jamais dort
et dans les étranges éons
peut mourir même la mort

– Un auteur inconnu du Primaire
qui prouve qu'ils ne sont pas tous béjaunes
Avatar de l’utilisateur
al bundi
Dracoliche
Messages : 272
Inscription : Mar 30 Août 2016 19:21
Localisation : Toulouse
Version de D&D préférée : AD&D1
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Petites-gens
Classe : Voleur
Alignement : Neutre
Dieu :

Re: Les Royaumes Frontaliers

Messagepar al bundi » Mar 27 Mars 2018 08:07

« Par tous les labyrinthes des enfers, quel dédale. » murmure Kodoss presque pour lui-même. « Au moins, nous avons peu de chance d'avoir été suivis. Tous ces mystères ne me donnent ni faim ni soif. Que fait un druide dans un tombeau comme celui-ci ? Ce n'est pas votre environnement naturel. Qu'attendez-vous de nous ? » dit Kodoss, plus fort cette fois mais avec de l'inquiétude dans la voix tout en jetant des coups d'œil aux alentours. « En quoi ma hache peut-elle vous être utile et qu'est-ce que j'ai a y gagner ? Je ne suis pas un jeteur de sorts comme vous. Je suis prêt à sauver le monde mais le monde me dois une contrepartie »
Avatar de l’utilisateur
Tontonhans
Dragon d'or
Messages : 229
Inscription : Sam 28 Oct 2017 19:38
Localisation : Vannes
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Assassin
Alignement : Loyal Mauvais
Dieu :

Re: Les Royaumes Frontaliers

Messagepar Tontonhans » Mar 27 Mars 2018 09:25

Gith regarde tout d'abord Dagon d'un regard bienveillant:
« Jeune Dagon, je ne sais pourquoi tu es lié à tout ceci. J'ai appris ton existence ce matin même mais j'ai aussi appris que tu étais lié à tout ceci. Aussi tu es là pour entendre une histoire et tu seras libre ensuite de jouer ton rôle ou pas, en sachant ce qui est en jeu. Quant à savoir qui sont les personnes toutes réunies ici, écoute attentivement et tu le sauras. »

Puis le vieux druide se tourne vers Kodoss, le regard plus appuyé:
« Kodoss, tu as déjà traversé bien des épreuves qui font que tu as l'impression que le monde et la vie te sont redevables. En un sens tu as raison, mais tu dois te poser la question de ce tu attends en retour. De l'or...juste de l'or? De la puissance? Une vie épique? Une destinée plus grande que quelques coups de hache pour quelques pièces dorées? Pose toi donc la question pendant que tu apprends ce qui a été à l'origine de cette vie que tu subis depuis longtemps déjà.... »
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent l'étoile noire...."
Avatar de l’utilisateur
Tontonhans
Dragon d'or
Messages : 229
Inscription : Sam 28 Oct 2017 19:38
Localisation : Vannes
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Assassin
Alignement : Loyal Mauvais
Dieu :

Re: Les Royaumes Frontaliers

Messagepar Tontonhans » Mar 27 Mars 2018 09:26

Puis Gith vous indique à tous de vous asseoir, y compris Fend. Il ferme les yeux, semblant se concentrer un instant, puis commence un long monologue tout en marchant lentement dans la pièce......
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent l'étoile noire...."
Avatar de l’utilisateur
Tontonhans
Dragon d'or
Messages : 229
Inscription : Sam 28 Oct 2017 19:38
Localisation : Vannes
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Assassin
Alignement : Loyal Mauvais
Dieu :

Re: Les Royaumes Frontaliers

Messagepar Tontonhans » Mar 27 Mars 2018 10:22

« Vous marchez tous sur le sol de Faêrun depuis de nombreux pas, vous parcourez les steppes et les vallées, les collines et les montagnes, traversez des rivières ou des océans. Vous croisez d'autres êtres vivants, discutez, commercez, dérobez, tuez. »

La voix est posée, douce, comme hypnotique....

« Mais qu'est ce que Faêrun, vous êtes vous déjà posé la question ? » Gith marque alors un silence et sans attendre de réponse poursuit sur le même ton....« Vous êtes vous déjà demandé ce que sont ces points brillants dans le ciel nocturne ? Des étoiles vous a t on dit enfant...les demeures des Dieux....le repos des âmes....le paradis des guerriers....tant de mythes, tant de réponses à ce qui n'est pas connu. »

A nouveau un silence...
« Oui, ce sont des étoiles, et une étoile, c'est une masse de lumière et d'énergie comme celle du soleil qui éclaire Faêrun. Et autour de certaines de ces étoiles, il y a des planètes, des sphères fermes faites de matières diverses. C'est ainsi qu'est faite Faêrun. Si vous quittiez Eauprofonde en bateau et cheminiez toujours vers le soleil couchant, vous finiriez un jour par arriver tout à l'est du continent. Et en continuant vers le soleil couchant par monts et par vaux, vous retourneriez à Eaupronde. C'est ainsi.
Mais à travers l'univers, il y a d'autres planètes qui sont habitées, d'autres mondes. Et au delà de l'univers il y a d'autres univers, d'autres temps, où vous existez aussi, plus jeunes ou plus vieux, déjà morts ou pas encore nés et cela s'appelle le Multiversum. Certains, et ils sont rares, ont la faculté d'explorer mentalement ces autres univers, ces possibles. Ceux là sont ceux qui écrivent les prophéties, car ils voient ailleurs ce qui pourrait survenir ici. Il y a plus de 5500 ans, un haut elfe du nom d'Imrohir Theleten, habitant un monde appelé Amar-en-er en elfique, la Terre Première, la Terre des Origines, ou simplement Primus pour les humains qui y habitaient aussi, a eu la révélation d'une telle prophétie. »


Gith s'approche alors de la table, se sert un verre d'eau, en boit lentement deux gorgées dans un silence pesant, puis continue:
« Primus était un monde qui n'est pas, ou plutôt qui n'était pas, si différent du nôtre. Il y avait des montagnes et des vallées, de l'eau coulant dans de rapides torrents ou de paisibles fleuves, des arbres et des fleurs, un soleil réchauffant les corps durant la journée et deux lunes pour guider les voyageurs la nuit. Mais surtout Primus est un monde où la magie est bien plus puissante que sur Faêrun. Et cette magie est celle des elfes. Là bas les hautes elfes qui pratiquent le grand Art sont tout à la fois prêtres, magiciens, druides et la puissance de leurs sorts est sans commune mesure avec celle pratiquée ici. Mais cette magie a toujours été limitée aux contrées habitées par les elfes et plus ils s'en éloignaient pour aller vers celles des hommes, plus leur puissance déclinait. Les hauts elfes avaient été les premiers à parcourir l'univers et les premiers arrivés sur Primus, mais depuis quelques millénaires, au milieu des guerres fratricides communes chez les hommes, la magie humaine avait elle aussi été croissante. Les terres des hommes se sont longtemps déchirées avant que ne survienne, en l'an 10457 du calendrier Eonien, la grande invasion du roi barbare Caror Hrunhes.
C'était un homme rude issu des tribus du sud, à la tête d'une armée innombrable. Il conquît un a un les royaumes humains pour finalement triompher et unir une grande partie des nations humaines sous le nom de l'Alliance dorée du cercle sud. Au delà de son tempérament fougueux et de sa hargne guerrière l'homme savait gouverner et il maintînt sous une poigne de fer ces contrées, leur assurant finalement une prospérité que n'avait pas permis les guerres incessantes. Après dix ans de règne, il tomba sous le charme d'une jeune sorcière croisée lors d'une chasse forestière. Peu habitué à séduire mais bien plus à prendre son plaisir comme bon lui semblait, il viola la jeune fille sans lui demander son avis puis la ramena pour son bon plaisir à ses cotés dans la place forte de la capitale, Ardon. Dix mois plus tard, elle accoucha de deux jumeaux mâles et y perdit la vie, non sans maudire dans un dernier souffle l'homme qui l'avait engrossée.
Caror ne retint que la joie d'avoir deux héritiers et la fête battit son plein plusieurs jours. C'est alors que se présenta Imrohir Theleten pour lui révéler la prophétie qui lui était apparue et que je vais vous conter maintenant. »


Gith se place alors face à vous tous, droit comme un i, les mains réunies sur la poitrine, posées à plat sur son sternum. Il incline la tête, ferme les yeux de longues secondes, puis les ouvre et commence à déclamer les vers d'une voix pleine de gravité....
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent l'étoile noire...."
Avatar de l’utilisateur
Tontonhans
Dragon d'or
Messages : 229
Inscription : Sam 28 Oct 2017 19:38
Localisation : Vannes
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Assassin
Alignement : Loyal Mauvais
Dieu :

Re: Les Royaumes Frontaliers

Messagepar Tontonhans » Mar 27 Mars 2018 11:05

"Il viendra un jour où les hommes seront rois,
et sur la terre des elfes exerceront leurs droits.
Il viendra un jour où le roi aux bois cornés,
béni et maudit aura deux semblables héritiers.

Ils seront les descendants de sa fougueuse semence,
mais jamais Primus n'aura connu pareille engeance.
Dans les rouages de leurs cerveaux mal nés,
peu à peu le mal ne fera que germer.

Ils progresseront sans cesse sur la voie du grand Art,
étaleront aux yeux de tous leur cruauté sans fard.
Et quand leur nature maudite sera enfin révélée,
quarante années se seront écoulées.

Ils aviliront et tueront des villes entières,
puis les réuniront sous leur bannière.
Viendra alors le temps de la grande guerre,
où périront tant d'âmes fières.

Hommes et elfes dans un même combat,
mourront ensemble pas après pas.
Les morts massacreront alors les vivants,
les enfants pilleront leurs parents.

Tous dirigés vers une seule destinée,
au travers du grand portail ils seront envoyés.
Au loin ils ne chercheront pas fortune,
mais à détruire et régner sur la fée des runes.

Il faudra alors à tous bientôt apprendre la patience,
un an de guerre, un siècle de souffrance.
Les aïeux ne sauront triompher sur l'instant,
Il leur faudra attendre leurs descendants.

Alors qu'un siècle se sera écoulé,
ils combattront dans la même année.
Armés des instrument des bannis,
ils auront enfin l'espoir de terrasser les cinq ennemis."

Gith s'arrête alors dans un souffle et laisse à chacun le temps de s'imprégner de ces vers avant de reprendre la parole d'une voix émue.
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent l'étoile noire...."
Avatar de l’utilisateur
Tontonhans
Dragon d'or
Messages : 229
Inscription : Sam 28 Oct 2017 19:38
Localisation : Vannes
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Assassin
Alignement : Loyal Mauvais
Dieu :

Re: Les Royaumes Frontaliers

Messagepar Tontonhans » Mar 27 Mars 2018 11:32

« Au fur et à mesure qu'il écoutait la prophétie, la rage de Caror, tout imbibé d'alcool qu'il était, ne fit que grandir. Quand Imrohir eut fini, il n'eut même pas le temps d'indiquer au roi qu'il devait tuer ses héritiers s'il voulait empêcher que ce funeste destin survienne, Caror avait compris ce que le vieil elfe allait lui demander. Il entra dans une folie instantanée et ordonna qu'on fouette à mort le haut elfe. Celui-ci allait succomber sous les centaines de coups des guerriers barbares quand son apprenti, Elendur Aracano, resté en dehors de la grande salle de banquet sur les ordres de son Maitre, fit irruption dans la pièce et terrassa les assaillants entourant le prophète de sa magie. Il eut alors le temps de courir auprès du vieil elfe et se téléporta avec lui en un instant vers le refuge des bois elfiques ancestraux.
Caror prît alors une décision immédiate et irréfléchie. Il bannit les elfes des royaumes humains sous son autorité, sous peine de mort. Commença alors un exode qui plongea le peuple elfe dans un mépris durable pour l'inconstance de la sagesse des hommes.
Mais le roi des elfes, le grand Toror Rodulas, attribua aussi cette infâmie à Imrohir qui s'était présenté devant Caror sans même le consulter. Ayant atteint un âge vénérable et meurtri dans sa chair et dans son âme par ce qu'il venait de vivre, il indiqua au prophète qu'il garderait les cicatrices des coups de fouet en souvenir de son erreur, et qu'il quitterait Amar-en-er pour les royaumes de l'oubli, l'éternelle rencontre, le monde où les elfes, lassés par l'âge ou les cruautés de la vie, s'en vont pour mourir.....
Les royaumes de l'oubli, comme on les appelait sur Primus.....Les royaumes oubliés...n'est ce pas ainsi qu'on appelle aussi Faêrun? »
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent l'étoile noire...."
Avatar de l’utilisateur
Tontonhans
Dragon d'or
Messages : 229
Inscription : Sam 28 Oct 2017 19:38
Localisation : Vannes
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Assassin
Alignement : Loyal Mauvais
Dieu :

Re: Les Royaumes Frontaliers

Messagepar Tontonhans » Mar 27 Mars 2018 12:19

Gith vous regarde alors que vous vous interrogez sur cette révélation, puis il reprend le fil de son histoire:
« Imrohir se prépara alors à partir dans la honte, il parla longuement avec son apprenti el lui demandant de travailler encore sur la prophétie et ses significations possibles, puis passa le portail situé aux confins des bois elfiques qui menait, il ne le savait pas encore, à Faêrun. »

Puis Gith regarde Cormac et lui dit:
« Cet apprenti, Enlendur Aracano, est ton père, Cormac. Oui je sais nous parlons d'un évènement situé il y a plus de 4000 ans. Mais écoute et tu comprendras.

Imrohir parvint donc sur une très grande île, qui est située au sud du continent que vous connaissez et sur lequel nous vivons. Mais cette île est protégée par la magie des elfes d'Amar-en-er, elle n'est visible ou détectable que par eux et ceux qui y vivent. Imrohir passa ainsi 40 ans sur cette île, se remémorant son erreur, glissant lentement dans une torpeur apaisante....mais la moment fatidique approchant, son âme refît surface et il ne put se contenir à rester passif. Il brava donc un interdit absolu, repasser le portail dans l'autre direction, retourner sur Amar-en er. Usant de sa magie, il passa les gardes du portail et revint sur sa terre d'origine pour participer à ce qu'il pensait être une bataille titanesque.
Dès son retour au sein du bois ancestral, entouré d'elfes usant de magie et dans la force de l'âge, sa présence fut rapidement découverte. Tout autour de lui semblait paisible, rien ne laissait entrevoir la guerre. Quand Toror Rodulas parvint devant lui, le roi elfe était blême de colère qu'un tel interdit ait pu être transgressé. Il ne laissa le droit à Imrohir de ne prononcer qu'une seule phrase avant de la bannir à jamais. Imrohir réflechit bien et demanda pourquoi la nation elfe ne participait pas à la guerre contre les jumeaux du roi barbare. La réponse de Toror le pétrifia. »


« Le roi lui dit simplement: pourquoi voudrais tu que nous guerroyons contre des enfants âgés de 5 mois à peine? »

« Imrohir resta de marbre, réalisant en un instant la portée de son erreur d'interprétation et de ce cela allait signifier. Il se laissa porter vers le portail et y fut envoyé à nouveau, le roi usant de sa magie sur le portail pour lui interdire à jamais qu'Imrohir le franchisse à nouveau. Quant il revint sur l'île, il quitta rapidement les environs du portail pour s'isoler et il pleura, ce qui ne lui était jamais arrivé avant. Il venait de réaliser que les deux mondes n'étaient pas très éloignés dans un même univers, mais bien de deux univers différents......car quand une année s'écoulait sur Amar-en-er...un siècle s'écoulait dans les royaumes de l'oubli. »
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent l'étoile noire...."
Avatar de l’utilisateur
Tontonhans
Dragon d'or
Messages : 229
Inscription : Sam 28 Oct 2017 19:38
Localisation : Vannes
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Assassin
Alignement : Loyal Mauvais
Dieu :

Re: Les Royaumes Frontaliers

Messagepar Tontonhans » Mar 27 Mars 2018 13:02

Gith se rapprocha à nouveau de la table pour y boire une gorgée d'eau, puis il recommença à arpenter la pièce tout en devisant:
« Imrohir réalisa alors qu'il lui faudrait attendre 4000 ans avant de voir survenir cette guerre et qu'il ne vivrait pas jusque là. Mais il n'était pas résolu à gagner la torpeur éternelle des elfes et à devenir un pur esprit, il usa de sa magie pour dépasser les brumes persistantes qui entouraient l'île au lointain, mais il existait un bouclier magique qu'il ne pouvait franchir. Il essaya de se construire une embarcation munie d'une voile, mais à chaque tentative de départ, une fois dans la brouillard son embarcation, sans qu'il le sente, faisait demi-tour et se redirigeait vers l'île.
Ce fut la chance, ou peut être la destinée de la prophétie, ou qui sait un Dieu bienveillant, qui un jour lui apporta la fuite. Une après midi, une grande ombre survola l'île et il fut le premier à la remarquer. Une créature gigantesque, inconnue sur Amar-en-er, toute de bronze parée, aux grandes ailes déployées, qui plongeait dans l'eau de la baie pour y attraper des thons. Il descendit sur la plage rocailleuse de l'île et la créature le remarqua tant sa magie elfique était puissante. La créature s'approcha et parla en elfique, elle dit qu'elle était un dragon. Imrohir se présenta comme un mage elfe et demanda au dragon s'il pouvait lui faire franchir le bouclier entourant l'île et s'il y avait un monde au delà. Le dragon fut surpris que l'elfe ne connaisse point le reste du monde où il vivait, mais la puissance magique de l'elfe l'intriguait et il accepta de mener Imrohir au loin si celui-ci acceptait de lui enseigner quelque magie inconnue. Imrohir accepta.
Le dragon et le prophète restèrent finalement deux années à converser, l'un apprenant de l'autre et inversement. Le dragon appris à Imrohir les jours du tonnerre et l'âge de l'aube, les guerres de la couronne et les temps actuels. Ils survolèrent Faêrun, Imrohir apprenant à connaitre la géographie du continent et les races le peuplant, les hommes et les haut-elfes étant les deux seules races intelligentes connues d'Amar-en-er. Puis le prophète quitta le dragon et s'en alla de par le monde, goûtant aux plaisirs de la découverte après ces années entouré d'elfes de plus en plus distants. Il ne repensa plus à la prophétie durant cette période, car pour lui elle ne lui appartenait plus et il n'en verrait pas la fin. Il lui fallu une vingtaine d'années pour réaliser que quelque chose en lui n'était pas normal: il ne vieillissait pas. Ou plus exactement, il s'en apercevrait plus tard, il vieillissait au rythme de son univers d'origine. Egaré dans les limbes de l'éternelle rencontre il ne s'était pas attaché à cette particularité, mais il le constatait à présent.
Et alors il comprit qu'il survivrait 4000 ans dans ce monde si son esprit y résistait. Qu'il avait un rôle à jouer. Il reprit l'étude de la prophétie, se plongeant en transe et guettant les mots et les images qui surgissaient d'ailleurs, y cherchant une autre interprétation, une autre issue, quand un jour la lumière se fit en lui....il avait fait une autre erreur mais seul son bannissement lui avait permis de s'en rendre compte. Son bannissement faisait donc partie de la prophétie, il était un des bannis et maintenant il comprenait. »


Tous dirigés vers une seule destinée,
au travers du grand portail ils seront envoyés.
Au loin ils ne chercheront pas fortune,
mais à détruire et régner sur la fée des runes.


« Non.....il avait mal entendu et mal compris car il ne connaissait pas ce mot en ce temps....ce n'était pas la fée des runes... »

Tous dirigés vers une seule destinée,
au travers du grand portail ils seront envoyés.
Au loin ils ne chercheront pas fortune,
mais à détruire et régner sur Faêrun.
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent l'étoile noire...."
Avatar de l’utilisateur
Tontonhans
Dragon d'or
Messages : 229
Inscription : Sam 28 Oct 2017 19:38
Localisation : Vannes
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Assassin
Alignement : Loyal Mauvais
Dieu :

Re: Les Royaumes Frontaliers

Messagepar Tontonhans » Mar 27 Mars 2018 14:38

A nouveau Gith laisse passer quelques secondes pour vous laisser digérer cette révélation, puis il prend une longue inspiration, concentré sur ses pensées, avant de reprendre:
« Durant toutes ces années qui nous séparent de ce temps lointain, Imrohir n'a cessé d'étudier la prophétie pour finalement en arriver à une conclusion: la guerre contre les fils de Caroc serait perdue, mais une autre chance s'offrirait alors à Faêrun, près d'un siècle plus tard. Il s'est servi de son pouvoir pour créer les instruments d'une possible victoire, mais il ne n'en nous a pas dit beaucoup plus. Pour lui, il existe une part de libre arbitre que recèle la prophétie et trop en savoir pourrait influer sur la prophétie elle-même. Il est maintenant temps de vous narrer ce qui est arrivé sur Primus durant ces quarante années de leur temps, tel que cela nous a été raconté par Elendur et d'autres.

Caror appela ses fils Sared et Cyrid et ils grandirent comme des petits garçons "normaux", manifestant toutefois très tôt une appétence pour la magie qui leur venait certainement de leur mère. Les problèmes survinrent au début de l'adolescence où ils commencèrent à manifester un caractère retors voire sournois, une haute estime d'eux mêmes, une cruauté envers les animaux voire les êtres humains. Caror était cependant toujours aussi fier de ses fils, ses héritiers, et les savoir apprendre la magie était un pied de nez aux hauts elfes qui ne cessait de le réjouir. Quelques années encore et les rumeurs commencèrent à circuler: on les avait vu soudain apparaitre dans tel ou tel partie isolée du royaume pour emporter une victime avec eux dans des rires sardoniques. Caror n'y voyait là que des manœuvres d'opposants à son trône, et Toror ne voulait pas s'intéresser à ce qu'il considérait comme un problème touchant les hommes et non pas la haute nation elfe.

Quand ils approchèrent de la vingtaine les rumeurs étaient devenues légions et certains souverains de royaumes humains frontaliers s'en émurent. Ils décidèrent de recruter des aventuriers pour enquêter sur leurs agissements. Il y a avait un groupe particulier qui jouera un rôle dans la suite de cette histoire: il était composé d'un Paladin d'Osiris appelé Bohort, de deux guerriers, Arthus et Kelt, d'un magicien humain possédant des pouvoirs psychiques, Welthe, d'un barbare pugnace, Kark dit "brise-os", d'une prêtresse de tempus, Markria et d'un jeune briguand elfe, Jenred. Ils finirent par découvrir que les deux fils de Caror avait un repaire secret situé loin au nord, en dehors du royaume de leur père et que si Cyrid s'était spécialisé dans les déplacements à travers les plans et les dimensions, Sared était en fait un nécromancien.

Leur demeure infernale était peuplée de morts vivants, résultats de leurs expériences sur leurs victimes enlevées ci et là. Ils les attendirent dans leur repaire mais il ne s'étaient pas rendu compte qu'ils avaient déclenché un signal d'avertissement en pénétrant dans une pièce secrète. Les deux fils de Caror les surprirent donc mais bien vite ils n'eurent plus le dessus. réalisant qu'ils allaient mourir, Cyrid disparu en emportant son frère dans une incantation désespérée. On ne les revit plus pendant 20 ans. Caror pleura leur mort et devint un roi morne et plus caractériel encore s'il s'en fallait. Peu à peu son autorité s'estompa et son royaume fut peu à peu à nouveau soumis à l'anarchie.
Les deux frères réapparurent un beau jour en pleine salle des banquets presque 18 ans après leur disparition. Ils avaient vieilli certes, mais la puissance qu'ils dégagèrent alors nous a depuis fait supposer que eux aussi ils avaient échoué sur un monde où le temps passait différemment. En l'espace de 5 minutes la salle entière fut massacrée, puis transformée en morts vivants. Le roi lui-même devint une créature entre la vie et la mort, ivre de puissance et de désir de destruction. Sa capacité à rallier des troupes, fussent elles mortes, rappela dans les mois qui suivirent tous les talents de sa jeunesse à ses ennemis. Les jumeaux se réfugièrent au nord des montagnes sombres de Kerdog, un territoire peuplé de créatures sauvages, loin des elfes et des hommes. Et ils y bâtirent une terrible armée de morts vivants. Et cette armée fondit au sud. Et chaque mort qu'elle faisait se relevait pour encore grossir ses rangs.
Les hauts elfes attendaient au fond de leur forêt et laissaient les territoires humains s'effondrer les uns après les autres. C'est alors qu'Imrohir, par delà les distances infinies, arriva durant une transe à communiquer avec Elendur et lui apprendre ce qui se tramait. Toror ne put rester indifférent à la menace qui planait sur le monde où se trouvait le lieu de repos ultime de son peuple. Il leva donc une armée, convoqua tous ses mages et partit en guerre. C'est alors que commença l'incantation dans la forteresse des jumeaux. Elle faisait vibrer l'essence même de la magie de Primus et les mages elfes comprirent qu'un grand portail venait de commencer à être crée. Mais l'incantation et la puissance qu'elle nécessitait, pour un seul homme, devrait durer un an.

Maitre des voyages magiques, Cyrid avait protégé la forteresse et ses alentours contre toute tentative de téléportation. Le ciel, la terre, les cavernes et les rivière environnantes étaient peuplées de créatures maléfiques ou mortes vivantes, il n'y avait qu'une solution: unir toutes les forces possibles pour ouvrir une route vers la forteresse. Les royaumes humains encore en état de combattre et les elfes s'unirent alors pour presque une année de guerre innommable. Dans le dernier mois avant la fin de l'incantation, les mages elfes signalèrent que le portail avait commencé à servir pour quelques individus. Il fallu encore plus de trois semaines pour progresser plus au nord. L'armée fut finalement stoppée devant un mur d'ennemis infranchissable à une cinquantaine de lieux de la forteresse noire que l'on apercevait au loin. C'est alors qu'au sein de cette armée, un groupe d'aventuriers, celui-là même qui avait provoqué la fuite des jumeaux, se proposa pour essayer d'investir la citadelle et de tuer les jumeaux. Ses divers memebres étaient devenus de redoutables combattants durant ces 18 années et Elendur se joint au groupe pour y apporter le soutien de sa magie. Grâce aux pouvoirs psychiques de Welthe, le groupe put pénétrer dans la forteresse jusqu'à la salle où se déroulait le rituel.
C'est alors qu'ils échouèrent. »
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent l'étoile noire...."

Revenir vers « Le Pentacle des ombres »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité