Trame de fond de la campagne

MD : Ungoliant
Règles : D&D B/X (Moldvay)
Monde : perso
Niveau : 1 au départ

Modérateur : Ungoliant

Avatar de l’utilisateur
Ungoliant
Dracoliche
Messages : 1749
Inscription : Lun 2 Avr 2012 18:09
Localisation :
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Greyhawk
Race : Humain
Classe : Illusionniste
Alignement : ?
Dieu :

Trame de fond de la campagne

Messagepar Ungoliant » Mar 14 Mars 2017 17:32

Les Donjons de Stonehell.

Image


En Orient gouvernait il y a plusieurs centaines d'années un tyran nommé le Vertueux Potentat. La répression qu'il faisait s'abattre sur les peuples de son empire - conquis par son grand-père, un grand chef de guerre et un habile politicien - était telle que les prisons furent bientôt insuffisantes à emprisonner tous ceux qui provoquaient l'ire du Vertueux Potentat. En effet, un mot trop haut ou une exclamation trop audacieuse au sujet du régime en place suffisait pour se voir offrir un aller simple pour les geôles par la Sippah, l'armée secrète du dirigeant.

Pour pallier à ce manque de place, le grand vizir proposa et planifia la construction d'un immense complexe souterrain dans les montagnes de l'Ouest de l'empire. Les détenus devaient y être emmenés pour y creuser leur propre ergastule. Les prisonniers excavèrent si profondément dans la terre que même les plus valeureux des gardes n'osaient pas s'aventurer au fond de la prison qui prit bientôt le nom d'Enfer-de-pierre (Stonehell).

Quand une révolte renversa le Potentat et son vizir, qui fuirent obligés de fuir, on ouvrit les portes de Stonehell. Ce que les libérateurs y découvrirent était indescriptible. Ils ne mentionnèrent jamais ce qu'ils avaient trouvés et les quelques forçats qui furent ramenés étaient atteints d'une démence telle qu'ils ne purent jamais revenir à la civilisation. Le lieu fut déclaré "tabou", ses portes scellées et son souvenir se perdit peu à peu alors que les siècles s'écoulaient.

Toutefois, de nombreuses expéditions s'aventurèrent dans ce lieu maudit, franchissant les portes closes. Les rares qui revinrent, chargés d'or, racontèrent des contes terrifiants au sujet d'hommes redevenus bestiaux, de monstres difformes et d'étranges magies...

La ville de Shehr, construite au sein des montagnes de Pahaarh, a attiré depuis de nombreux et audacieux chasseurs de trésors désireux d'explorer ce labyrinthe souterrain à la recherche des trésors du Vertueux Potentat ; d'autant plus qu'un récent éboulis à contribué à dégager une passe menant directement à Stonehell, évitant aux pilleurs les détours et les dangers inhérents du Pahaarh...

Rumeurs.

Les donjons de Stonehell ont été explorés par d'innombrables aventuriers et quelques-uns en sont revenus pour raconter leurs péripéties. Avec le temps, les rumeurs sur la prison sont devenus des histoires traditionnelles répétées à l'envi et échangées dans les bouges et les tavernes de Shehr par les chasseurs de trésors. Certains faits ont été déformés, mal interprétés ou tout simplement inventés par des déments ou des mythomanes, mais quelques unes de ses informations pourraient bien décider du sort d'une expédition dans les halls de Stonehell hantés par la nuit...

Chacun d'entre vous connait une rumeur qui vous sera communiquée en secret. Libre à vous de la partager ou de la garder pour vous en servir au moment opportun.

Pour ronin :
► Afficher le texte


Pour Lemass :
► Afficher le texte


Pour snorri :
► Afficher le texte


Pour Toko :
► Afficher le texte


Pour porphyre :
► Afficher le texte


Vue d'ensemble du Niveau 0 de Stonehell :

Les donjons de Stonehell se trouvent dans un défilé étroit situé au cœur des montagnes du Pahaarh. Les parois calcaires de ce canyon s'élèvent avec une inclinaison de 70° jusqu'à 180 mètres de hauteur. Large d'une centaine de mètres environ à son ouverture, le défilé se rétrécit alors qu'il s'enfonce vers l'ouest. Le sol du canyon est une prairie herbeuse interrompue occasionnellement par des petits bosquets d'arbres et de hauts éperons rocheux.

On entend le bruit d'une chute d'eau provenant de l'ouest et l'air se charge régulièrement d'humidité quand la brise se met à souffler, rafraîchissant agréablement les voyageurs accablés par un soleil de plomb.

Enfin, on peut distinguer sur les parois du défilé de nombreuses ouvertures de cavernes, qu'elles soient naturelles ou agrandies par une main indéniablement humaine.

Les Portes de l'Enfer.

Quand la construction de Stonehell débuta, on érigea une muraille et une guérite à l'entrée du canyon pour sécuriser encore plus la prison impériale. C'est par ses épais portails que les détenus pénétraient dans cet antre de malheur qu'ils allaient eux-même contribuer à ériger pour les générations futures de prisonniers.

Si les portes de la guérite furent enfoncées après que le Vertueux Potentat, son machiavélique vizir et ses gardes aient été chassés par le peuple, la muraille et le corps de garde tiennent toujours, bien qu'ayant souffert des ravages du temps pendant deux siècles. Seuls deux brèches dans le mur, de part et d'autre de la guérite, ont entamé son intégrité.

La pierre grise de cette construction est maculée de fientes de pigeons et le chemin de ronde qui couronne la muraille - haute de 8 mètres - est protégé par d'épais créneaux qui font penser à autant de dents d'une mâchoire. Les murs et le sol sont faits de moellons maçonnés, tandis que les poutres traitées à la créosote soutiennent les plafonds de bâtiment à deux étages (sans compter le chemin de ronde).

Quant à la guérite, ses portes de bronze ont été enfoncées et les barreaux de ses deux lourdes herses ont été assez tordus et arrachés pour permettre le passage. Néanmoins, une rangée de meurtrières de chaque coté du passage et des mâchicoulis continuent de protéger le bâtiment dont les deux autres portes de fer ont été dégondées...

A cause du fait que les portes aient été défoncées, des détritus et des feuilles sont rentrées dans le bâtiment et se sont accumulées sur les bords des couloirs et dans les coins des salles.
Avatar de l’utilisateur
Ungoliant
Dracoliche
Messages : 1749
Inscription : Lun 2 Avr 2012 18:09
Localisation :
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Greyhawk
Race : Humain
Classe : Illusionniste
Alignement : ?
Dieu :

Trame de fond de la campagne

Messagepar Ungoliant » Mar 14 Mars 2017 17:55

La Loi et le Chaos
Dans le lointain Orient, on juge toute nouvelle connaissance avant tout par ses croyances plutôt que par son métier ou son origine. Le monde des hommes est marqué par le conflit entre deux grandes forces : la Loi et le Chaos.

La Loi : La vérité, "l'Esprit de la Loi", et le caractère sacré de la vie sont importants dans un comportement juste. Il faut obéir aux lois de la Civilisation en toutes circonstance et ne transiger sous aucun prétexte. En effet, la Loi exige de ses adeptes le strict respect des coutumes, de l'autorité et de la hiérarchie, le sens de la justice et la primauté de la communauté sur l'individu. Mais malgré son unité affichée, plusieurs courants philosophiques s'affrontent au sein de la Loi, chacun taxant les autres d'hérétiques. L'Ordre de la Rose, sa Grande déesse et sa foi très pragmatique forme un des courants principaux de la Loi. La position définie par les Illusionnistes Pourpres est aussi influente dans les milieux ésotériques qui récusent la simplicité de la doctrine de l'Ordre de la Rose.

Quelques exemples de saints de la Loi :
-Saint Hippolyte du Suaire, reconnu exclusivement par l'Ordre de la Rose.
-Saint Ras le Sans Visage, saint patron de la fidélité et du devoir, représenté en guerrier engoncé dans une armure, le genou à terre.*
-Saint Tars est un saint guerrier, qui se lance fougueusement dans la mêlée contre les troupes du Chaos.
-Saint Casimir.

Le Chaos : Il se définit par son opposition à la loi, son dédain pour les coutumes du plus grand nombre et le peu de prix qu'il accorde à la vie humaine, insignifiante devant les déités du Chaos et les vérités cachées de l'Univers. Beaucoup des panthéons païens et des divinités dotées d'une solide individualité se rangent sous cet alignement. Cultistes de divinités étranges, illuminés prêchant la fin du monde et sectateurs commettant des sacrifices humains sont des exemples de personnages fortement chaotiques. Janus, la Flamme écarlate et Seth sont des exemples de puissances du Chaos.

Tous les personnages qui ne prennent pas part - consciemment ou inconsciemment - à ce conflit sont Neutres. Cela inclut les ermites dans leurs montagnes, les nomades des Steppes ou les marchants cupides.
Avatar de l’utilisateur
Ungoliant
Dracoliche
Messages : 1749
Inscription : Lun 2 Avr 2012 18:09
Localisation :
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Greyhawk
Race : Humain
Classe : Illusionniste
Alignement : ?
Dieu :

Trame de fond de la campagne

Messagepar Ungoliant » Mar 14 Mars 2017 18:19

Shehr, la Cité aux mille temples.

Cette cité est l'une des plus opulentes de la région, et son existence est attestée depuis au moins un millénaire. L'arrivée de la Loi sous sa forme actuelle avec son clergé rigoureux, ses imposants minarets et ses ordres de fanatiques ne date que de la conquête de la ville par le Vertueux Potentat. Avant, la Coline des cendres était couverte de temples et de sanctuaires dédiés à une multitudes de divinités, toutes plus étranges les unes que les autres. Ces églises allaient des cabanons branlants aux dômes dorés reflétant le soleil en passant par des tours tarabiscotées, des cercles de monolithes et même des catacombes aux portes de bronze. Plus un dieu était influent, plus son sanctuaire était proche du sommet de la Coline.

Image

Après la victoire du Vertueux Potentat, les guerriers saints brulèrent tous les temples, couvrant la Colline d'une épaisse couche de cendre qui subsiste encore aujourd'hui, rendant la terre noirâtre mais curieusement infertile. Le tyran pourchassa tous les cultes et rares sont ceux qui échappèrent à sa persécution, la plupart des adeptes étant envoyés dans les donjons de Stonehell où ils essayèrent tant bien que mal de perpétuer leur foi. Après la chute du tyran, les temples revinrent s'installer sur la Coline, plus nombreux que jamais ! Toutefois, certains des cultes, parmi les plus malsains, ne sont jamais réapparus...

Cultes de Shehr
En dehors du clergé de la loi et ses multiples paroisses dissidentes, les sectes et cultes suivants peuvent entre autres être trouvés à Shehr :
  • Janus, le dieu biface dont le temple trône au sommet de la colline. Ses massives portes sont ouvertes en cas de guerre.
  • Tlacotani, le dieu-serpent de la pluie des lointaines jungles de Khitaï.
  • La Flamme Rouge*.
  • Malnor, dieu de la discipline militaire.
  • Ywehbobbobhewy.
  • Maharba'al.
  • Seigneur Barleycorn**, le Roi-épouvantail, dieu des récoltes.

► Afficher le texte
Avatar de l’utilisateur
Toko
Dracoliche
Messages : 15889
Inscription : Mer 4 Avr 2012 12:25
Localisation : 45
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : Demi-Orques
Classe : Barde
Alignement : Chaotique Bon
Dieu :

Trame de fond de la campagne

Messagepar Toko » Mer 15 Mars 2017 09:27

Sympa de regrouper les éléments de background ! :+1:

Revenir vers « Stonehell »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité