Enaël SombrÉtoile, Aumonier Chantant de Tempus

MD : Greywolf
Règles : AD&D2
Monde : multivers custom
Niveau : 5 au départ

Modérateur : Greywolf

Avatar de l’utilisateur
LLyr
Staff - Chevalier aux Cygnes
Messages : 7427
Inscription : Ven 11 Sep 2015 10:49
Localisation : Paris
Version de D&D préférée : D&D3.5
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Nain
Classe : Barde
Alignement : Loyal Neutre
Dieu : ?
Mini Feuille de perso :
► Afficher le texte

Enaël SombrÉtoile, Aumonier Chantant de Tempus

Messagepar LLyr » Lun 10 Avr 2017 16:11

Race : Elfe Lunaire - Royaume de Séluné (Ysgard)
Classe : Prêtre de Tempus - Barde
Niveau : 5 / 5
XP : 30000
Alignement : Chaotique Neutre
CA : 5 (4) - Cottes de Mailles (Bouclier quand il ne joue pas de son instrument)
PdV : 28
Tac0 : 18

Force 09 [+1/0/40/90/5/1]
Dextérité 13 [0/0/0]
Constitution 09[0/65/70/0/Aucune]
Intelligence 13 [3, Elfe, Commun/6/55/9/-]
Sagesse 16 [+2/2/1,2/2,1/1 /0/90% sommeil et charme]
Charisme 16 [8/+4/+5]
Désolé, je ne sais pas faire un beau tableau avec les balises du forum...

Équipement - Combat
    Épée Longue (1d8/1d12)
    Hache d'Armes (1d8/1d8), +1 toucher (elfe)
    Bouclier
    Cotte de maille

Jets de sauvegarde
    Paralysie, poison, mort magique : 9
    Bâtons, sceptres, baguettes : 12
    Pétrification, métamorphose : 11
    Souffle : 15
    Sorts : 13
Compétences
    BONUS Barde
      Chant (bonus - 16),
      Instrument Musique (cornemuse - 12),
      Lecture/écriture (),
      Histoire Locale (16)
    Voleur
      Vol à la tire 15
      Détecter les bruits 45
      Grimper 90
      Lire des langues inconnues 25
    Autres
    Natation (9)
    Don Artistique(16 => +1 bonus art)
    Premiers Secours (14)
    Connaissance des Sorts (11)
    Lecture sur les Lèvres (11)

Vade retro
    Squelette R
    Zombi R
    Goule 4
    Ombre 7
    Nécrophage 10
    Blême 13
    Ame en peine 16
    Momie 19
    Spectre 20

Nbre de Sort par Jour
Niv 1 : 3+2 (pretre) et 3 (barde)
Niv 2 : 3+2 (pretre) et 1 (barde)
Niv 3 : 1+1 (pretre)

Sorts mémorisés pour la journée
Niv 1
    Prêtre : Sanctuaire / Soins des blessures magiques (4)
    Barde : Bouclier / Détection de la Magie / Lecture de la Magie
Niv 2
    Prêtre : Charme Personnes ou Mammifères / Lame Enflammée / Métal Brûlant* / Vouivre de Garde / Soin des blessures modérées (restaure : 1d10)
    Barde : Image Miroir
Niv 3
    Prêtre : Invocation d'esprit animalier / Dissipation de la magie
    Barde : -
Image
Avatar de l’utilisateur
LLyr
Staff - Chevalier aux Cygnes
Messages : 7427
Inscription : Ven 11 Sep 2015 10:49
Localisation : Paris
Version de D&D préférée : D&D3.5
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Nain
Classe : Barde
Alignement : Loyal Neutre
Dieu : ?
Mini Feuille de perso :
► Afficher le texte

Enaël SombrÉtoile, Aumonier Chantant de Tempus

Messagepar LLyr » Lun 10 Avr 2017 16:11

Background :

Ce jour, je m'embarque vers des rivages inconnus. Je pars en quête par Amour pour ma femme Celène et pour la gloire de mon Dieu Tempus. Je rédige ces quelques mots avant de m'enfoncer, plus encore dans les Ténèbres du monde de la surface.

Qui suis je me demanderiez vous ? Vous qui lisez ces lignes écrites au présent mais qui ne sont à vos yeux qu'un reflet du passé ? Bienvenue dans mon Journal de bord, bienvenue dans la quête de la Sempivirens Rosa.

Laissez moi vous conter mon histoire.

Laissez moi vous faire voir le monde par mes yeux, par mes sens.

Laissez moi vous présenter les gens que j'ai cotoyé ou que je cotoyerai au gré de ma Destinée : des gens d'honneur parfois, des ennemis hors du commun, des amis de toutes confessions, des peuples hors du temps et de la vie et que sais je encore.

Mais pour commencer je me dois de me présenter, de vous livrer mon passé avant que vous ne lisiez ce qui fait ou fut mon présent.

Je ne me nomme Enaël Sombre Étoile, dernier descendant des Sombre Étoile de Mith Drannor. Je suis un Elfe Lunaire, d'autant plus lunaire que j'y suis né ; et les Dieux savent Ô combien la vie est douce sur Seluné. Ma famille fut l'une des "élues" des Haut Elfes de Mith Drannor, une des porteuses des célèbres épées Lunaires, qui décidèrent en leur temps du souverain d'Eternel Rencontre.

Comme de nombreux jeunes elfes de noble naissance, ma famille me fiança très tôt à une jeune noble d'une autre famille de haute naissance. Le fait est que Célène et moi étions déjà très proches (vingt années pour un humain fait de lui un adulte mais pour un elfe c'est encore l'enfance), simplifia grandement les choses. De camarades de jeu nous sommes devenus complices et de complices, amants, amis et amoureux. Je ne m'entendrai pas plus sur ces jours heureux, sur ce passé que je chéris chaque jour que mon Dieu me permet de vivre en ce monde.

Il se passa bien des années avant que les événements qui me poussèrent sur les routes de Tymora n'interviennent. Célène étudiait auprès des mages et des prêtres lunaires pendant que j'entreprenais de devenir un guerrier et un clerc acceptable au service des Dieux elfiques.

La vie d'un elfe semble longue pour un être humain, mais il faut bien voir que longues sont aussi les années d'apprentissage et de maturité. Si un humain, un petit gens, après 16 années peuvent presque être considéré comme adulte pour bien des personnes, un elfe, quant à lui, ne le devient aux yeux de ses semblables qu'après bien des décennies. Célène et moi, nous nous préoccupions pas de cela, trop heureux d'être ensemble tout simplement, sous les regards approbateurs de nos deux familles.

Des fiancialles eurent lieu, Les familles avancèrent même une date pour le mariage, ce qui nous ravit plus que tout. C'est dans cette liesse que la fête commença à se préparer. Célène venait d'être officiellement reconnue comme Clerc magicienne de Séluné, Notre Dame d'Argent, Protectrice des Navigateurs, Déesse de la Lune. Quant à moi, il me restait une ou deux saisons avant d'en finir avec mes prérogatives.

Mais le Destin, en ces temps cruels, voulut que ce bonheur soit retardé. Le Concile dépêcha Célène sur un SpellJammer, pour sa première mission initiatique avec son Maître et trois autres acolytes. Elle devait me revenir une semaine avant le mariage et de la savoir un mois loin de moi me brisa intérieurement. C'était la voix qu'avait choisit Célène et de cela je ne pouvais qu'être fier d'elle.

Nous profitâmes des dernières heures avant son embarquement pour nous promener une dernière fois ensemble. L'automne était là, même sur Ygard , royaume de Séluné la Lune de Féérune. Ses couleurs ocres et bruns nous émerveillaient, nous enfants de la Nature. Elles nous forçaient à sourire alors que le cœur n'y était pas. Plusieurs fois, nous fîmes halte pour contempler ce spectacle divin. Sans dire aucun mot, nous contemplions le Monde par les yeux de l'autre.

C'est au cours d'une de ces pauses que nous perçumes des miaulements. Interloqués plus que surpris, nous nous dirigeâmes vers l'endroit d'où provenaient ces bruits.

Ce que nous y vîmes, nous marqua à jamais, nous et ceux qui allaient devenir nos compagnons.

Là, dans un petit renfoncement d'une clairière une énorme araignée agitait ses mandibules et deux de ses pattes en direction d'un chat d'une taille tout aussi exceptionnelle. A ses cotés gisait une femelle de la même espèce.

Célène me fit un signe négatif de la tête m'indiquant qu'il était trop tard pour elle. Le male quant à lui présentait de nombreuses blessures mais tenait bon. Ce spectacle à la fois nous fascina et nous peina : Une de nos légende était devant nous, encore en vie… Les chats elfiques existaient bel et bien et certain vivaient même parmi nous. Ce qui nous peina fut de savoir que sans intervention de notre part, cette légende vivante redeviendrait un simple souvenir.

Sans comprendre vraiment pourquoi, je pris mon épe au fourreau et me ruais à l'assaut du "monstre", symbole de nos cousins maudits et de leur déesse des profondeurs. Célène derrière moi incantait une bénédiction et se prépara aussi à combattre, même s'il faut avouer que la violence lui répugnait, au point que se servir de son bâton autrement que pour marcher la révulsait.

La sauvegarde d'une vie au dépends d'une autre plus qu'honnie la vit entrer dans la bataille. Le combat fut rude, l'araignée se révéla plus coriace que prévue. Je reçus quelques égratignures en me mettant entre la bête et Célène, mais rien de bien grave, plus de peur que de mal finalement.

Le combat achevé, épuisés par l'effort et à genoux, nous aperçûmes le chat clodiquant partir. Etait ce du respect que j'avais lu dans ses yeux de chat ? Des remerciements ? Je n'en sais rien encore, la fatigue inhibait mon sens du jugement.

Quelques minutes plus tard, alors que nous pensions à repartir, le chat, dont la taille était de nouveau raisonnable revint et déposa à nos pieds deux petites boules de poils miaulantes. Ses blessures étaient graves et suppuraient le poison. Il savait sûrement qu'il ne tiendrait pas longtemps.

Voilà donc ce que défendait ce couple de chats elfiques avec tant d'acharnement : leurs progénitures. Il nous regarda une dernière fois, puis s'enfonça dans les bois. Ainsi l'avait il décidé, il nous demandait de protéger ses enfants. Qui n'aurait pas craqué pour ces petites choses pleine de poils si attendrissantes…

Je confiai mon "protégé" à Célène et entrepris de donner une sépulture à la femelle.

Nous partîmes de la clairière sans un regard en arrière. De tout le chemin de retour, pas un mot ne fusa. Il faut dire que nos " boules de poils " s'étaient lovés dans nos bras pour y dormir en ronronnant. Il fallut pourtant bien nous expliquer, face à nos familles respectives. Amon grand étonnement, nous reçûmes le droit d'élever les chatons et de nous en occuper, d'en faire nos compagnons.

La soirée se passa un peu tristement. Le lendemain à L'Aube Célène partait...
Image

Revenir vers « La Dernière Chance »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités