L'optimisation ou le n'importe quoi

le tronc commun à toutes les éditions
Avatar de l’utilisateur
squilnozor
Dracoliche
Messages : 5302
Inscription : Dim 1 Avr 2012 15:30
Localisation : Rueil-Malmaison
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar squilnozor » Ven 13 Nov 2020 14:04

Dernier message de la page précédente :

Moi aussi.
traductions en ligne : boîte Master, Glantri, Age of Worms 1 à 6, etc.
En attente de MEP : AoW 7 et 8
En relecture : AoW 9
En cours de trad : WotI, la sociologie du flind
ABEANT FURES MURES LEMURES
Avatar de l’utilisateur
ravny
Dragon d'argent
Messages : 64
Inscription : Jeu 12 Avr 2012 03:12
Localisation : Region Parisienne
Version de D&D préférée : AD&D2.5
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Demi-elfe
Classe : Clerc
Alignement : Loyal Neutre
Dieu : Dumathoïn

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar ravny » Ven 13 Nov 2020 14:07

LLyr a écrit :Dans le cas d'un JdR c'est totalement faux. C'est même tout à l'inverse même de la philosophie de ce type de jeu.

On y joue non pour "gagner" mais pour interpréter, se réunir, s'amuser.
Et c'est d'ailleurs le principe majeur de n'importe jeu : s'amuser


Si tu va plus loin que la première ligne tu verra que j'évoque dans ce qu'on peut gagner, entre autre, du plaisir.

ravny a écrit :A partir de là il faut définir ce qu'on veut gagner. Gagner contre le scénario ? Gagner contre le système (trouver une technique imparable non anticipée par le système) ? Gagner du plaisir ? Autre ?


LLyr a écrit :Aucune notion de "gagner" et d'ailleurs gagner contre qui le MJ ? Mouais... à l'inverse un MJ qui zigouille tous les persos à chaque partie il va pas garder ses joueurs longtemps
le "scenar" ? Pourquoi faire ? Pour en faire un autre après ? Dans quel but ?


Gagner contre une énigme, gagner contre un méchant PNJ ....

LLyr a écrit :Après le MJ est maitre de sa partie. S'il admet des dérives tant mieux pour lui.


Donc du coup si c'est acceptée c'est plus une dérive c'est un mode normal :D
Anatar
Monstre Errant
Messages : 8
Inscription : Mer 21 Oct 2020 10:38
Localisation :
Version de D&D préférée : ?
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar Anatar » Ven 13 Nov 2020 14:34

Hello,

C'est tout l'art de l'équilibre. Il faut que tout le monde puisse y trouver du plaisir. Les persos sont sensés être des "héro" mais pas trop. Ils sont au dessus de la moyenne, ils peuvent se permettre des actions que le commun des mortel dans les JdR ne peuvent pas faire ou avec plus de difficultés et moins de réussite.

Pour déterminer les caracts des perso sur Ad&D 1. Il y a le choix. Généralement on utilise 4d6 aux meilleurs des trois. Alors que pour les commun c'est 3d6 avec les "1" et "6" ajusté. Ce qui donne un décalage entre perso et gens du commun et il arrive que les gens du commun ont de meilleures caracts que les persos et ça pimente les parties.

My two pences
Avatar de l’utilisateur
Hallacar
Dracoliche
Messages : 8011
Inscription : Ven 4 Déc 2015 09:34
Localisation : Yvelines
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Laelith
Race : Humain
Classe : Rôdeur
Alignement : Loyal Neutre
Dieu : ?
Mini Feuille de perso : Terres de Leyt - Eterny : Galdras
Mystarillia : Vasiliev Alsenko
Les sentiers de la gloire : MJ
L'appel de étoiles : Kyriel
Les Pierres du Destin : Elendhel
Terres de Leyt - Nejshra : Nubio Radjaka
Les Chroniques du Chaos: Enguerrand de Branaur

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar Hallacar » Ven 13 Nov 2020 14:44

le vrai héros est celui qui malgré ses faiblesses réussit de grande chose qui puise au fond de lui pour trouver les ressources nécessaire,
au final je trouve que Sam est plus héroique que Boromir car pour lui qui n'est pas formé à la guerre et à la rudesse du monde c'est plus difficile encore de faire face au danger et c'est vraiment héroïque.
c'est une question de mesure comme toujours, le tout est que chacun puisse avoir son heure de gloire
Avatar de l’utilisateur
chepa
Dracoliche
Messages : 540
Inscription : Sam 9 Avr 2016 06:33
Localisation : 77
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Demi-elfe
Classe : Rôdeur
Alignement : Loyal Neutre
Dieu :

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar chepa » Ven 13 Nov 2020 14:48

Perso je rejoins LLyr le jeu c'est un moment de détente, de rire (même dans le sérieux), de partage

Le JDR c'est raconté une histoire à plusieurs, avec les particularité de chacun.

Si un joueur passe des heures à compulser les règles pour avoir le meilleur PJ, pour moi il oublie l'important vivre une aventure à plusieurs
Anatar
Monstre Errant
Messages : 8
Inscription : Mer 21 Oct 2020 10:38
Localisation :
Version de D&D préférée : ?
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar Anatar » Ven 13 Nov 2020 14:53

Oui, mais Boromir est déjà un héro.

Et il le reste puisque malgré sa faiblesse dont profite l'anneau à un moment donné, il se reprend et se sacrifie afin que les hobbits puissent partir.

En fait c'est pour cela que j'ai utilisé les guillemets pour le terme de "héros", les persos sont des aventuriers avec des caractéristiques (pas toutes) qui peuvent être supérieures aux communs des mortels. Ils sont sensés réussir certaines actions mieux qu'eux. Ca donne un intérêt coté joueur et MJ je pense.
Avatar de l’utilisateur
ravny
Dragon d'argent
Messages : 64
Inscription : Jeu 12 Avr 2012 03:12
Localisation : Region Parisienne
Version de D&D préférée : AD&D2.5
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Demi-elfe
Classe : Clerc
Alignement : Loyal Neutre
Dieu : Dumathoïn

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar ravny » Ven 13 Nov 2020 15:15

Hallacar a écrit :le vrai héros est celui qui malgré ses faiblesses réussit de grande chose qui puise au fond de lui pour trouver les ressources nécessaire,
au final je trouve que Sam est plus héroique que Boromir car pour lui qui n'est pas formé à la guerre et à la rudesse du monde c'est plus difficile encore de faire face au danger et c'est vraiment héroïque.
c'est une question de mesure comme toujours, le tout est que chacun puisse avoir son heure de gloire


Tout à fait d'accord
Je ne sais pas si c’est sur ce forum que quelqu'un à conseillé la lecture du livre "sous le feu" de michel goya
Mais ce livre, et d'autres, montrent que beaucoup de personnes restent inactifs sous le danger.
Le héros est celui qui arrive à aller de l'avant et faire preuve d'action et avoir donc comme dit Hallacar son heure de gloire
Avatar de l’utilisateur
Hallacar
Dracoliche
Messages : 8011
Inscription : Ven 4 Déc 2015 09:34
Localisation : Yvelines
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Laelith
Race : Humain
Classe : Rôdeur
Alignement : Loyal Neutre
Dieu : ?
Mini Feuille de perso : Terres de Leyt - Eterny : Galdras
Mystarillia : Vasiliev Alsenko
Les sentiers de la gloire : MJ
L'appel de étoiles : Kyriel
Les Pierres du Destin : Elendhel
Terres de Leyt - Nejshra : Nubio Radjaka
Les Chroniques du Chaos: Enguerrand de Branaur

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar Hallacar » Ven 13 Nov 2020 16:27

excellent ouvrage en effet
Avatar de l’utilisateur
Zothike
Dracoliche
Messages : 1598
Inscription : Mer 10 Fév 2016 20:29
Localisation : Paris
Version de D&D préférée : AD&D1
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Clerc
Alignement : Loyal Mauvais
Dieu : Indicible

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar Zothike » Ven 13 Nov 2020 16:37

ravny a écrit :
Hallacar a écrit :le vrai héros est celui qui malgré ses faiblesses réussit de grande chose qui puise au fond de lui pour trouver les ressources nécessaire,
au final je trouve que Sam est plus héroique que Boromir car pour lui qui n'est pas formé à la guerre et à la rudesse du monde c'est plus difficile encore de faire face au danger et c'est vraiment héroïque.
c'est une question de mesure comme toujours, le tout est que chacun puisse avoir son heure de gloire


Tout à fait d'accord
Je ne sais pas si c’est sur ce forum que quelqu'un à conseillé la lecture du livre "sous le feu" de michel goya
Mais ce livre, et d'autres, montrent que beaucoup de personnes restent inactifs sous le danger.
Le héros est celui qui arrive à aller de l'avant et faire preuve d'action et avoir donc comme dit Hallacar son heure de gloire


Ha ça alors deux autres personnes qui ont lue ce livre ! ^^ oui super bouquin, et j'adore le sous titre "la mort comme hypothèse de travail"

Si vous avez aimé ce livre je vous recommande alors https://www.amazon.fr/Etudes-sur-combat ... 739&sr=8-2

"Etudes sur le combat" de Charles Ardant Du Picq
Avatar de l’utilisateur
Zothike
Dracoliche
Messages : 1598
Inscription : Mer 10 Fév 2016 20:29
Localisation : Paris
Version de D&D préférée : AD&D1
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Clerc
Alignement : Loyal Mauvais
Dieu : Indicible

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar Zothike » Ven 13 Nov 2020 16:39

Zothike a écrit :
ravny a écrit :
Hallacar a écrit :le vrai héros est celui qui malgré ses faiblesses réussit de grande chose qui puise au fond de lui pour trouver les ressources nécessaire,
au final je trouve que Sam est plus héroique que Boromir car pour lui qui n'est pas formé à la guerre et à la rudesse du monde c'est plus difficile encore de faire face au danger et c'est vraiment héroïque.
c'est une question de mesure comme toujours, le tout est que chacun puisse avoir son heure de gloire


Tout à fait d'accord
Je ne sais pas si c’est sur ce forum que quelqu'un à conseillé la lecture du livre "sous le feu" de michel goya
Mais ce livre, et d'autres, montrent que beaucoup de personnes restent inactifs sous le danger.
Le héros est celui qui arrive à aller de l'avant et faire preuve d'action et avoir donc comme dit Hallacar son heure de gloire


Ha ça alors deux autres personnes qui ont lue ce livre ! ^^ oui super bouquin, et j'adore le sous titre "la mort comme hypothèse de travail"

Si vous avez aimé ce livre je vous recommande alors https://www.amazon.fr/Etudes-sur-combat ... 739&sr=8-2

"Etudes sur le combat" de Charles Ardant Du Picq


Sinon je pense que je suis au milieu des opinions, le jdr c'est pour s'amuser certe, mais pour les joueurs ils s'agit quand même de gagner, a savoir, rester en vie et monter de niveau, même si effectivement le concept de gagnant perdant n'est pas le même que dans un jeu classique
Avatar de l’utilisateur
squilnozor
Dracoliche
Messages : 5302
Inscription : Dim 1 Avr 2012 15:30
Localisation : Rueil-Malmaison
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar squilnozor » Ven 13 Nov 2020 16:49

Zothike a écrit :mais pour les joueurs ils s'agit quand même de gagner, a savoir, rester en vie et monter de niveau

C'est un peu vrai, mais en fin de compte, on sait que le fait de survivre et monter de niveau ne tient pas - ou si peu - au fait de « bien » ou « mal » jouer (qui saurait dire ce que ça signifie, d'ailleurs ?), mais à 99 %, au bon vouloir du MD. Ça relativise beaucoup la notion de « gagner ».
traductions en ligne : boîte Master, Glantri, Age of Worms 1 à 6, etc.
En attente de MEP : AoW 7 et 8
En relecture : AoW 9
En cours de trad : WotI, la sociologie du flind
ABEANT FURES MURES LEMURES

Revenir vers « Généralités »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités