L'optimisation ou le n'importe quoi

le tronc commun à toutes les éditions
Avatar de l’utilisateur
St4rm
Dragon de bronze
Messages : 12
Inscription : Mar 17 Oct 2017 09:29
Localisation : Chateauneuf Les Martigues
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : DragonLance
Race : Humain
Classe : Paladin
Alignement : Loyal Bon
Dieu : TYR

L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar St4rm » Lun 14 Sep 2020 17:20

Bonjour à tous, 1er sujets
J'ai eu une discutions houleuse dernièrement qui me disait (à juste titre) que pas mal de gens utilisaient l'optimisation, et que cela été monnaie fréquente dans "tous" les jeux de type donjon. Alors j'ai essayé d'expliquer que oui, passé la 3.5 c'est devenu un peut facile, trop de faire des multiclassé demie machin chose pour aller chercher les dondelamortquituent !
Néanmoins je pense à espérer que les classiques ADd, Add2 (voir 2.5 mais j'y crois pas trop) ne sont pas des nids à rolliste (jeu de mot roll / rôliste), du moins c'est moins points de vue, sauf contre exemple d'aller chercher des classes farfelues dans des livres obscures (l'arcana).
Bref pensez vous que les vielles règles de donjon favorise une tel armada de possibilité pour optimiser ses personnages à un point ou ils font tout ?
Avatar de l’utilisateur
LLyr
Staff - Chevalier aux Cygnes
Messages : 6873
Inscription : Ven 11 Sep 2015 10:49
Localisation : Paris
Version de D&D préférée : D&D3.5
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Nain
Classe : Barde
Alignement : Loyal Neutre
Dieu : ?
Mini Feuille de perso :
► Afficher le texte

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar LLyr » Lun 14 Sep 2020 17:43

Hélas il est possible d'optimiser tout personne même en old school même si c'est moins évident ça reste possible
Image
Avatar de l’utilisateur
Marco Volo
Dracoliche
Messages : 1608
Inscription : Dim 1 Avr 2012 20:19
Localisation : À travers Féerûne...
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Mage
Alignement : ?
Dieu :

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar Marco Volo » Lun 14 Sep 2020 17:47

Le grosbillisme (optimisation) était monnaie courante du temps d'AD&D mais il prenait une autre forme. Notamment basée sur le fait qu'il y avait des armes +2, 3, 4 contre ceci ou contre cela et qu'un guerrier avait probablement 4 ou 5 de ces lames s'il avait un peu baroudé et souhaitait avoir des bonus contre chaque type de créature. Pour moi, le gros billisme passait par la multiplication des objets magiques, l'accumulation des PO encouragée par les modules officiels et les livrets "Manuels complets" et toutes leurs options, bref... il était déjà là.
Projets en cours :
Guide Volo du Cormyr, Les Catacombes de Soirétoile version longue.

Relecture :

Dispo pour tout produit des Royaumes Oubliés.
Avatar de l’utilisateur
Jambon
Dracoliche
Messages : 766
Inscription : Lun 15 Fév 2016 07:02
Localisation :
Version de D&D préférée : D&D3.5
Univers de D&D préféré : ?
Race : Petites-gens
Classe : Voleur
Alignement : Chaotique Bon
Dieu : FSM

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar Jambon » Lun 14 Sep 2020 18:17

Je suis MJ sur du 3.5, je limite les joueurs au "manuel des joueurs" (pas de codex ou autre truc custom), et j'interdis simplement le multiclassage. Avec ça je fais fuir 90% des grosbills. Pour les 10% restant c'est jamais bien compliquer de leur en faire bavé :p

Apres optimisation n'est pas forcément "grobillisme", j'ai eu un joueur vraiment chanceux sur le roll de son perso, plutôt que de me sortir un simple "Barbare/demis-orque/épée à deux mains/20 en force", il m'a fait un barbare qui se bat a main nue. Original, mais inutile sans des bonnes stats, ni d'optimisation.
Mes trucs de mj en vrac: ici
phildu77
Dracoliche
Messages : 206
Inscription : Dim 13 Sep 2015 22:32
Localisation : 77400
Version de D&D préférée : AD&D2.5
Univers de D&D préféré : DragonLance
Race : Elfe gris
Classe : Ranger
Alignement : Neutre Bon
Dieu :

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar phildu77 » Lun 14 Sep 2020 18:44

Je suis pour avoir des joueurs avec des personnages qui ont de bonnes statistiques. En effet, partent en aventures ceux qui sortent du lot. Un monsieur ou madame tout le monde ne part pas en aventure.
J'utilise talents et pouvoir en tant que MJ, car il permet vraiment de créer des personnages très typés et uniques. Par contre, à talents puissants je veux ou je me donne une contrepartie puissante (exemple : j'ai joué un samouraï avec les règles de casus belli, avec toutes les compétences qui allaient mais en contrepartie : pas d'armes magiques, pas d'armes occidentales sauf la dague, et un code d'honneur très strict qui interdisant de se rendre ou de fuir).
Par contre, pour les objets magiques, mes joueurs, ou moi même quand je joue, ben......on peut dire que les doigts d'une seule main suffisent pour les compter. Et ils sont plus souvent dans les adversaires que dans mon groupe.
Avatar de l’utilisateur
Anne-Claire Driet
Dracoliche
Messages : 1619
Inscription : Dim 7 Mai 2017 23:58
Localisation : Maine et Loire
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Elfe
Classe : Mage
Alignement : Neutre Bon
Dieu :

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar Anne-Claire Driet » Lun 14 Sep 2020 21:24

Je pense que le MJ a aussi une influence sur le fait que les joueurs vont vouloir optimiser ou non leurs persos: s'il ne propose que des successions de combat avec à la clé des objets magiques de plus en plus puissants en récompense, les joueurs vont tout naturellement s'adapter et faire leur "build" en fonction de ça. Le roll va prendre le pas sur le rôle (comme tu le dis si bien).
Par contre si le MJ récompense le roleplay, la prise d'initiative, la tactique, les stratagèmes, la possibilité de tisser des liens sociaux, de "remporter" des rencontres grace à la diplomatie, d'enquêter, de vivre une belle aventure dépaysante (etc...) pourquoi les joueurs chercheraient à booster leur perso?
Le monde des rêves est le plus merveilleux de tous les pays... Le JdR nous permet d'explorer cette incroyable contrée tout en restant éveillés.
Avatar de l’utilisateur
Outsider
Dracoliche
Messages : 3300
Inscription : Lun 2 Avr 2012 20:20
Localisation : A l'affut sur le Web
Version de D&D préférée : AD&D2.5
Univers de D&D préféré : ?
Race : Elfe
Classe : Mage
Alignement : ?
Dieu :

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar Outsider » Lun 14 Sep 2020 21:39

Comme chaque classe est déterminée par une caractéristique principale, ne serait ce pas déjà une invitation à l'optimisation ?
Il ne faut pas en abuser, bien que si la campagne a une forte opposition, l'optimisation pourrait être encouragée pour une efficacité accrue des PJ.
Une fois de plus, c'est fonction de la façon de jouer à sa table.
Apprenez à penser par vous même, sinon d'autres le feront pour vous.
MD ADD2/2.5
Avatar de l’utilisateur
Sylvaticus
Dracoliche
Messages : 1106
Inscription : Ven 15 Fév 2013 20:44
Localisation : Magnée
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Demi-elfe
Classe : Guerrier
Alignement : Neutre
Dieu : ?

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar Sylvaticus » Mar 15 Sep 2020 00:10

Anne-Claire Driet a écrit :Je pense que le MJ a aussi une influence sur le fait que les joueurs vont vouloir optimiser ou non leurs persos: s'il ne propose que des successions de combat avec à la clé des objets magiques de plus en plus puissants en récompense, les joueurs vont tout naturellement s'adapter et faire leur "build" en fonction de ça. Le roll va prendre le pas sur le rôle (comme tu le dis si bien).
Par contre si le MJ récompense le roleplay, la prise d'initiative, la tactique, les stratagèmes, la possibilité de tisser des liens sociaux, de "remporter" des rencontres grace à la diplomatie, d'enquêter, de vivre une belle aventure dépaysante (etc...) pourquoi les joueurs chercheraient à booster leur perso?
:+1:

Et s'ils le font mais sans rien en retour, alors, sans même chercher à optimiser, ils passeront à "moi vois, moi attaque"...
Avatar de l’utilisateur
chepa
Dracoliche
Messages : 482
Inscription : Sam 9 Avr 2016 06:33
Localisation : 77
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Demi-elfe
Classe : Rôdeur
Alignement : Loyal Neutre
Dieu :

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar chepa » Mar 15 Sep 2020 06:53

pour ma part je pense que c'est surtout les objets magiques qui créent l'optimisation des old school rule
les différentes classes de personnages sont relativement équilibré si elles sont jouées avec leur obligations

Mais j'ai un souvenir d'une partie dans un club ou le MD conte l'arrivée d'un dragon noir,
sur ce le guerrier sort une épée tueuse de dragon noir, agacé le MD se reprend en disant erreur c'est un dragon rouge
et là le guerrier sort une épée tueuse de dragon rouge
gros pétage de plomb du MD, le dragon il est vert à point bleu t'as un épée pour ça
Avatar de l’utilisateur
St4rm
Dragon de bronze
Messages : 12
Inscription : Mar 17 Oct 2017 09:29
Localisation : Chateauneuf Les Martigues
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : DragonLance
Race : Humain
Classe : Paladin
Alignement : Loyal Bon
Dieu : TYR

Re: L'optimisation ou le n'importe quoi

Messagepar St4rm » Mar 15 Sep 2020 08:06

Mais on est d'accord en old school c'est pas de l'optimisation c'est du grosbilisme, on est super limité, pas de don, juste quelques spé ! C'est la 2.5 qui va assurer une vrais optimisation, mais en 2 et en 1 voir ne DD il y a rien qui va faire que prendre 4 niv ici 3 niv la surtout quand on connait le prix à payer d'un multiclassage ou d'un biclassage !
Quand aux objets magiques c'est au MDJ de les contrôler, et puis si avant un joueur pouvait jouer à ADD2 sur 4 tables différentes, à présent c'est difficilement le cas, je pense que l'on manque de tables :) Potentiellement avec les manuels des classes ou des râces on a quelques bonus à gratter, mais on est bien loin de ce qu'offre 3.5 ou pathfinder.

Revenir vers « Généralités »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités