• Et 25 ans après ton ADD il a toujours bon goût? - Page 3
Page 3 sur 4

Re: Et 25 ans après ton ADD il a toujours bon goût?

Publié : Ven 23 Juin 2017 10:57
par tizun thane

Dernier message de la page précédente :

Vu que tu dis aimer à la fois Add, et d&d4, et vu la nature de tes critiques, je te conseille de jeter un coup d'oeil à la 5e édition, qui à mon sens répond davantage à tes attentes.

Sur les règles d'Add elles-même, tu peux les modifier comme tu veux. Ajouter un jet de carac pour certaines situations non prévues, presque toutes les tables le pratiquent.

Sur le repos, les règles de mémoire sont 1PV par jour de repos (doublé si allité). Perso, j'utilisai 1PV+bon de Con. Et oui, ça veut dire que la guérison naturelle est lente. Ca stimule un certain type de jeu.

Si la base arrière dont tu parles est sûre, tu peux rapidement considérer qu'une semaine ou deux passent jusqu'à ce que le groupe soit full. Tu calcules rapidement le coût du séjour, tu gères rapidement ce temps hors jeu, et tu repars à l'aventure.
Et si les PJ sont dans l'urgence, bah c'est leur problème. Théoriquement, il y a des soins magiques pour les aider.

Enfin, sur le manque de mécanique de "sbires", c'est vraiment un faux problème. C'est quoi les kobolds, les gobelins, et autres orques? Dès que tu es un peu balèze, ils meurent en un coup en appliquant les règles.
Add est au contraire un des jeux qui gèrent le mieux ce genre de situation sans modifier ses règles, en créant un sous-système pour ces faux méchants.

Re: Et 25 ans après ton ADD il a toujours bon goût?

Publié : Ven 23 Juin 2017 11:42
par palpacwel
Alors pour DD5 j'ai déjà répondu et c'est effectivement la version de DD qui a pour l'instant ma préférence. Mais bon si je me suis inscrit sur ce forum c'est aussi pour re-pratiquer cette version plus ancienne qui à la lecture me donne toujours l'envie de jouer. J'ai aussi partagé mon expérience pour justement avoir des retours de personnes qui ont engrangées plus d'expérience que moi sur ce jeu que j'ai arrêté il y a 25 ans passé. Pour ce qui est des gobelins par poignée, si je fais jouer des aventures ou les pj ont le niveau suffisant (qui je pense se trouvent au delà du niv9?) j'espère faire des aventures apportant d'autres enjeux car bon à partir du niveau 9 on a un château ou l'équivalent et une pelleté de suivants.

Re: Et 25 ans après ton ADD il a toujours bon goût?

Publié : Ven 23 Juin 2017 12:39
par Oniromancien
Je rejoins peu ou prou ce qui a été dit.
C'est pas toujours facile d'appliquer les règles "au doigt mouillé", mais c'est pourtant ce qui fait une grande partie du sel de notre bon vieux Donj (en tout cas de ces versions pré 3.0/3.5).
Les anciennes versions de D&D (et ses divers clones) sont faites pour être adaptées, tordues dans tous les sens, démontées et remontées à sa sauce.
Chaque table de joueurs, chaque MJ de Donj utilise des règles différentes. Aucune table ne se ressemble à 100% en termes de règles, et il n'y a évidemment pas de bonne ou de mauvaise façon de jouer D&D.

Ca a d'aileurs toujours été un des premiers conseils, presque une règle en soi:
"Démontez tout, appropriez-vous tout ça, enlevez, rajoutez, supprimez... vous ne pouvez rien casser."
En gros. ;)

Comme tu sembles te compliquer un peu la vie pour pas grand chose au final (c'est pas péjoratif, au contraire), je pensais au petit texte de Kobayashi, traducteur de l'excellent rétroclone Swords & Wizardry: Whitebox, en intro du jeu, et qui m'avait vraiment tapé dans l'oeil à l'époque. Il résume très bien la philosophie d'une approche old-school des règles je trouve, en "opposition" à une vision plus simulationniste:

Il y a maintenant quelques décennies, un petit jeu qui parlait de dragons et de donjons a donné naissance au jeu de rôle tel que nous le connaissons aujourd'hui. Ce petit jeu a beaucoup évolué et ces dernières versions n'ont plus grand chose à voir avec sa version originale. Je n'ai pas traduit Sword & Wizardry : White Box pour en faire un simple hommage au passé ou par nostalgie. Ces règles nous rappellent que les éléments essentiels d'un jeu de rôle se trouve autour d'une table : des joueurs et un Meneur. Voyez les règles minimalistes présentées ici comme le plus petit dénominateur commun du jeu de rôle. Tout ce qui fait le sel d'une partie, tout ce qui donne son sens à l'activité du Meneur et aux choix des joueurs ne reposent pas sur ces règles mais sur les zones qu'elles ne couvrent pas. L'imagination, le bon sens et les relations qu'entretiennent joueurs et Meneur sont les éléments qui se trouvent dans les « failles » des règles et donnent sa cohérence à l'ensemble. Plus ces failles seront petites moins ces éléments auront de place autour de la table et plus l'expérience sera stérile et fade. Le jeu de rôle est aussi fait de parties ratées, d'incompréhension entre joueurs et d'erreurs, chercher à les éviter à tout prix et tenter d'obtenir un jeu « parfait » est , à mes yeux, une perte de temps. Ce sont mes échecs qui m'ont permis de devenir un meilleur Meneur et un meilleur joueur et de trouver finalement ce qui me convient.


Et je relèverais aussi un truc qui me paraît important dans ce que tu as dis au tout début palpacwel:

palpacwel a écrit :Dans la dernière partie par exemple, j’ai octroyé à mes joueurs lors d’un repos dans leur camp de base une récupération à dés de vie + bonus de constitution. Un des joueurs m’a fait remarquer que cela allait à l’encontre de l’esprit d’attrition du jeu et je ne peux pas lui donner tort.

...
Si, à mon avis du peux lui donner tort. Et je dirais même tu dois lui donner tort.
C'est toi qui mènes, c'est toi qui connait les tenants et aboutissants du type de règles que tu souhaites mettre en place à ta table.
Et qui peut décréter que ça devrait être joué comme ça pis c'est tout? (cf plus haut).
En tout cas, si on accorde du sens et de l'attention à ce type de remarques - qui me paraissent assez absurdes, mais bon-, ça ne doit pas intervenir en cours de partie selon moi. En tout cas pas si elles te mettent des bâtons dans les roues.
Si certains de tes joueurs n'ont pas la même vision que toi sur des points de règles spécifiques (c'est leur droit après tout), ou pensaient que tes parties seraient plutôt en mode "survivalistes", ou bien en "on applique les règles, point.", il y a certainement eu incompréhension; alors pourquoi ne pas en discuter bien sûr... mais APRÈS la session de jeu.
A toi de leur expliquer pourquoi ces choix, quel style de jeu tu souhaites instiller à ta table, quel genre d'univers et de campagne tu souhaites mettre en place, pourquoi tu as adapté/modifié/ajouté/supprimé telle ou telle règle afin de rendre au mieux l'ambiance voulue en amont, etc.
D'ailleurs, c'est sûrement ce que tu aurais dû faire dés le départ, avant les 1ères parties, pour éviter les "malentendus". Mais c'est pas trop tard. ;)

Et si ça malgré tes efforts ça ne convient toujours pas à certains obtus, libres à eux de se mettre derrière un écran à leur tour, pour voir... ou bien d'aller voir ailleurs si l'herbe y est plus grasse et si les d20 font plus de réussites critiques.
:batte: :mrgreen:

Ceux qui se disent rôlistes, "OSR friends", amateurs de Donj pur et dur et qui clament "(A)D&D ça se joue comme ça.", n'ont pas compris grand chose au jeu et à sa philosophie m'est avis.
Et derrière ça il y a aussi à prendre en compte un élément fondamental: le respect du MJ derrière son écran, qui bosse dur et se sort les doigts pour tenter de faire passer un bon moment à tout le monde.

Re: Et 25 ans après ton ADD il a toujours bon goût?

Publié : Ven 23 Juin 2017 13:41
par palpacwel
Alors attention, je veux pas mettre le joueur en porte-à-faux ça remarque n'a pas vraiment empiété sur la partie et en plus c'est moi qui lorsque j'applique une règle comme ça à la volée qui n'a pas encore eu lieu demande un peu l'avis des joueurs. Après oui le mj est seul maitre de sa partie et les joueurs sont libres de rester. Mais bon ce premier scénar me sert aussi à ouvrir ma réflexion pour les règles, histoire que quand(si) j'aborde le projet plus ambitieux d'une campagne d'avoir refait mes armes pour que ça soit fluide et que tout le monde s'amuse.

Re: Et 25 ans après ton ADD il a toujours bon goût?

Publié : Ven 23 Juin 2017 14:38
par Oniromancien
palpacwel a écrit :Alors attention, je veux pas mettre le joueur en porte-à-faux ça remarque n'a pas vraiment empiété sur la partie et en plus c'est moi qui lorsque j'applique une règle comme ça à la volé qui n'a pas encore eu lieu demande un peu l'avis des joueurs.

^^ Arf. Ok, je me suis (un peu) emballé alors... :siffle: :p

Re: Et 25 ans après ton ADD il a toujours bon goût?

Publié : Ven 23 Juin 2017 14:58
par palpacwel
Pas de problème ce n'était pas vraiment explicite dans mon post et en plus ça arrive tellement souvent.

Re: Et 25 ans après ton ADD il a toujours bon goût?

Publié : Ven 23 Juin 2017 17:48
par tizun thane
A n'importe quelle édition du jeu, tu butes des gobs par poignée bien avant le 9e niveau. Entre ton bonus de force, ton bonus d'arme magique,les sorts, et le dé de dégâts, c'est limite injuste pour les pauvres gobs.

Tout ça pour dire que ADD n'a pas besoin de règles de sbires.

Re: Et 25 ans après ton ADD il a toujours bon goût?

Publié : Sam 24 Juin 2017 22:26
par Toko
Sans compter la règle OD&D selon laquelle le guerrier peut attaquer dans un round autant d'adversaire à 1DV ou moins qu'il possède de niveaux.

Re: Et 25 ans après ton ADD il a toujours bon goût?

Publié : Dim 25 Juin 2017 10:31
par palpacwel
Merci Toko, pour cette règle OD&D sur les "sbires" facilement adaptable à ADD.

Re: Et 25 ans après ton ADD il a toujours bon goût?

Publié : Dim 25 Juin 2017 14:24
par globo
Toko a écrit :Sans compter la règle OD&D selon laquelle le guerrier peut attaquer dans un round autant d'adversaire à 1DV ou moins qu'il possède de niveaux.


C'est vrais aussi a ADD1.

Re: Et 25 ans après ton ADD il a toujours bon goût?

Publié : Dim 25 Juin 2017 14:38
par Toko
Je n'en était pas certain, merci pour cette précision.