Animaux du Pléistocène

 
Bec.
Balu.
Méga.
Phoro.
Rhino. l.
Titano
Climat/Terrain
Plaines
Plaines
Bois
Plaines
Plaines
Plaines
Fréquence
Peu commun
Rare
Peu commun
Peu commun
Commun
Peu commun
Organisation
Bande
Solitaire
Solitaire
Bande
Troupeau
Troupeau
Cycle actif
Diurne
Diurne
Tous
Diurne
Diurne
Diurne
Régime
Carnivore
Herbivore
Herbivore
Carnivore
Herbivore
Herbivore
Intelligence
Animale
Partiel
Animale
Animale
Animale
Animale
Trésor
Aucun
Aucun
Aucun
Aucun
Aucun
Aucun
Alignement
Aucun
Neutre
Aucun
Aucun
Aucun
Aucun

Nombre
1-6
1-3
1-6
2-12
1-4
1-12
Classe d'Armure
6
5
6
6
5
6
Déplacement
18
12
6
15 (16)
12
12
Dés de Vie
3
14
10
7+7
10
12
TACO
17
7
11
13
11
9
Nb d'attaques
3
2
2
3
1
1
Dégâts/Attaque
1-3/1-3/2-8
5-20/5-20
2-12/2-12
1-4/1-4/1-2
2-12
2-16
Attaques spéciales
Aucune
Aucune
Aucune
Voir ci-dessous
Charge & piétinement
Charge & piétinement
Défenses spéciales
Aucune
Aucune
Aucune
Aucune
Aucune
Aucune
Résistance magique
Aucune
Aucune
Aucune
Aucune
Aucune
Aucune
Taille
G (2,10 m)
E (7,50 m)
E (6 m)
G (3 m)
G (4,50 m)
E (4,80 m)
Moral
Agité (5-7)
Moyen (8-10)
Moyen (8-10)
Moyen (8-10)
Moyen (8-10)
Moyen (8-10)
Valeur en PX
65
8.000
1.400
650
1400
2000

Becs-hache

Les becs-hache sont des oiseaux carnivores qui ne peuvent pas voler et qui mesurent 1m2O au garrot. Leurs traits ressemblent à ceux d'une autruche. L'immense tête et le long cou sont couverts de courtes plumes blanches. Le corps est couvert de denses plumes noires avec un ventre et une queue de couleur blanche. Les pattes sont recouvertes d'écailles jaunes.

Le bec-hache possède une voix grave et retentissante qu'on peut entendre à 750 mètres. Pendant la saison des amours, les mâles font un bruit assourdissant, comme celui d'une viole de gambe. En combat, le bec-hache siffle lorsqu'il ne mord pas.

Ce sont des coureurs rapides et des chasseurs agressifs qui poursuivent leur proie jusqu'à ce qu'ils soient nourris ou tués. Ils attaquent en donnant des coups de patte (1d3 points de dégâts pour chaque patte) et en mordant (2d4 points de dégâts).

Les becs-hache font des nids de pierre rudimentaires au sommet des saillies rocheuses. Par temps chaud, il y a 25% de chances de trouer des œufs ou des poussins à proximité. Les petits mesurent 10 à 80% de leur taille adulte, avec un nombre de Dés de Vie proportionnel. Les becs-hache immatures ne déclenchent pas le combat, bien qu'ils puissent se défendre en mordant pour 1d4 points de dégâts.

Les oeufs et les nourrissons des becs-hache valent de 50 à 80 po. On peut les élever comme gardes, chasseurs et montures. Les longues plumes des ailes et de la queue valent chacune 2 po.

Baluchithérium

Le baluchithérium est un ancêtre préhistorique et sans corne du rhinocéros. C'est un herbivore doté d'une peau épaisse couleur gris-marron. Un adulte mesure de 5 à 6 mètres au garrot, et peut mesurer jusqu'à 8 ou 9 mètres du nez à la croupe. Sa tête de 1m20 de long balance au bout d'un cou épais et long de 2 mètres. un baluchithérium adulte peut peser jusqu'à 15 tonnes. Il a une faible vue mais un sens aigu de l'ouïe et de l'odorat.

Cet animal a un comportement très territorial. Il a tendance à attaquer tout animal qu'il détecte à proximité. La bête attaque en piétinant un ennemi avec ses pattes de devant. Chaque sabot faisant 5d4 points de dégâts d’écrasement.

Les baluchithériums sont généralement des créatures solitaires. Si on en rencontre deux, il s’agit d'un couple. Un troisième baluchithérium sera leur petit. Lancez 1d00 et multipliez le résultat par 14 DV et 5 mètres pour obtenir les points de vie et la taille du petit.

Si on le contrôle magiquement ou qu'on l'élève depuis son plus jeune âge, on peut dresser un baluchithérium afin qu'il serve de bête de somme. Sa force et sa taille immenses lui permettent de porter jusqu'à 4 tonnes.

Sa peau va bien pour faire des armures de cuir. La peau d'un adulte peut valoir de 50 à 100 po.

Mégathérium

Le mégathérium est un paresseux géant et terrestre qui mesure environ la taille d'un grizzly. Un mégathérium adulte peut mesurer 6 mètres de haut et peser 3 tonnes. Il est couvert de longs poils roux. La bête est lente à se déplacer mais plus puissante que la plupart des animaux qui pourraient sans cela la prendre pour proie. À cause de sa nature lente, le mégathérium frappe toujours en dernier dans le round. Malgré son apparence impressionnante, le mégathérium est avant tout un herbivore paisible qui paît les plaines boisées.

Chacune de ses pattes de devant possède trois griffes longues de 30 centimètres. Le mégathérium les utilise surtout pour mettre en pièces les arbres et les arbustes afin de se nourrir, mais il peut aussi s'en servir comme armes. Le mégathérium se lève sur ses pattes postérieures, puis attaque avec des coups de patte qui font chacun 2d6 points de dégâts.

La femelle mégathérium donne naissance à 1 ou 2 petits tous les deux ou trois ans. Les petits deviennent adultes au bout de quatre années, et on les trouve dans 33% des rencontres.

Phororhacos

Le phororhacos est un oiseau qui ne vole pas, doté d'une énorme tête et d'un bec puissant. Il mesure trois mètres de haut (deux mètres aux épaules). Il est couvert de plumes gris foncé et marron. Un adulte mâle aura une crête rouge et une touffe de plumes d'un orange éclatant derrière la tête. Les pattes sont gris clair avec des griffes noires.

Le phororhacos possède une voix caverneuse et résonnante. Il émet un féroce cri de bataille lorsqu'il combat ou défie un autre mâle sur son territoire.

Les phororhacos se rassemblent en bandes pour chasser et se reproduire. Il y a 10% de chances qu'il y ait soit des œufs, soit des poussins dans une rencontre. Les petits mesurent 10 à 80% de leur taille adulte, avec un nombre de Dés de Vie proportionnel. Ils n’attaquent pas un ennemi actif, mais ils déchiquettent une victime impuissante en imitant les adultes.

Le phororhacos est un tueur impavide qui attaque même quand il est inférieur en nombre. Il commence une attaque en sautant sur sa victime. Quand il saute pour attaquer, ses griffes infligent le double de dégâts (2d4/2d4). Chaque round ultérieur, le phororhacos donne des coups de patte et griffe pour 1d4 points de dégâts par coup. Il donne aussi des coups de bec pour 2d6 points de dégâts. S'il réussit à mordre une cible plus petite qu'un homme, il soulève la victime et la secoue dans tous les sens avant de la rejeter à terre (1d6 points de dégâts de chute). De telles victimes sont incapables de faire quelque chose le round suivant.

Les œufs et les nourrissons des phororhacos valent de 70 à 100 po. On peut les dresser comme gardes, chasseurs et montures.

Rhinocéros laineux

Le rhinocéros laineux est identique au rhinocéros moderne sauf qu'il est recouvert d'un manteau de poils longs et roux, et qu'il parcoure les régions froides, tempérées et subarctiques. Il s'agit d'un herbivore agressif et belligérant qui défend âprement son territoire.

Le rhinocéros laineux a une faible vue mais un sens aigu de l'ouïe et de l'odorat. Quand il détecte un intrus, le rhinocéros laineux le charge. Sa corne fait 2d6 points de dégâts. voire le double s'il touche en chargeant. Les cibles de taille humaine ou plus petites sont également repoussées de 3 à 6 mètres par la force du coup. Le rhinocéros laineux peut piétiner les victimes de taille humaine ou plus petites, chaque patte de devant infligeant 2d4 points de dégâts.

Un rhinocéros laineux chargera des chariots ou d'autres véhicules, les prenant pour des animaux. De telles charges infligent un choc violent au véhicule. Un rhinocéros laineux enragé peut faire voler en éclats un chariot en un rien de temps.

Si on rencontre deux ou trois rhinocéros laineux, l'un d'entre eux est une femelle. Si on en rencontre quatre, le dernier est un petit (30 à 60% de sa taille adulte). Les adultes gagnent un bonus de + 1 à leurs jets d'attaques si le petit est menacé. Les rhinocéros laineux abandonnent rarement un conjoint ou un petit capturé ou blessé.

La peau d'un adulte vaut de 20 à 30 po ; cette peau épaisse va bien pour faire une armure. La corne vaut de 10 à 20 po pour les alchimistes qui l'utilisent dans de fausses potions de soins.

Titanothère

Le titanothère, également connu sous le nom de brontothérium, est un animal qui ressemble à un rhinocéros. Un adulte mesure 2 m 50 au garrot et 5 mètres du nez à la croupe, et pèse jusqu'à 4 tonnes.

Il s'agit d'un énorme herbivore impavide armé d'une corne en forme de joug au bout du nez. Il peut utiliser sa corne pour percuter un adversaire pour 2d8 points de dégats. Les adversaires de taille humaine ou plus petite sont également projetés en l'air jusqu'à 6 mètres par la force du coup. Le titanothère peut piétiner des victimes de taille humaine ou plus petites avec ses pattes de devant, infligeant 2d4 points de dégâts pour chaque patte.

Si une quelconque créature menace le troupeau. les mâles chargent. Si la charge touche sa cible, les dégâts de la corne et du piétinement sont doublés.

Si on rencontre plus de six titanothères, il y a 1d4 petits. Les petits mesurent 10 à 80% de leur taille adulte. Ils n'attaquent pas. Si on les menace, ils vont vers leurs mères, et essaient de se cacher sous ou derrière elles.

La peau des titanothères vaut de 20 à 70 po. Elle est extrêmement épaisse et va bien pour faire des armures de cuir, surtout pour les plus grands des humanoïdes et autres êtres portant armures.

D'autres animaux du Pléistocène détaillés ailleurs dans le Bestiaire Monstrueux comprennent le lion tacheté et le tigre à dents de sabre (dans la fiche Félins, grands), le mammouth et le mastodonte (Eléphant), le loup noir (Loup), l'ours des cavernes (Ours), le hyènodon (Hyène) et l'homme des cavernes (Hommes).

Source(s) :
Bestiaire Monstrueux - Appendice 1 - Les Royaumes Oubliés - Les Monstres des Royaumes

Vous ne pouvez pas poster de commentaire.