Perceur

Climat/Terrain
Souterrain
Fréquence
Peu commun
Organisation
Colonie
Cycle actif
Tous
Régime
Carnivore
Intelligence
Aucune (0)
Trésor
Aucun
Alignement
Neutre

Nombre
3-18
Classe d'Armure
3
Déplacement
1
Dés de Vie
1-4
TACO
1 ou 2 DV : 19
3 ou 4 DV : 17
Nb d'attaques
1
Dégâts/Attaque
1-6 (1 DV), 2-12 (2 DV), 3-18 (3 DV) ou 4-24 (4 DV)
Attaques spéciales
Surprise
Défenses spéciales
Aucune
Résistance magique
Aucune
Taille
De Mi à M (30 cm à 1,80 m de long)
Moral
Moyen (8-10)
Valeur en PX
1 DV : 35
2 DV : 65
3 DV : 120
4 DV : 420

Les perceurs ressemblent aux stalactites qui ornent le plafond des grottes et cavernes. Mais en fait, ce sont des gastéropodes qui, hors de leur coquille, ont l’air de limaces à longue queue. Ils s’accrochent au plafond d’une caverne et attendent patiemment. Puis, dès qu’ils détectent une victime en dessous d’eux, ils se laissent tomber et l’empalent à l’aide de l’extrémité pointue de leur coquille.

Tout comme les stalactites normales, ils ressemblent à des coulés de calcaire. On en trouve de quatre tailles différentes : 30 cm de long (1 dé de vie), 90 cm (2 dé de vie), 1,35 m (3 dés de vie) et 1,80 m (4 dés de vie). En les observant de près, on peut les reconnaître en repérant leur eux minuscules yeux pédonculés qui s’enroulent sur leur côté.

COMBAT : les perceurs ne disposent que d’une seule et unique chance d’éliminer leur proie. S’ils la ratent, ils sont incapables de l’attaquer de nouveau avant d’avoir pu lentement remonter au plafond. Ils perçoivent les bruits et les sources de chaleur (ce qui inclut les humanoïdes) sans un rayon de 40 m. Si le son et la lumière restent stationnaires pendant plusieurs minutes, ils s’en rapprochent lentement pour se mettre en position d’attaque. Il est virtuellement impossible de les différencier des stalactites normales. Les individus attaqués par un perceur voient leur jet de surprise pénalisé d’un malus de -7 (ils sont donc obligatoirement surpris à moins de bénéficier de bonus).

Quand il s’est laissé choir, le perceur est lent et facile à tuer son ventre mou possède tout de même un ultime mécanisme de défense : lorsqu’il est exposé à l’air, il se recouvre d’un acide corrosif qui inflige 1 point de dégâts s’il entre en contact avec de la peau nue (cela suffit généralement à dissuader les prédateurs naturels de s’en prendre à lui).

HABITAT/SOCIÉTÉ : même si les perceurs sont dénués d’intelligence, ceux qui font partie d’une même colonie sont conscients de l’existence de leurs congénères. Ils se laissent donc souvent tomber simultanément, dans l’espoir de pouvoir éventuellement dévorer une proie abattue par un collège (ce qui peut rendre le secteur extrêmement dangereux).

Ils vivent dans des cavernes et leurs groupes rassemblent environ 10 individus chacun. Ils préfèrent se suspendre au-dessus des endroits où il y a du passage, et se positionnent donc généralement à la verticale des entrées ou des sorties. L’accouplement mis à part, ils n’ont aucune vie sociale. On prétend qu’il existerait des colonies fortes de plusieurs centaines de ces monstres. Les perceurs ne sont pas attirés par les trésors, juste par la nourriture.

ÉCOLOGIE : le perceur est un mollusque qui prend naissance dans un oeuf gros comme celui d’une poule. Le parent en pond entre 6 et 8 dans un endroit reculé de la caverne. Lorsqu’ils éclosent, ils donnent naissance à des petits qui ressemblent à des limaces et se nourrissent de moisissures. Au bout de quelques mois, ils deviennent capables de grimper aux murs et se mettent à sécréter une substance chimique qui durcit au contact de l’air et leur donne un aspect de stalactite. Ensuite, ils attendent que les proies se manifestent.

Le perceur a une espérance de vie de 4 ans et gagne 1 dé de vie par an. Dans un groupe donné, le nombre de monstres à 1, 2, 3 ou 4 dés de vie est à peu près équilibré (autrement dit, une colonie de 12 perceurs en comprendra 3 à 1 DV, 3 à 2 DV, 3 à 3 DV et 3 à 4 DV.

Un perceur peut rester des mois sans manger. Il entrepose son excès de nourriture dans un estomac auxiliaire qui lui permet de la conserver pendant très longtemps. Certains alchimistes s’intéressent à cet organe dans l’espoir de parvenir un jour à extraire la substance permettant de garder les aliments frais pendant des semaines et de la rendre utilisable pour les humains. Les perceurs stockent également une grande quantité d’eau, qu’ils tirent elle aussi de leurs victimes. Ils peuvent vivre pendant des mois sur ces réserves.

On dit que le perceur a le même goût que l’escargot, mais qu’il laisse un goût amer en bouche. Il n’existe pas de marché pour ses oeufs et ses petits.

Vous ne pouvez pas poster de commentaire.