Deux soleils pour une planète

Vos petits coins de paradis
Avatar de l’utilisateur
Ungoliant
Dracoliche
Messages : 1732
Inscription : Lun 2 Avr 2012 18:09
Localisation :
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Greyhawk
Race : Humain
Classe : Illusionniste
Alignement : ?
Divinité : ?

Re: Deux soleils pour une planète

Messagepar Ungoliant » Ven 22 Mars 2013 19:13

Dernier message de la page précédente :

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Orbit5.gif
Il paraît même qu'il existe des systèmes avec cinq ou six soleils. :gueuserie:

Avatar de l’utilisateur
jello195
Dracoliche
Messages : 829
Inscription : Jeu 12 Avr 2012 04:38
Localisation : Montréal
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : Planescape
Race : Tinigen
Classe : Paladin
Alignement : Loyal Bon
Divinité : ?

Re: Deux soleils pour une planète

Messagepar jello195 » Ven 22 Mars 2013 21:57

y a aussi la possibilité qu’indépendamment dans deux soleil la planète soit dans la "zone de confort" du système solaire de toute façon, donc que dans le milieu il y a des rotations de soleil mais que la planète soit relativement à égale distance des deux et que sa trajectoire soit légèrement dévié par la rotation mais pas plus.

Dans notre système solaire c'est déjà le cas, les planètes qui nous entourent font déviés notre rotation autour du soleil mais pas vraiment assez pour changé notre orbite vu la taille du soleil. À mon avis le plus susceptible d'arriver c'est le même principe mais à plus grande échelle, donc des plus grand écarts de température d'un(e) journée/semaine/mois à l'autre. Par contre les étoiles sont astres constitués toutes sortes de matériaux qui produisent de réactions thermonucléaires, des champs électromagnétiques, de la chaleur ( :o ), etc... donc à mon avis la rotation de deux soleil aurait comme effet d'influencer les courants marin de façon vraiment solide et probablement un paquets d'autres choses mais c'est dure à dire vu qu'on ne connait pas d'autres planète habités par des formes de vie évolués et encore moins dans un système à deux soleil. Toutefois j'ai la forte impression qu'il y aurait des cycles très présents sur une tel planète et probablement des créatures très cycliques. Tu pourrais aussi avoir (dans le contexte de D&D) des altérations magiques du genre, ce mois-ci c'est le mois de l'abjuration, tous les sorts d'abjuration sont jeter à niveau x2, et le mois d'après c'est le mois de la nécromancie ils sont lancé à niveau +2 et les sorts d'illusions ne fonctionnent pas, etc...

Mais tout ça n'est que spéculation bien sûr.
ImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Novice
Modo - pératoire
Messages : 422
Inscription : Ven 13 Déc 2013 01:03
Localisation : Avignon (coté Gard)
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Divinité : ?

Deux soleils pour une planète

Messagepar Novice » Mar 11 Avr 2017 00:39

Je déterre le sujet... Pour signaler une nouvelle d'Asimov (Isaac pour les intimes) qui traite génialement du sujet... "Quand les ténèbres viendront" (Nightfall, 1941)
Considéré comme un classic incontournable.
"The secret we should never let the gamemasters know is that they don't need any rules." Gary Gygax
Seul ce qui est mesurable est perfectible... objectivement
Norïm-Estel

Avatar de l’utilisateur
Canardo
Dragon de bronze
Messages : 77
Inscription : Mer 2 Jan 2013 15:52
Localisation :
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Planescape
Race : Demi-elfe
Classe : Illusionniste
Alignement : ?
Divinité : ?

Deux soleils pour une planète

Messagepar Canardo » Mar 11 Avr 2017 22:25

Troumad a écrit :
Si on reste avec notre système physique (mais rien n'empêche de changer la cosmologie), je vois plusieurs possibilités :
  • soit les deux soleils proches l'un de l'autre sont loin de la planète et ça ne change pas grande pour notre planète. Si ce n'est que les deux soleils ne sont pas forcément de la même couleur. Il pourra y avoir alors des jours de différentes couleurs.
  • soit les deux soleils sont éloignés et la planète passe de l’influence de l'un à l'influence de l'autre. Il y a alors une grande instabilité, il ne peut y avoir de cycles périodiques. La trajectoire de la planète entre les soleils est trop variable pour que la vie soit possible. Elle ne passera pratiquement jamais à la même distance du même soleil. Un passage, elle pourra être comme Mercure autour du soleil en train de bruler, un autre comme Neptune en train de geler sur place. J'avais essayé de simuler ceci il i a plus de 20 ans sur mon PC. C'est tout simplement impossible d'y penser une vie. Suivant son énergie de départ, on peut affirmer qu'elle ne quittera pas l'orbite de ces deux soleils.
  • Après, il pourrait y avoir deux soleil qu'on pourrait représenter comme la terre et le soleil, notre planète étant notre Lune. Contrairement à ce système, il faudrait que la Lune tourne sur elle-même pour qu'il puisse y avoir un cycle jour-nuit. Avec un tel système, on pourrait prévoir un cycle jour nuit d'un jour avec l'astre proche et un autre avec l'autre astre. Mais, dans ce cas, la distance de la planète avec le soleil proche étant négligeable devant celle entre les deux soleils, il faudrait prévoir un minimum un an pour le second cycle.

S'il y a un astrophysicien dans la salle qu'il se dénonce pour affiner, voir corriger mes remarques.


Le premier cas est parfaitement possible, si les deux soleils sont suffisamment proches et la planète suffisamment éloignée : celle-ci orbite alors autour des deux soleils comme s'ils ne faisaient qu'un (la distance minimale à laquelle elle doit se trouver peut se calculer). Il me semble que cette situation a déjà été observée.

Le deuxième cas me paraît impossible, il y aurait vraiment une chance infime d'obtenir un mouvement périodique. La planète finirait rapidement par être éjectée du système, ou être absorbée par l'un de soleils.

Le troisième cas me paraît tout à fait possible, et doit certainement exister dans l'univers.


Revenir vers « Sand box »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité