Placement des capitales sur une carte du monde

Tout ce qui traite de la création de scénarios, univers ou cadres de campagne.
Avatar de l’utilisateur
m0narch
Dragon de bronze
Messages : 16
Inscription : Dim 1 Avr 2012 23:08
Localisation :
Version de D&D préférée : ?
Univers de D&D préféré : Planescape
Race : Humain
Classe : Psioniste
Alignement : Chaotique Bon
Dieu :

Placement des capitales sur une carte du monde

Messagepar m0narch » Jeu 15 Août 2013 06:02

Salutations bien basses !
Tout d'abord j'ai posé ici car je ne savais pas où le poser mais si quelqu'un sais où le placer qu'il s'en donne a cœur joie !

Et bien voila mon problème :
Me voila confronté dans ma construction géopolitique d'un monde à une question existentielle !! Comme le titre le fait penser ... Oui je me demande comment placer correctement mes capitales de royaumes afin que cela paraisse cohérent ! J'ai bien pensé a quelques idées : proches d'un fleuve , dans des montagnes ou encore proche d'une forêt (proches de ressources afin d'en profiter économiquement parlant le plus rapidement possible quoi ... (sauf pour le fleuve qui lui est source d'une ressource vitale (tant qu'il n'y a pas de bière du moins ^^) )

Mais auriez-vous d'autres idées ? Je dois avouer ne pas savoir quoi chercher ... Puis il y a surement parmi vous des gens qui savent donc autant demander !


Merci bien en ce début de journée (Ouais pourquoi je me pose ces questions après une nuit blanche et a 6 heures du matin ^^' )
Avatar de l’utilisateur
Ragnaroth
Dracoliche
Messages : 4948
Inscription : Mar 2 Juin 2015 19:22
Localisation : ... dans le vent !
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Greyhawk
Race : Demi-elfe
Classe : Voleur
Alignement : Chaotique Neutre
Dieu : Olidammara

Re: Placement des capitales sur une carte du monde

Messagepar Ragnaroth » Jeu 15 Août 2013 10:46

Quelques pistes logiques et sans être forcément très calé ;)

Chaque ville importante doit avoir un petit bout d'histoire - d'abords un petit village qui pour une raison ou une autre devient une grande ville :
:arrow: Economie - importance des axes de communications (rivière, routes...), carrières, mines, bétails, agriculture ...
:arrow: Militaire
:arrow: Politique
:arrow: Religieux

Tous ces facteurs font que tu vas automatiquement voir les interactions possibles avec les autres parties de tes territoires. Cependant il n'y a pas de règle qui s'applique à tous les coups, mais si deux villes commercent, il est peu judicieux de les séparer par une chaîne de montagne infranchissable, elles seront certainement sur un même fleuve ou route, etc.
In Gygax we trust !
De la peinture de Figs !
Avatar de l’utilisateur
squilnozor
Dracoliche
Messages : 4657
Inscription : Dim 1 Avr 2012 15:30
Localisation : Rueil-Malmaison
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Re: Placement des capitales sur une carte du monde

Messagepar squilnozor » Jeu 15 Août 2013 13:04

Tu peux aussi avoir des capitales construites de toutes pièces sans avoir été un petit village.
traductions en ligne : boîte Master, Glantri, Age of Worms 1 à 3, etc.
En attente de MEP : AoW 4 à 8
En cours : WotI et AoW #9
ABEANT FURES MURES LEMURES
Avatar de l’utilisateur
Père T.T.Kornhauer
Dracoliche
Messages : 502
Inscription : Lun 2 Avr 2012 15:34
Localisation : Sainte Marie-aux-Mines ( Alsace centrale )
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Re: Placement des capitales sur une carte du monde

Messagepar Père T.T.Kornhauer » Jeu 15 Août 2013 14:55

Il n'y a en général , je crois , guère de règle logique qui guide la situation d'une capitale .

La plupart des capitales actuelle le sont devenues suite aux évènements historiques qui les ont concernées directement ou qui ont été le fait des familles ou puissances régnantes locales . La noblesse dirigeante , avant que les territoires qui forment les pays soient réunis , choisissait une ville prospère ou faisaient prospérer une de ses ville , chacune des familles régnantes devant tirer ses revenus de son territoire et s'installant là où il pouvaient être les meilleurs . Celles qui ont soumis les autres ont naturellement gardé comme capitale leur ville ou ont émigré dans une ville conquise si celle-ci leur parraissait plus avantageuse . C'est comme ça que Paris , Rome ou Berlin , entre autres puisque c'est la méthode générale , ont acquis leur statut .

D'autres , souvent plus récentes , le sont devenues sans que la logique soit non plus en cause plutôt que l'histoire , comme La Paz en Bolivie qui est perchée très haut en montagne au point que ça pose toute une série de problèmes d'infrastructures et de communications , ou Mexico qui est dans une cuvette insalubre entourée de volcans qui peuvent pèter sans prévenir .
Les rares capitales à avoir été promues à ce rang par la volonté des politiques sont par exemple Aix-la-Chapelle , capitale de Charlemagne , qui n'était qu'un petit patelin qui lui a plu et qui a perdu son statut dès que l'empereur a été mis en terre , ou Brasilia , construite loin de tout et qui n'est pas une réussite , sauf peut-être pour l'architecture , ce qui ne suffit pas .

On a enfin , dans la catégorie des capitales désignées avec un minimum de logique plus que de considérations historiques , les moins nombreuses dont Bruxelles , capitale de l'Europe ou Washington aux USA , qui ont été choisies par négotiation parce-quelles étaient des ville d'importance et de taille secondaires , avec quand même un minimum d'attrait et de rayonnement économique ou historique , sises dans de petits territoires qui ne risquaient pas de faire de l'ombre aux autres ou de froisser les plus puissants . En Europe , par exemple , personne n'aurait pu proposer Paris , Rome , Berlin ou Londres , si cette dernière avait été européenne dès le départ , sans que des querelles sans fin ne surgissent , alors que Bruxelles , bof , pourquoi-pas ?
C'est aussi ce qui a fait choisir Bonn , ancienne capitale de la RFA , dont les vainqueurs de la 2° GM n'imaginaient pas qu'elle puisse susciter une grande fierté nationale mais qui avait tout ce qu'il faut pour une ville administrative en plus d'un petit air de ville à la campagne .

Il s'ensuit qu'on peut situer une capitale n'importe-où , le justifiant par l'histoire si c'est une ville importante , ou sans justification dans tous les autres cas .

PTTK .
Dans un fauteuil avec un bouquin , une bière , un chat et une pipe LE BONHEUR !
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
ronin
Dragon d'or
Messages : 968
Inscription : Dim 9 Juin 2013 12:30
Localisation : Derrière l’écran juste devant vous
Version de D&D préférée : AD&D1
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Guerrier
Alignement : ?
Dieu :

Re: Placement des capitales sur une carte du monde

Messagepar ronin » Jeu 15 Août 2013 17:01

Oui et puis tu as la capitale née de toute pièce par le roi,empereur,tyran du coin.
Un dirigeant mégalo peut décréter créer une ville à tel endroit ou déplacer la capitale sur une ville déjà existante.

Pour un autre exemple, en Egypte, au temps des pharaons la capitale a changée de lieu entre les réunifications de la basse et haute Egypte et avec certain pharaon.
Dernière édition par ronin le Ven 16 Août 2013 00:37, édité 1 fois.
Relecture des Aventuriers de l'inconnu relecture terminée
Armes ad&d1 pour le DRS du site en cours
Relecture du phare d'Enon Tor en cours
Mise à jour d'une aide de jeu pour Darksun sur les fruits/potions en cours
Avatar de l’utilisateur
Ungoliant
Dracoliche
Messages : 1749
Inscription : Lun 2 Avr 2012 18:09
Localisation :
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Greyhawk
Race : Humain
Classe : Illusionniste
Alignement : ?
Dieu :

Re: Placement des capitales sur une carte du monde

Messagepar Ungoliant » Jeu 15 Août 2013 23:54

La capitale de la RFA, Bonn,a surtout été choisie pour signifier que les Occidentaux ne renonçaient pas à une Allemagne réunifiée avec pour capitale Berlin.

Sinon, il peut être intéressant d'étudier les capitales de l'Egypte Antique, qui présentent en gros toutes les possibilités, de la capitale économique (Memphis) à la capitale religieuse voulue par un seul homme (Akhetaton).
Avatar de l’utilisateur
porphyre77
Dracoliche
Messages : 7739
Inscription : Lun 2 Avr 2012 14:11
Localisation : Compiègne, ville impériale (60)
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : Humain
Classe : Illusionniste
Alignement : ?
Dieu :

Re: Placement des capitales sur une carte du monde

Messagepar porphyre77 » Ven 16 Août 2013 00:26

Là où cela fait le plus joli sur ta carte... ;)
S A T O R
A R E P O
T E N E T
O P E R A
R O T A S
Avatar de l’utilisateur
Ragnaroth
Dracoliche
Messages : 4948
Inscription : Mar 2 Juin 2015 19:22
Localisation : ... dans le vent !
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Greyhawk
Race : Demi-elfe
Classe : Voleur
Alignement : Chaotique Neutre
Dieu : Olidammara

Re: Placement des capitales sur une carte du monde

Messagepar Ragnaroth » Ven 16 Août 2013 01:43

porphyre77 a écrit :Là où cela fait le plus joli sur ta carte... ;)



Oui, aussi :lol:
In Gygax we trust !
De la peinture de Figs !
Avatar de l’utilisateur
orian
Dracoliche
Messages : 300
Inscription : Ven 1 Mars 2013 18:06
Localisation :
Version de D&D préférée : AD&D1
Univers de D&D préféré : Birthright
Race : Elfe gris
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Re: Placement des capitales sur une carte du monde

Messagepar orian » Ven 16 Août 2013 10:04

Il y a de base quelques règles à respecter dans le choix de l’implantation de villes "à fort rayonnement géographique". L’être humain a besoin d’eau, c’est une nécessité vitale. Plus la population rassemblée en un point est importante et dense plus la consommation d’eau par habitant est importante (du genre 150-200 l/j et par habitant en campagne jusqu’à plus de 500 l/j et par habitant dans nos métropoles urbaines). Rome a vu sa population divisée par 15 entre le Vème siècle et le VIIIème siècle par la destruction de ces aqueducs passant d’environ 450 000 habitants à moins de 30 000 habitants. Et on est loin de la Rome impériale qui comptait selon les estimations quelque-chose comme 1 million d’habitants au IIIème siècle. Pour se faire une idée, il faudra attendre le XIXème siècle pour redécouvrir les principes d’urbanisme romain (amener de l’eau propre et évacuer l’eau sale) et permettre aux villes surpeuplées européennes de se développer et ne pas s’effondrer sur elles-mêmes en bourbiers insalubres infâmes qu’elles devenaient.

Sans source d’approvisionnement en eau propre (parler d’eau potable ici est un anachronisme) ni possibilité d’évacuer les eaux usées sans polluer la première une communauté urbaine ne se développera pas en taille. Elle ne dépassera pas quelques milliers d’habitants (le cas au Moyen-Âge, où les égouts n’existent pas).

Si tu envisages la création de villes de plus de 50 000 habitants, voir 100 000 habitants pense à comment la ville est approvisionnée en eau et comment elle se débarrasse de ces eaux usées. Le système le plus simple usité c’est l’approvisionnement dans la rivière d’à côté en amont et le rejet dans le fleuve ou la mer en aval. C’est malheureusement encore le cas aujourd’hui pour pas mal de villes côtières, eaux usées rejetées à la mer sans traitement. Ce principe de circulation des eaux dans la ville va également diriger l’implantation des quartiers géographiquement : les quartiers artisanaux polluant seront les plus en aval du procès et les quartiers d’habitations et d’artisanats de bouche les plus en amont.

Quand on regarde l’implantation des capitales économiques, c’est-à-dire des villes qui prospèrent par leur propre activité, elles sont toutes soit en façade maritime à l’embouchure d’un fleuve (qu’elle que soit sa taille), soit sur la rive de fleuves à la confluence de rivières ce qui leur permet de contrôler les échanges entre l’intérieur des terres et le "reste du monde". On va trouver également des capitales économiques régionales aux carrefours de routes commerciales terrestres, où vont s’organiser des foires. Ce cas précis vaut pour le Moyen-Âge.

En gros pour qu’une ville prospère il faut qu’elle ait accès à des routes commerciales. Les routes commerciales par excellence passent par les voies navigables fluviales et les voies maritimes qui permettent les unes comme les autres le fret de nombreuses marchandises à la fois (merci Archimède).

Il existe un type de commerce singulier : les villes sacrées, religieuses. Elles génèrent leurs propres "voies commerciales", elles n’exportent rien, elles drainent vers elles les pèlerins et les fidèles qui viennent en pèlerinage. Il n’en reste pas moins que leur développement de population sera limité par ses possibilités d’accès à l’eau et d’assainissement.

Ensuit une capitale politique peut-être située n’importe où, et être de n’importe quelle taille. Le choix de la capitale répond à un message, une image politique que l’on souhaite renvoyer. Choisir une ville ou un site qui n’est pas une capitale économique comme siège du pouvoir implique une certaine capacité à centraliser le pouvoir (ce qui est antinomique avec l’idée de féodalité puisque la féodalité est une réponse à cette perte de centralisation administrative). De telles capitales administratives "artificielles" doivent être perfusées économiquement par le pouvoir central. C’est en soit une façon de montrer sa puissance, ce fut le cas de Rome à l’époque impériale, perfusée quotidiennement par les arrivages de blé pour nourrir sa population. Aix-la-Chapelle, citée plus haut est également un exemple de centralisation du pouvoir impérial à une échelle plus réduite, les capacités de centralisation du pouvoir carolingien et du pouvoir impérial romain ne sont pas vraiment les mêmes...

Les nains sont associés à l’image d’Épinal rôliste d’une race de bâtisseurs, d’ingénieurs. Nul doute que leurs "cités sous la montagne" disposent d’approvisionnement en eau via des aqueducs tous-terrains (comme les perses) depuis les sources des montagnes environnantes. Et que ces cités disposent d’un cloaque pour évacuer les eaux usées. De toute façon pour habiter dans la montagne, les nains ont forcément trouvé une solution pour capter les infiltrations d’eau des parois pour vivre dans des salles sèches et pas dans des grottes humides comme c’est le cas naturellement. Une ville naine "sous la montage" est un véritable défi technologique, elle se doit d’être une vitrine du pouvoir des rois nains.

Voilà le sujet est vaste, mais c’est vrai que réfléchir à l’implantation des principales cités et capitales permet déjà de définir les grands traits de la "vie" de son monde de jeu.
Avatar de l’utilisateur
porphyre77
Dracoliche
Messages : 7739
Inscription : Lun 2 Avr 2012 14:11
Localisation : Compiègne, ville impériale (60)
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : Humain
Classe : Illusionniste
Alignement : ?
Dieu :

Re: Placement des capitales sur une carte du monde

Messagepar porphyre77 » Ven 16 Août 2013 13:23

Ou bien, les nains mangent des graviers et défèquent du terreau ! :chin:
S A T O R
A R E P O
T E N E T
O P E R A
R O T A S

Revenir vers « Création de sénarios, d'univers et cadres de campagne »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités