Niveau des scénars ... Os court !

Tout ce qui traite de la création de scénarios, univers ou cadres de campagne.
Avatar de l’utilisateur
Hallacar
Dracoliche
Messages : 6169
Inscription : Ven 4 Déc 2015 09:34
Localisation : Yvelines
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Laelith
Race : Humain
Classe : Rôdeur
Alignement : Loyal Neutre
Dieu :

Re: Niveau des scénars ... Os court !

Messagepar Hallacar » Ven 20 Oct 2017 16:42

Dernier message de la page précédente :

assez proche des argument de LLYR mais comme je n'ai jamais écrit pour des inconnus je n'ai pas pu avoir d'illustration sur la méthode pouvait être bonne
Surtout que comme dit une rencontre peut avoir des effets bien différents selon la façon dont elle est jouée sans parler qu'un groupe ayant été bien secoué par un combat précédent peut être décimé par une rencontre qu'il aurait balayé en temps normal
donc je pense que c'est quand même à la louche cette histoire et que ce n'est qu'un indicateur
Avatar de l’utilisateur
Jambon
Dracoliche
Messages : 514
Inscription : Lun 15 Fév 2016 07:02
Localisation :
Version de D&D préférée : D&D3.5
Univers de D&D préféré : ?
Race : Petites-gens
Classe : Voleur
Alignement : Chaotique Bon
Dieu : FSM

Re: Niveau des scénars ... Os court !

Messagepar Jambon » Ven 20 Oct 2017 17:17

En 3.5 il y a le "facteur de puissance" qui sert en autre a déterminé la difficulté d'une rencontre (ça me semble un poil plus précis que juste les DV des monstres) mais c'est loin d'être la panacée, car comme le veut la règle, les PJ vont enchainer les jets d'attaque minable face à deux pauvres Kobolds et sortir 28 critiques a la suite sur le "boss".

Bref pour en revenir a ma méthode je prends soin de laisser des possibilités d'ajustement au MD. Comme par exemple ajouter ou non une petite note qui indique un piège, ou une potion de soin ... donc oui au final je fais ça non pas au doigt mouiller mais a la louche :)
Avatar de l’utilisateur
squilnozor
Dracoliche
Messages : 4672
Inscription : Dim 1 Avr 2012 15:30
Localisation : Rueil-Malmaison
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Re: Niveau des scénars ... Os court !

Messagepar squilnozor » Ven 20 Oct 2017 20:27

En ce qui me concerne, je pense que la méthode « au pif » est bien meilleure que la méthode des règles Master.
traductions en ligne : boîte Master, Glantri, Age of Worms 1 à 3, etc.
En attente de MEP : AoW 4 à 8
En cours : WotI et AoW #9
ABEANT FURES MURES LEMURES
Avatar de l’utilisateur
Anne-Claire Driet
Dracoliche
Messages : 1181
Inscription : Dim 7 Mai 2017 23:58
Localisation : Maine et Loire
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Elfe
Classe : Mage
Alignement : Neutre Bon
Dieu :

Re: Niveau des scénars ... Os court !

Messagepar Anne-Claire Driet » Ven 20 Oct 2017 21:13

Je préfère aussi la méthode au pif (on commence par une rencontre facile et on ajuste par la suite). Mais tu trouveras facilement sur le net une méthode qui se base sur les points de vie des monstres et les dégâts moyens des joueurs qui permet d'approximer le niveau de difficulté d'un combat (ou plutôt, en l'occurrence, sa durée -> plus un combat traine en rounds, plus il est dur pour les joueurs de survivre).
Perso, je ne l'utilise pas, mais si ça peut aider... ^^
Ya aussi des ptits tableaux tout beaux pour le dernier né des D&D (et ça en fonction du nombre de joueurs): ça doit être facile à adapter à ta version préférée du jeu...
Le monde des rêves est le plus merveilleux de tous les pays... Le JdR nous permet d'explorer cette incroyable contrée tout en restant éveillés.
Novice

Re: Niveau des scénars ... Os court !

Messagepar Novice » Sam 21 Oct 2017 00:06

Méthode du niveau 1 à 10... au dessus... bof

Le scénario que j’invente n’est jamais fixé en terme de niveau à jouer. J’espère l’utiliser plusieurs fois sur des années. Donc impossible à l’avance de savoir qui le jouera et donc quel niveau y entrera... Logique mais ça aide pas!

Partant de ce principe, le scénar doit être adaptable à la table qui se présente... Il s’agit donc de trouver l’équilibre des dangers/épreuves par rapport au groupe puisque ce sont ces instants extrêmes où les joueurs donnent tous leurs moyens...

La rencontre, épreuve de stratégie/tactique/survie comporte des variables déterminantes.
Certaines sont plus importante que d’autres:

1) Le nombre d’attaque de part et d’autre
2) La capacité Magique de part et d’autre (nombre de sorts et d’objets)
3) Le nombre de PV de part et d’autre
4) la situation (nuit, encerclement, surprise, couloir...)

Un bon groupe tire souvent partie de la situation selon le déroulement de l’aventure...
Pour le reste, le DM fixe qui à l’avantage en terme du nombre d’attaque, de capacité magique et de PV engagés.

C’est aussi en fonction de ces rapports que le niveau du module peut se fixer (total niveaux engagés/nbr joueur) mais équilibré... L’attrition sera un facteur de stress en fonction du nombre de rencontre, mais aussi un moyen de corriger, pendant l’aventure, le niveau de difficulté. (en somme il est plus facile de commencer avec des rencontres facile et monter la difficulté... que de mettre une grosse claque au premier combat et de désosser l’équipe qui peine à avancer par la suite)

Le nombre d’attaque est ma variable d’ajustement principale! Je note souvent des quantités de monstres différents selon le nombre de joueur possible dans mes modules (sous forme de petit tableau). Si l’équipe est vraiment réduite j’introduit un ou deux NPC dans le groupe...

Bien sur certaines rencontres sont difficilement envisageable selon le niveau... et encore dans ma dernière aventure en tant que joueur, mon niveau 1 à rencontré un dragon!... Le but de la rencontre était évidement d’éviter l’engagement... La situation le permettait! Donc on peut tout se permettre dans un scénario bien ficelé!

Cet équilibre est beaucoup plus facile à faire varier (pour adapter au groupe de joueur en quelques minutes) avec des rencontres d’humanoïdes... A contrario, certain type de monstres (Beholder?!) placent les 3 premières variable si haut que l’équilibre nécessite un niveau minimum évident.

Pour les autres dangers:
Je ne place jamais de poison mortel avant de haut niveau (ayant capacité à réagir), et les pièges imparables ne sont jamais mortel (pas de sphère de désintégration au bout du toboggan dans le noir... ou de seconde trappe à pieux au fond de la première) avant que les joueurs aient l’expérience ou les moyens magique de faire face... pas très létal comme DM... ou alors c’est presque tout le groupe qui y passe!

Bon tout ça semble méthodique mais ça reste à la louche, comme bien des DM qui utilisent ces mêmes variables... mais ça fonctionne! il m’est arrivé de faire des rencontre à 10 contre 1 en conservant l’équilibre...

Bises aux chats
Avatar de l’utilisateur
Père T.T.Kornhauer
Dracoliche
Messages : 502
Inscription : Lun 2 Avr 2012 15:34
Localisation : Sainte Marie-aux-Mines ( Alsace centrale )
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Re: Niveau des scénars ... Os court !

Messagepar Père T.T.Kornhauer » Sam 21 Oct 2017 12:01

Le système de Novice s'approche de celui que j'utilise quand je l'estime utile mais c'est bien ce qu'il me semblait au départ , chacun a sa méthode , justifiée et efficace en fonction de sa façon de jouer et toutes se ramènent plus ou moins à une estimation personnelle . Il n'y a donc pas de système prévu pour harmoniser ( je m'en doutais un peu ) la fixation du niveau des modules destinés au grand public . La seule méthode fixe donnée par les règles ( Becmi ) ne semble valable que pour des modules à base de bagarres successives entrecoupées de couloirs piégés et ne vaut pas pour une façon de jouer plus fine .
Il m'est arrivé assez souvent de proposer à mon groupe des aventures quasi sans combat dont j'estimais le niveau assez élevé pourtant . Par exemple , le groupe réduit à 2 PJ de niveau 5-6 , aidés chacun d'un suivant , a du aller récupérer un objet dans une grotte servant de temple et de coffre à butin à un tribu de 150 orcs ayant installé leur campement devant la seule entrée . Une autre fois , plus nombreux et de niveau plus haut , attirés par un beau butin promis par une carte au trésor , ils ont du explorer et sécuriser un complexe souterrain abandonné formé de groupes de salles reliés par des seuils de transfert en forme d'étoile à 4 branches . Pour faire court , il n'y avait quasiment pas d'opposition et pas de pièges mais il fallait survivre en explorant le site de façon exhaustive et ils se sont vite apperçu que même les déplacements pouvaient être dangereux , se faisant en posant le pied sur une branche à partir du centre d'une étoile ; poser le pied sur une branche active vous téléportait dans un autre endroit , le poser sur une autre branche vous envoyait contre le mur adjacent à la vitesse d'un cheval au galop . Le groupe y est arrivé au bout de plusieurs soirées , a trouvé l'endroit à son goût pour y faire son repaire et l'a beaucoup amélioré et agrandi depuis .
Aucune méthode chiffrée n'est valable pour définir le niveau de ce genre d'aventure .
En conséquence donc , il ne reste que l'estimation et les critères personnels pour résoudre le problème .

Novice a écrit : ... Bises aux chats


Merci pour eux mais c'est un peu téméraire , certains de mes petits vieux ayant une haleine à vous faire fondre les dents !

PTTK .
Dans un fauteuil avec un bouquin , une bière , un chat et une pipe LE BONHEUR !
ImageImageImage

Revenir vers « Création de sénarios, d'univers et cadres de campagne »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité