Heroic Fantasy ? vraiment ?

Si vous ne savez pas où poster votre sujet, que vous êtes perdus ou autre, venez le mettre ici et un modérateur le déplacera dans la section adéquate.
Avatar de l’utilisateur
Zothike
Dracoliche
Messages : 1337
Inscription : Mer 10 Fév 2016 20:29
Localisation : Paris
Version de D&D préférée : AD&D1
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Clerc
Alignement : Loyal Mauvais
Dieu : Indicible

Heroic Fantasy ? vraiment ?

Messagepar Zothike » Sam 18 Juin 2016 11:16

J'ai trouvé cette superbe illustration de D&D5 il semble

Image

Et elle illustre parfaitement une question qui me tarabuste depuis mes nombreuses années de D&D en temps que joueur et Master

Une telle scène comme présente dans l'illustration est-elle possible dans D&D, en gros les concepts VRAIMENT héroïque où romantique suivants sont-il possible dans une campagne de D&D et de votre coté comment faite vous si vous voulez les intégrer, sans que çà tombe dans le grotesque où le scripté, et vos joueurs sentent-ils qu'ils peuvent le faire ? voir y sont encouragé d'une façon où d'une autre et quelle récompense réelle ils peuvent éspérer de la par des autres joueurs et/où du maître de jeu, hormis "le bon souvenir" ce que vous l'accorde est déjà pas mal.
-Sacrifier sa vie pour un aventurier (comprendre : retirer un perso)
-Sauver la vie (comprendre prendre un VRAI risque d'avoir à retirer un perso pour sauver un autre joueur, où encore mieux un NPC)
-Ne pas se rendre et mourir (comprendre : retirer un perso)
-Aller à un combat perdu d'avance (comprendre avoir (VRAIMENT) 50%+ d'avoir à retirer un perso)
-Pouvoir avoir une vrai scène comme dans l'illustration, du style personnage en train de mourir pour de bon, avec bon RP larme à l'oeil qui laisse un souvenir (sans qu'un clerc se pointe avec un "bon je lui fait un Cure Serious wound, et au pire un Raise dead, allez ont reprend la route")

Parce que en général (c'est un peu ce qu'on leur demande aussi c'est vrai) les joueurs sont des survivalistes pragmatiques et souvent dans la balance " (VRAI) héroïsme" ne pèsent pas lourd face à "prochain niveau, pièce d'or, épée +1"
Avatar de l’utilisateur
squilnozor
Dracoliche
Messages : 4766
Inscription : Dim 1 Avr 2012 15:30
Localisation : Rueil-Malmaison
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Heroic Fantasy ? vraiment ?

Messagepar squilnozor » Sam 18 Juin 2016 11:46

Je suis d'accord avec toi. Dans l'ensemble je n'avais pas à me plaindre. Mes joueurs n'étaient pas du tout du genre calculateurs / optimisateurs et (pour la plupart) prenaient soin de bien développer le caractère de leur perso. Mais dès qu'on arrivait dans une situation avec un vrai risque de perdre définitivement un perso, le pragmatisme prenait sustématiquement le pas sur le RP héroïque.
traductions en ligne : boîte Master, Glantri, Age of Worms 1 à 5, etc.
En attente de MEP : AoW 6 à 8
En cours : WotI et AoW #9
ABEANT FURES MURES LEMURES
Avatar de l’utilisateur
elendil
Dracoliche
Messages : 6325
Inscription : Dim 1 Avr 2012 17:45
Localisation : In the forever dark woods
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : Greyhawk
Race : Humain
Classe : Ranger
Alignement : ?
Dieu : ?

Heroic Fantasy ? vraiment ?

Messagepar elendil » Sam 18 Juin 2016 11:49

D'autres jdr sont peut-être plus adaptés pour les situations tragiques.
Je ne pense pas que (A)D&D soit fait pour du tragique. Même si tout est possible, en adaptant, bien sûr*.
L'illustration (superbe, oui), est d'ailleurs en décalage avec les règles de D&D5, où les PJs peuvent régénérer leur PVs comme des trolls.
Les joueurs adaptés, abreuvés aujourd'hui de jeu vidéo et de bière (ou coca zéro), ne seront peut-être pas faciles à trouver non plus. Tout le monde ne pourra pas reconnaître Charles Baudelaire ressuscité en grand prêtre ;)
Il faudrait en tout cas commencer par interdire l'accès aux sorts "rappel à la vie" et "résurrection".

* Ou alors, tout dépend des conditions aussi. Je connais un ranger nommé Duncan qui s'est sacrifié pour ses compagnons.
Dernière édition par elendil le Sam 18 Juin 2016 23:36, édité 1 fois.
ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Père T.T.Kornhauer
Dracoliche
Messages : 515
Inscription : Lun 2 Avr 2012 15:34
Localisation : Sainte Marie-aux-Mines ( Alsace centrale )
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Heroic Fantasy ? vraiment ?

Messagepar Père T.T.Kornhauer » Sam 18 Juin 2016 17:06

Les perso de mes joueurs n'ont pas ces états d'âme . Ils ont tendance à penser que l'héroïsme , c'est noble et bien joli , et ça fait de belles anecdotes pour les soirées d'hiver humides er arrosées , mais ça ne fait pas bouillir la marmite . Ils le conçoivent un peu comme les héros du film " De l'or pour les Braves " avec Clint Eastwood , c'est-à-dire rentable , de préférence largement , et en pouvant raisonnablement prévoir à l'avance les risques possibles . Ils ne sont pas de ceux qui risqueront leur dernier sou et leur peau pour sauver une belle princesse des mains de malandrins vicieux ou pour délivrer un village de miséreux de l'emprise d'un nécromant fondu , à moins que la princesse aie une belle dot ou que le nécromant laisse espérer qu'on puisse se payer sur la bête avec voracité . En général , ils reçoivent leurs clients à l'Auberge des 1000 Fleurs de Laëlith , examinent la situation et présentent un devis , qu'ils entendent voir respecté par leur commanditaire . Il y en a d'ailleurs un ou deux qui ont essayé de les rouler et qui , un des PJ , Skaahrn , étant Death Master compétent , ont obtenu un CDI à perpétuité chez eux , comme porte-torche ou balayeur sous forme de squelette .

PTTK .
Dans un fauteuil avec un bouquin , une bière , un chat et une pipe LE BONHEUR !
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Arkhan
Dracoliche
Messages : 1089
Inscription : Lun 25 Août 2014 00:17
Localisation : Caen
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : ?
Race : Elfe
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu : ?

Heroic Fantasy ? vraiment ?

Messagepar Arkhan » Dim 19 Juin 2016 00:10

Mes copains et moi on calcule les risques mais on aime également l'aventure et le fait d'arme ou le geste épique en sachant qu'on a un gros risque d'y rester mais que ce serait beau...

La survie prend très souvent le pas sur la geste des héros ("combien il te reste de PV ?... ah, toi aussi seulement 2... bon eh bien, on rentre, hein...") mais faut voir, que ça en vaille la peine, sauver des gens, finir une histoire en détruisant un gros truc maléfique, tenter un coup qui nous ferait entrer dans la légende, sinon c'est prudence et repli stratégique.
Page francophone publique sur D&D B/X : Donjons & Dragons Basic Expert Set
Membre de la S.P.C.A.D. (Société Protectrice de la Classe d'Armure Descendante)
Avatar de l’utilisateur
Balsa
Dracoliche
Messages : 407
Inscription : Mar 8 Mars 2016 16:14
Localisation : Bruxelles
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : ?
Classe : Mage
Alignement : ?
Dieu :

Heroic Fantasy ? vraiment ?

Messagepar Balsa » Dim 19 Juin 2016 01:06

Quand j'ai joué en tant que joueur à JRTM, c'était toujours tellement mortel dans les combats (avec les coups critiques...) qu'on avait l'impression de pouvoir mourrir à tout moment...
C'est le système de jeu qui contribue à l'héroïsme ;)
Avatar de l’utilisateur
Zothike
Dracoliche
Messages : 1337
Inscription : Mer 10 Fév 2016 20:29
Localisation : Paris
Version de D&D préférée : AD&D1
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : Clerc
Alignement : Loyal Mauvais
Dieu : Indicible

Heroic Fantasy ? vraiment ?

Messagepar Zothike » Dim 19 Juin 2016 10:25

Où alors faire une règle, qui fait que si un joueur doit retirer un personnage suite à une action suicide héroïque, çà restera pour la suite, et tout ses nouveaux personnages qu'il tirera auront un bonus à la création ?, perso c'est ce que je fait dans mon univers

Après si le joueur fait action héroïque sur action héroïque, au bout d'un moment çà peut commencer à s'accumuler, mais bon aprés faire le choix de ne jamais dépasser le 9ème niveau peut-être un choix de vie aussi, et ainsi avoir un super perso du 7ème plein de bonus dans un groupe du 10eme :)

Pour les personnages mourants avec le petit RP qui vas avec, j'ai une règle qui fait que çà peux arriver, même si ce n'est pas souvent et que ce n'est qu'une agonie partielle (le perso où npc sait qu'il sera peut-être ramené à la vie après)

J'ai des règles qui permettent d'aller très loin dans les points de vie négatifs, mais aussi une règle qui fait que certaines blessures sont mortelles, à savoir que pour les soigner, il faut pouvoir faire en un coup, un sort de cure ou boire une potion qui soigne d'u coup les dégâts de la blessure mortelle, ainsi une blessure mortelle de 24 points de vie devra être "colmaté" avec un cure qui fera 24 point de vie en un coup où pareil avec une potion, ainsi une potion de extra-healing (3d8+3) à très peu de chance d'être fonctionnelle, donc le personnage meurs de sa blessure en un certain nombre de minutes, çà laisse le temps à un peu de role play croustillant, même si un peu décalé :)

Exemple typique le joueur ou le npc qui fait moyennement confiance au groupe et qui tâte le terrain pour savoir si ils vont le ramener à la vie ou pas et le looter comme des rats, et éventuellement marchander pour en être certains que çà n'arrivera pas (promesses, menaces etc.):D

Après c'est déjà arrivé que le joueur sache que c'est la fin et malheureusement en général ses derniers instants sont souvent un peu pragmatiques "tiens toi prend mon épée +2 et toi mes potions, quand à toi vas te faire voir, je te file rien" et éventuellement pour marquer le coup au deuxième degré "dite à ma mère que je l'ai toujours aimé" :mrgreen:

D'où peut être pour rendre "viable" le sacrifice de sa vie (j'adore cette phrase....) il peut être intérressant de très
vite pousser les aventuriers à fonder une famille où créer des liens avec des NPC pour que sont sacrifice évite le mur "All those moments will be lost in time, like tears...in...rain." et que ses prochains perso puissent en profiter,
être le fils de Xuenylom le grand qui n'a pas abandonné ses troupes submergées par l'ennemis à la bataille de la crevette violette, c'est un bonus potentiel
Avatar de l’utilisateur
Outsider
Dracoliche
Messages : 2551
Inscription : Lun 2 Avr 2012 20:20
Localisation : A l'affut sur le Web
Version de D&D préférée : AD&D2.5
Univers de D&D préféré : ?
Race : Elfe
Classe : Mage
Alignement : ?
Dieu :

Heroic Fantasy ? vraiment ?

Messagepar Outsider » Dim 19 Juin 2016 12:33

Dans certaines circonstances, les joueurs provoquent une situation qui devient dramatique. Le MD peut toujours offrir une possibilité de fuite mais peut laisser faire pour justement atteindre cette notion de sacrifice. Après tout, se sont les joueurs qui se sont mis dans la mouise.
Quand cela arrive, à moins que j'aie besoin d'un ou plusieurs PJ pour la suite et qu'ils disposent (sans le savoir et tant qu'ils ne se mettent pas volontairement en danger) d'une immunité le temps que qu'il accomplissent leur destin, je laisse courir l'action. Cela entraîne des moments inoubliables et les joueurs puisent dans leurs ressources pour sauver ce qui peut être sauvé.
Si mort il y a et que le RP ou des directives de classes en est la cause, j'offre des avantages à la création d'un nouveau PJ.
Le joueur ayant su se sacrifier avec panache, il peut prendre des rôles plus engagés dans ma campagne (Capitaine de navire, chef de guilde, noble, etc.). s'il le désire il peut choisir des classes/races particulières.
Quelque fois, je provoque la situation de sacrifice (comme dans la saga dragonlance
► Afficher le texte
, querelle de gouvernance ou mauvais choix d'un PJ s'étant attiré les foudre d'un puissant).
Dans le Trone de fer, il ne faut pas s'attacher aux personnages et de grand destins (bien que courts) les attendent.
Mais en contrepartie, il ne faut pas léser les joueurs et dans une campagne, il est possible de compenser les morts qui permettent une avancée de la campagne.
Apprenez à penser par vous même, sinon d'autres le feront pour vous.
MD ADD2/2.5
Avatar de l’utilisateur
porphyre77
Dracoliche
Messages : 7739
Inscription : Lun 2 Avr 2012 14:11
Localisation : Compiègne, ville impériale (60)
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : Humain
Classe : Illusionniste
Alignement : ?
Dieu :

Heroic Fantasy ? vraiment ?

Messagepar porphyre77 » Dim 19 Juin 2016 15:07

elendil a écrit :Il faudrait en tout cas commencer par interdire l'accès aux sorts "rappel à la vie" et "résurrection".

Ou en tout cas en limiter sérieusement l’accès !

Il faut noter que c'est d'ailleurs ce que font la plupart des auteurs de Fantasy : dans le cas précédemment cité de Dragonlance (est-ce encore vraiment un spoiler?), les dieux sont "partis" et la magie divine est limitée par l'absence de "vrais" prêtres.
C"est l'absence ou la rareté de sorts de résurrection qui 1/donne sa significativité à la mort des personnages, 2/ augmente l'impact moral de tels sorts.

Dans les récits mythiques, la résurrection reste toujours un grand prodige pour les populations, et dans une série comme le Trône de Fer, la possibilité pour certains prêtres de réanimer les morts constitue également un fait exceptionnel (sans parler du choc que constitue pour lelecteur/spectateur le fait que -pour une fois- JRRMArtin ne tue pas définitivement un de ses protagonistes !).

Le problème , finalement, va rejoindre la discussion habituelle sur High- ou Low- et sur la question de niveaux.
Les sorts de Rappel à la vie / Resurrection seront moins accessibles à bas niveau, mais à ce stade là, la mort d'un PC n'est pas réellement signifiante, surtout dans un style de jeu à forte mortalité, où la réaction à la mort d'un PJ sera moins "Oh, non! Malthus a donné sa vie pour nous! Jamais nous n'oublierons son sacrifice!" que "Rah! C'est le quatrième en deux jours! Bon, retournons à l'auberge recruter quelqu'un d'autre! Et c'est moi qui prends ses bottes cette fois!"
S A T O R
A R E P O
T E N E T
O P E R A
R O T A S
Avatar de l’utilisateur
Sylvaticus
Dracoliche
Messages : 954
Inscription : Ven 15 Fév 2013 20:44
Localisation : Magnée
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : ?
Classe : ?
Alignement : Neutre Bon
Dieu : ?

Heroic Fantasy ? vraiment ?

Messagepar Sylvaticus » Dim 19 Juin 2016 16:26

Pour le rappel à la vie ou la résurrection, j'ai un joueur qui applique ce sort quand son perso est (et bien mort hein, ça marche même en cas de désintégration)...son perso meurt, il en retire un nouveau...même classe, même alignement, même race, même sexe, et même "nom" (il les numérote : mort de Dupont, et voici Dupond Dheux...)...bien entendu ses caractéristiques changent, mais sinon, c'est un 'clone'...

Pour le côté héroïque, certains le sont, d'autres pas...certains préfèrent attendre d'avoir leurs PV, sorts, etc...d'autres auront tendance à y aller mais pas tous seuls, et puis cela va dépendre de ce qu'ils espèrent en tirer (ramasser des objets magiques sur les adversaires, ou sur les potes qui seront tués)...cela dépend aussi des relations dans le groupe...
En général, j'ai 2 types de joueurs : les frileux à qu'il va falloir motiver si jamais ils ont un ongle incarné et les autres. Les premiers sont aussi ceux qui regardent ce qu'ils peuvent y gagner (le roi du clonage en fait partie).

J'ai eu un necromancien qui faisait signer aux autres un pacte disant qu'en cas de mort, il était autorisé à s'occuper du corps (la tête du joueur quand le necro a necro-animé son perso !!).

Revenir vers « Le Bazar »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités