C'est pas simple de créer un objet magique

Présentation de vos univers maison.
Avatar de l’utilisateur
Novice
Dracoliche
Messages : 742
Inscription : Ven 13 Déc 2013 01:03
Localisation : Avignon (coté Gard)
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu : sans rire!

C'est pas simple de créer un objet magique

Messagepar Novice » Mar 7 Avr 2015 22:18

C'était il y a longtemps... J'ai griphoné un truc au crayon pendant une conversation téléphonique. Vous savez ces gribouillis que l'on fait sans vraiment y penser. Et puis après coup ça ressemblais à un monstre symbolisé... J'ai gardé!

Plus tard j'ai repris le dessin, et j'en ai fait un truc sympa... et encore plus tard me voilas finalisant une jolie hache. Bon ... et après? Après c'est comme ce type là: JRRT qui pour parler de sa langue imaginaire à passé sa vie à concevoir un monde...

Finalement j'ai réussi à extirpé un conte, pour expliquer l'objet... mais ce fut long et puis j'ai eu l'idée de faire des dessin pour faire plus mieux... et galère! encore du temps... et pourquoi je vous le demande?

Qui va lire ça? à qui ça peut servir?... sinon le DDD

Voici le résultat... à vous de juger de l'utilité
"The secret we should never let the gamemasters know is that they don't need any rules." Gary Gygax
Seul ce qui est mesurable est perfectible... objectivement
Norïm-Estel
Avatar de l’utilisateur
Novice
Dracoliche
Messages : 742
Inscription : Ven 13 Déc 2013 01:03
Localisation : Avignon (coté Gard)
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu : sans rire!

Re: C'est pas simple de créer un objet magique

Messagepar Novice » Mar 7 Avr 2015 22:19

Norïm-Estel

La lumière vacillait. La petite lanterne s’était déjà éteinte faute d’huile, il ne restait plus que quelques minutes à cette torche pour lui permettre de retrouver sa route. Norïm enrageait, sa colère montait en même temps que son inquiétude... « A-t-on jamais vu nain se perdre dans sa mine? » beugla-t-il. « Crotte de troll Putride! » jura-t-il. Mais il n’était pas plus avancé et savait que la colère le privait de sa concentration... Depuis la veille il tournait sans fin dans ce dédale profond qu’il ne reconnaissait plus. Il avait dormi à même le sol, il avait faim, suait d’une sueur froide, désagréable... puante. La peur!
Vous ne pouvez pas consulter les fichiers insérés à ce message.
"The secret we should never let the gamemasters know is that they don't need any rules." Gary Gygax
Seul ce qui est mesurable est perfectible... objectivement
Norïm-Estel
Avatar de l’utilisateur
Novice
Dracoliche
Messages : 742
Inscription : Ven 13 Déc 2013 01:03
Localisation : Avignon (coté Gard)
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu : sans rire!

Re: C'est pas simple de créer un objet magique

Messagepar Novice » Mar 7 Avr 2015 22:21

La malchance, c’est ça!, la malchance. D’abord il y avait eu ce pari stupide avec les tailleurs de colonnes, et son gage de descendre jusqu’au lac souterrain pour ramener des champignons. Et puis, la malchance encore, avec ce lac qui était presque à sec. « A-t-on jamais vu cela de mémoire de nain? » Le lac des profondeurs, pratiquement asséché! Et enfin cette secousse, la troisième cette semaine mais la plus forte... il était tombé et avait entendu des bruits d’éboulements proches, d’autres encore, plus lointain. Finalement cette pierre sur la tête et son inconscience... Quelle poisse!

Norïm longeait la paroi de droite, les deux mains palpant la roche. Impossible de savoir depuis combien de temps il marchait dans le noir. Deux à trois heures probablement. Il trébucha une troisième fois et compris qu’il marchait depuis bien plus longtemps que cela. Ses pieds étaient si lourd, il n’arrivait plus à avancer. Il avait soif et sa petite gourde était déjà vide... Il se tourna, dos à la paroi et se laissa glisser au sol. Même en retournant sur ses pas, il n’avait aucune certitude de retrouver ce maudit lac. C’est à cet instant de profonds désarrois qu’il vit la lueur dans le noir.

« EEEH! Ho... PAR ICI! » Il cria une fois encore, puis, repris ses esprits. Des gobelins peut-être ou pire... qui sait ? Il se recroquevilla et mis la main dans son dos pour prendre sa hache. La minuscule lueur au loin ne semblait pas bouger et il s’empêchait de respirer pour écouter de toutes ses oreilles... Le silence, un silence oppressant maintenant qu’il ne respirait plus ni ne grommelait sur son mauvais sort. « Bon! » Il faut avancer, se dit-il, de toute façon il ne resterait pas sans rien faire, il ne supportait pas cela, il faut agir toujours et ne pas se prélasser à ruminer des doutes et des craintes... Et puis il gloussa en lui-même: « la lumière au bout du tunnel n’est pas forcément le salut... c’est sans doute un autre imbécile qui cherche la sortie » ce n’était pas exactement la blague, mais c’était un truc de ce genre que lui sortait si souvent Bérod. Les bêtises de Bérod, comme il aimerait les entendre de sa bouche en cet instant… L’ami Bérod!
Au bout d’une centaine de pas, il commença à comprendre... De vagues reflets, de très vagues reflets d’une lumière éloignée semblaient danser sur les parois. Soudain ! la peur le figea! il prenait conscience, de par ces faibles reflets, de la taille du souterrain... Souterrain? Caverne oui! la paroi de gauche était à plus de vingt pas et le plafond... Le plafond, il ne pouvait pas dire, tant les reflets semblaient monter et s’éteindre dans les ténèbres. Il n’existait rien de tel dans sa mine. Il était complètement, définitivement, perdu. Après un instant de réflexion il repris sa lente marche la hache levée, plus attentif que jamais. Ses yeux commençaient à distinguer correctement la paroi et les reflets lumineux. Alors,... Alors il ne pu réprimer ses cris! « du Mitril?... du Mitril!...DU MITRIIILLLLL ».

Le cri de la bête lui répondit! Il été en train de sauter sur place les bras écartés en criant sa joie... Et il se retrouvait instantanément figé, jambes fléchies, halluciné de terreur. «Maudit! je suis maudit!... trouver une mine de Mitril et me faire bouffer sans en profiter!... sans que personne ne le sache! ». Le cri retenti de nouveau, moins fort, comme un souffle qui remontait vers lui. « C’est quoi c’te bête, fiente de troll! ». La troisième fois qu’il l’entendit, il ressentit quelque chose d’étrange, son corps réagissait... un vertige remontant de l’intérieur... il s’entendit murmurer: «ancien! ». Avait-il déjà entendu ça dans son enfance? Non ! Ce son était nouveau, mais il y avait... plus rien, plus un bruit... Sa respiration retenue... Et rôdeur impalpable: Le silence!
Vous ne pouvez pas consulter les fichiers insérés à ce message.
"The secret we should never let the gamemasters know is that they don't need any rules." Gary Gygax
Seul ce qui est mesurable est perfectible... objectivement
Norïm-Estel
Avatar de l’utilisateur
Novice
Dracoliche
Messages : 742
Inscription : Ven 13 Déc 2013 01:03
Localisation : Avignon (coté Gard)
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu : sans rire!

Re: C'est pas simple de créer un objet magique

Messagepar Novice » Mar 7 Avr 2015 22:23

« Une plainte! »... il venait de l’entendre encore une fois. « Une plainte! » mais de quoi? il avait reculé contre la paroi de droite et glissé jusqu’au sol, dans un léger frottement. Avachi plus qu’accroupi… Que faire ?... Maudit!... Il resta là de longues minutes, sans bouger à tordre des idées dans sa tête : Troll?... Gnoll?... Monstre-rouille?... Une ombre des roches ?... Des idées de plus en plus saugrenues, pourquoi pas un dragon tant qu’il y était. Puis sa langue sèche, cherchant une salive absente de sa bouche le ramena désagréablement à l’instant présent. « Fiente de troll putride, je ne vais pas rester là, à cogiter comme un vieux clerc gâteux! ... que disait ce crétin de Bérod: “Un mage assit, va aussi loin qu’un nain qui marche!”... ha! Bérod! Il eut presque un sanglot et dégluti, la gorge douloureuse… Que n’es-tu là Bérod!
Il avançait prêt à frapper, mais il commençait à distinguer vraiment où il se trouvait, et la surprise endormait sa vigilance. Il était en train de sortir d’un souterrain qui s’évasait en forme d’entonnoir pour déboucher dans une caverne aussi grande qu’une montagne... Une cheminée! Une cheminée de volcan dont le sommet était si haut et si étroit que le ciel ressemblait à une étoile dans la nuit... Et le peu de lumière rebondissait, ruisselait sur les parois jusqu’au sol... Ce petit morceau de ciel était une étoile qui pleurait dans les ténèbres, et ses larmes brillantes glissaient le long des roches noires, sur des milliers de mètres. Un filon de Mitril de plusieurs kilomètres de haut!... Tel un coup de masse, le cri le frappa en plein dos ! Il se jeta au sol de peur, face contre terre. Il se vit mort!
Vous ne pouvez pas consulter les fichiers insérés à ce message.
"The secret we should never let the gamemasters know is that they don't need any rules." Gary Gygax
Seul ce qui est mesurable est perfectible... objectivement
Norïm-Estel
Avatar de l’utilisateur
Novice
Dracoliche
Messages : 742
Inscription : Ven 13 Déc 2013 01:03
Localisation : Avignon (coté Gard)
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu : sans rire!

Re: C'est pas simple de créer un objet magique

Messagepar Novice » Mar 7 Avr 2015 22:25

Dans un réflexe, il boula sur lui-même... Plaça sa hache en avant, et se mit à gueuler des mots incohérents. « FIENTE PUTRIDE!... RRHAAA... ME FAIRE AVOIR COMME UN CRETIN D’ELFE»... En rampant sur le dos, à coup d’omoplate et de talons hargneux, il se propulsait en arrière et se mit à tourner sur lui-même toujours dos au sol... Il cherchait d’où viendrait la mort! « CHAROGNE DE TROLL DE... T’ES OU SALETE DE... ». Un halètement le fit taire et se tourner vers la droite. Là-bas, vers les rochers éboulés, le bruit venait de ce coin, mais rien n’était visible! Mince, pensa-t-il, invisible? Non c’est pas possible « j’s’rai pas maudit à c’point là! » De nouveau le silence.

Il était debout face aux rochers éboulés à moins de vingt pas quand la chose se fit entendre de nouveau. Au plus profond de ses tripes, il compris le message «C’est un appel! ». Il avança rapidement et surpris de son élan se força à ralentir, mais il continua hache en avant, pas à pas... Le sol vers les rochers semblait s’incurver, un trou creusé... un nid! Il devina plus qu’il ne vit la bête. Des débris de coquille géantes étaient fracassés sous des roches énormes, tombés de la cheminée du volcan. Les tremblements avaient décroché ces blocs de basalte, écrasant le nid d’un DRAGON!... Juste là, entre deux rochers, sortant d’un espace improbable, une patte griffue grattait doucement le sol trop dur. Du sang, du sang séché sur une partie de cuir, ou de peau écrasée... La bête était prisonnière et blessée!... Norïm vida ses poumons… « Je ne suis pas encore mort!».
C’était un jeune dragon, un bébé! Plus gros qu’un mulet, certes, mais un bébé quand même! Il avait vu une partie de la tête avec une mâchoire et des dents capables de lui broyer un bras. La bête avait un comportement étrange, elle semblait gémir de douleur, puis appeler... « qui ça ?» et d’autres fois grogner et gratter le sol comme en s’adressant à lui. « Bon! et puis quoi! je suis vivant, j’ai une montagne de Mitril et une sortie à trouver »... De l’autre cotée, pas de lumière, pas d’eau, un reste de saucisson sec pour dernier repas... et… « Fiente de troll » s’exclama-t-il. Il se pencha encore pour regarder sous le rocher. Dés le premier instant, Voyant là un animal moribond, il avait cherché où passer sa hache pour achever le monstre, puis étrangement, un dégoût à cette pensée. Depuis il avait observé le petit, et il lui semblait encore résistant... Non, pensa-t-il en regardant le petit oeil brillant du bébé, non! je ne te tuerais pas! Le petit monstre poussa un souffle en fermant les yeux et Norïm ressenti... de la gratitude?!
Vous ne pouvez pas consulter les fichiers insérés à ce message.
"The secret we should never let the gamemasters know is that they don't need any rules." Gary Gygax
Seul ce qui est mesurable est perfectible... objectivement
Norïm-Estel
Avatar de l’utilisateur
Novice
Dracoliche
Messages : 742
Inscription : Ven 13 Déc 2013 01:03
Localisation : Avignon (coté Gard)
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu : sans rire!

Re: C'est pas simple de créer un objet magique

Messagepar Novice » Mar 7 Avr 2015 22:26

UUMMMM... RHAAA» gueula-t-il. « Je n’y arrive pas! Ces blocs font une tonne ». Il était épuisé, ses affaires étaient répandues alentour, et lui, en sueur, s’escrimait depuis des heures à déplacer les roches emprisonnant le bébé monstre. Il s’assit près de la patte qui grattait quelquefois le sol. « Je ne sais pas quoi faire... et toi? » Le monstre poussa un petit grognement modulé. « Si tu m’cause je comprend pas » dit Norïm. La bête le regardait intensément, elle était intelligente pensa-t-il, évidemment! mais pas assez pour trouver une solution. Il eut faim et se leva pour prendre son dernier bout de saucisson. Je ne peux pas rester ici plus longtemps, avec 2 ou 3 jours dans les tunnels pour trouver la sortie et sans eau... je suis foutu si je reste plus longtemps! Il regarda l’animal, et d’un rictus chercha à saliver. Il surprit la même grimace sur la bouille du petit dragon. Le bébé avait soif!

« Je suis le plus grand crétin des nains » crachat-il haut et fort «Fiente de troll. Je vais crever seul au fond d’une montagne de Mitril... Crever de soif et de faim. Tout ça pour un monstre qui est sans doute déjà mort! »... Il était reparti dans le tunnel cherche de l’eau... Il avait laissé son saucisson au dragon, avait vidé son sac et placé le sommet de la coquille d’oeuf, en forme d’énorme bol, au fond du sac, pour ramener autant d’eau que possible en plus de sa petite gourde. Il avait découpé en lanière ses vêtements pour brûler au bout de son restant de torche et, allumant un morceau de tissu de temps en temps, il marchait en cherchant son chemin, depuis des heures. Il avait chaud, mais tremblait de froid, sa langue lui semblait gonflée, sa gorge le brûlait, ses pas mécaniques lui servait de tempo dans un silence de mort... Sa conscience commençait à disparaître... Dans le noir, Il faillit ne pas entendre les gouttes d’eau tomber des stalactites dans le lac…
Quand il retrouva la titanesque cheminée de Mitril, il se mit à courir vers le dragon, malgré son épuisement. Il évita la chute de justesse; Le grand bol improvisé était à moitié vidé par une marche terriblement trébuchante. Il appela « hé! bestiole! hé! j’arrive, j’ai de quoi boire... » Il posa doucement le sac humide à côté du trou dans les rochers, la patte bougea, mais le museau du monstre se leva trop doucement... Une heure durant avec des morceaux de coquille d’œuf, il porta de l’eau à la gueule du bébé. Ce dernier posa son museau au sol et ferma les yeux. Norïm remarqua alors son reste de saucisson délaissé. Le bébé monstre n’en voulait pas. Norïm le dévora... En pleurant!

Plus tard il avait arpenté l’immense caverne, en avait fait le tour en longeant la paroi... pour rien! Il avait identifié le congloméra du sol, reste de roche plus ou moins broyée et cimentée par l’humidité et des déchets glaiseux... Il avait compris plus tard en observant les filons sur les murs : Depuis des milliers d’années, la roche avait été travaillée pour en extraire le précieux minerai... Cela expliquait la base énorme de la cheminée ; Plus de mille pas de diamètre. Cependant la cheminée remontait lentement en se refermant vers l’intérieur et les filons de Mitril avaient été exploités aussi haut qu’il pouvait le voir. Comment ont-il fait? Où sont les échafaudages?... Par ou sortaient-ils? Il chercha longtemps mais ne trouva rien... exténué il retourna vers le nid, vers la faim, la soif et... La peur.

Il avait dormi, le froid le tirait du sommeil, un raclement de roche aussi. « Mais que fais-tu? » Le petit dragon ne grattait pas le sol, il tirait sur son long cou pour mordiller le bord du gros rocher qui l’écrasait. Le léchant, le raclant à en arracher des éclats de pierre. « T’es dingue, tu te libérera pas comme çà, Bestiole! » Le dragon tourna la gueule vers lui et l’ouvrit. Elle était pleine de petit éclat de roche et de Mitril. La surprise laissa Norïm bouche bée, puis d’un sursaut il lança la main pour prendre les paillettes de métal dans la bouche du monstre. « Salle bestiole tu vas pas bouffer mon Mitril, fiente! de fiente! »... Il mit de longues minutes à comprendre, son esprit était comme engourdi… Les dragons, c’était les dragons qui avaient... Mangé le Mitril! Il comprenait maintenant, les raclements sur les parois, et les filons grattés si hauts, jusqu’au sommet sans doute. Il eut un vertige en imaginant le temps qu’il avait fallu pour « digérer » cette cheminée sur des kilomètres... «si tu pouvais voir ça, Bérod! »
Vous ne pouvez pas consulter les fichiers insérés à ce message.
"The secret we should never let the gamemasters know is that they don't need any rules." Gary Gygax
Seul ce qui est mesurable est perfectible... objectivement
Norïm-Estel
Avatar de l’utilisateur
Novice
Dracoliche
Messages : 742
Inscription : Ven 13 Déc 2013 01:03
Localisation : Avignon (coté Gard)
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu : sans rire!

Re: C'est pas simple de créer un objet magique

Messagepar Novice » Mar 7 Avr 2015 22:27

Plus tard dans la journée Norïm finit par casser le manche de sa hache en l’utilisant comme levier pour dégager l’aile écrasée sous le second bloc de basalte. Il avait réussi, l’aile était abîmée mais la blessure pas mortelle. Le bébé avait gémi en la repliant pour la lécher. Il allait mieux maintenant, malheureusement le bassin du bébé était plus écrasé que coincé par le troisième bloc impossible à bouger. Si les membres avant étaient libres, jamais le petit dragon ne parviendrait à s’extraire de ce piège. Sa poitrine était tant oppressée que Norïm ne comprenait pas comment le bébé pouvait respirer. Il prit conscience de la volonté et du courage de l’animal qui depuis des jours et des jours mesurait ses efforts pour respirer sans s’étouffer. C’était un miracle qu’il soit encore en vie !
Le dégoût au cœur, Norïm reparti avec son fer de hache gratter des pépites de Mitril pour nourrir son petit monstre. Tout là-haut, la lumière disparaissait, la nuit noire allait tomber au fond de la grotte. Il ne comptait plus les jours depuis son entrée dans la mine, 5 ? 6 ? Non! Plutôt 8 ! ... Il frappa la roche, le fer de hache serait bientôt inutilisable, le Mitril l’avait ruiné en quelques heures de travail, il ne lui restait plus rien, ni outil, ni vêtement, ni lumière, ni vivres, ni eau... Il se remit à frapper, les éclats si brillants du Mitril lui donnaient parfois une sensation de... de quoi ?... Quelle importance! Il ramassa une poignée de pépite pour son compagnon d’agonie et se mit en marche vers le nid en maudissant sa poisse et sa stupidité... Demain il faudrait retourner au lac… Sans lumière, et il était épuisé, à bout de force! Norïm avançait dans les ténèbres… Maintenant il savait vers quoi!

Ce n’est pas le froid qui le réveilla, ce ne fut pas un réveil non plus... Il ouvrit les yeux sous la rafale d’un vent violent, mais il ne distingua rien, un grand flou. Il essaya de se soulever, puis un bruit de drap incongru, derrière lui, le poussa à bouger, il se retourna sur le ventre et vacilla de vertiges... il rêvait sans doute. Puis… IL LE VIT! Alors, une terreur sans nom lui ferma l’esprit. Un tourbillon de nausée se mit à l’aspirer du dedans. « La mort »! pensa-t-il en s’effondrant, une dernière image lui traversa l’esprit: Bérod criant « Ce n’est pas un rêve, c’est un cauchemar! »… Un dragon de 50 mètres de haut se penchait sur lui!... Norïm était étendu, face contre terre, mais il n’était plus là.
Vous ne pouvez pas consulter les fichiers insérés à ce message.
"The secret we should never let the gamemasters know is that they don't need any rules." Gary Gygax
Seul ce qui est mesurable est perfectible... objectivement
Norïm-Estel
Avatar de l’utilisateur
Novice
Dracoliche
Messages : 742
Inscription : Ven 13 Déc 2013 01:03
Localisation : Avignon (coté Gard)
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu : sans rire!

Re: C'est pas simple de créer un objet magique

Messagepar Novice » Mar 7 Avr 2015 22:29

Norïm avait chaud, c’était agréable. Pourtant il devait se réveiller se dit-il… En ouvrant les yeux il se sentit bien, il était sous un immense voile doux et brillant, qui le chauffait, mais un murmure guttural provenait d’au-dessus de la toile. La pénombre se leva avec le voile, en même temps que son esprit reprenait le fil des événements. Alors, il arrêta de bouger, et une peur profonde, irrationnelle remonta jusque sur sa peau. « Il ne m’a rien fait, j’ai aidé son petit supplia-t-il en lui-même » Il prit alors conscience que le son guttural était fait de mots... Le dragon parlait... Il s’adressait à lui!
Une immense aile dorée et souple se déploya pour laisser apparaître le corps fabuleux du dragon. Il brillait des pattes à la queue et des ailes au museau : Un Dragon d’Or. Norïm était pétrifié, il ne sentait plus ses membres. Son esprit tournait en tous sens des idées étranges... Une montagne d’or en mouvement... La splendeur du monstre et la taille de ses griffes... Il déglutit sans souffrir, de la salive dans sa bouche ? comment est-ce possible ?... Une idée cherchait à s’imposer dans le flot chaotique de ses pensées: « Les Dragons d’Or sont des protecteurs de la vie, et des défenseurs du bien »… Lentement cette idée se répéta à son esprit et il prit conscience de l’apaisement de sa respiration. L’instant d’après il écouta enfin les mots qu’il entendait depuis un moment.

« Norïm, Fils de Gorïm, fils de Glorïm, Fils de Glonan... Laisse ma voix te guider, Maître nain. Mes mots sont un apaisement, et mon souffle un repas. Que tes cicatrices s’effacent et tes besoins s’apaisent. Par ces mots ni la douleur, ni la faim, ni la soif ne t’inquiéteront ce jour. » La magie œuvrait. Le grand dragon se tue. Le silence fut long, une éternité que le grand lézard savait nécessaire pour que cette “petite humanité” prenne conscience de la dimension de l’instant. Il trouvait souvent amusant les réactions des bipèdes. Mais aujourd’hui, lui, le Vénérable Dragon, prenait aussi la mesure de l’instant. Un nain avait sacrifié ses espoirs de survie pour essayer de sauver un petit dragon... Le mot « étrange » lui vint à l’esprit, cela lui permis de comprendre en quoi cet instant était unique. La vie si puissante qui pousse tous les êtres à survivre souvent au prix de la vie des autres! Cette vie qui exige, qui impose à tous ses lois sans nous laisser comprendre. Cette vie-là, avait été transcendé par deux espèces « étrangères » … Unies face à la mort.

« Maître Nain! Nous te devons la vie. Norïm fils de Gorïm tu as traversé la plus impénétrable des barrières, tu es devenu Dragon et mon fils grâce à toi est devenu Nain. Un jour sera, où, bien des espèces passeront ces barrières, et cela leur semblera naturel, que le vivant soit frère du vivant. Un jour sera où personne ne pourra imaginer qu’il en fut autrement... Mais ici, maintenant, par le sacrifice de ta vie tu es le premier. Je clamerais ton histoire de par le monde et à travers les âges. Partout ou la vie lutte pour survivre, nous dirons ta victoire : la coopération de la vie. J’ai dit! »

Norïm fut incapable de parler, mais il pleura quand le petit monstre posa sa tête sur ses genoux et prononça sa première parole : « Merci». Il ne peut pas dire comment il se retrouva agrippé sur le dos du géant, qui d’un vol silencieux remonta la longue cheminée de basalte et de Mitril… Il n’a qu’un très vague souvenir du vol après la sortie de l’ancien volcan, ni de la descente au-dessus des montagnes dans la direction de son village. Il ne se rappel plus de l’atterrissage dans la petite clairière qui surplombe la mine... Il ne sait pas comment son sac fut rempli à raz-bord de pépite de Mitril... Tout cela est flou dans sa mémoire. Mais il revoit parfaitement la scène d’adieu. Le géant face à lui l’écrasant de sa majesté et le petit survivant, complètement, miraculeusement rétabli qui sautillait de joie, en parfaite santé… « La magie des Dragons d’Or » pensa Norïm… De cette image il se souvient parfaitement et ses larmes coulent toujours.

« Norïm, Fils de Gorïm, fils de Glorïm, Fils de Glonan... Tu as aussi sacrifié ta hache comme ta vie! Voici un présent que j’ai façonné, pour toi, et après toi, ceux de ton peuple, mais je ne parle pas des nains. » Le Dragon géant posa une petite hache de jet à ses pieds, elle brillait plus que le soleil. Le « fer » «était de Mitril sculpté en forme petit dragon, dont les ailes étaient le tranchant, et la queue...
Vous ne pouvez pas consulter les fichiers insérés à ce message.
"The secret we should never let the gamemasters know is that they don't need any rules." Gary Gygax
Seul ce qui est mesurable est perfectible... objectivement
Norïm-Estel
Avatar de l’utilisateur
Novice
Dracoliche
Messages : 742
Inscription : Ven 13 Déc 2013 01:03
Localisation : Avignon (coté Gard)
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu : sans rire!

Re: C'est pas simple de créer un objet magique

Messagepar Novice » Mar 7 Avr 2015 22:33

« Norïm, cette hache a le nom de mon nouveau-né, elle aiguisera force et détermination de tes actes, elle reviendra dans ta main à ton appel... Voici Norïm-Estel! « La volonté d’espoir de Norïm ». « Norîm-estel » répéta le petit dragon. « Longue vie et prospérité à toi Maître Nain ». Le grand dragon fit deux pas en arrière et se courba jusqu’au sol en salut solennel tandis que le petit dragon articulait difficilement: « Si... un Jour... tu m’appel!... je t’apporterai... à boire ».

Le vent, par rafale de plus en plus faible sécha les larmes sur son visage alors que les deux monstres, battant des ailes, s’élevaient lentement!... Alors seulement il put parler, il courut vers eux en criant: « NE DITE A PERSONNE QUE J’AI SACRIFIE DU MITRIL!...NE DITE A PERSONNE… » Les deux dragons étaient déjà des silhouettes dans le ciel et sur le moment il ne su dire si c’était un rire ou le bruit du vent qui lui répondit... Aujourd’hui, lui aussi en rit.

Cinq minutes de marche. Il ne lui en fallut pas plus pour déboucher sur le pré au-dessus de la mine, en sortant des sapins. Il ne fut pas immédiatement repéré par les silhouettes qui s’activaient devant l’entrée de la mine. Une grande partie du village était là... Une voix couvrait le tumulte des nains au travail, lançant des appels à accélérer, et tançant les traînards aux brouettes vides... Visiblement, depuis des jours, le village cherchait à dégager l’éboulement qui bouchait la mine… Et Bérod? Bérod “encourageait ” ce dur labeur! De sa voix puissante.

C’est un enfant qui fut le premier à le voir descendre l’alpage. Il s’arrêta de travailler ce qui surprit son proche voisin qui s’arrêta à son tour de travailler... Et comme une rumeur silencieuse, ils furent de plus en plus nombreux à se retourner pour le regarder venir... Quoi!?... Norîm perdu au fond de la mine !… Maigre et à moitié nu !... Aussi crasseux qu’une pelle à charbon !... Portant un énorme sac d’où sortait une lumière éclatante... Et dont la main tenait une hache de « Mitril » qui brillait comme un phare dans les ténèbres ! ! !
C’est le silence de la foule, plus que leur immobilisme qui poussa enfin Bérod à se retourner... Le dernier à se retourner... Ha! ta tête ce jour-là!... Ta tête, mon ami Bérod!
Vous ne pouvez pas consulter les fichiers insérés à ce message.
"The secret we should never let the gamemasters know is that they don't need any rules." Gary Gygax
Seul ce qui est mesurable est perfectible... objectivement
Norïm-Estel
Avatar de l’utilisateur
Novice
Dracoliche
Messages : 742
Inscription : Ven 13 Déc 2013 01:03
Localisation : Avignon (coté Gard)
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu : sans rire!

Re: C'est pas simple de créer un objet magique

Messagepar Novice » Mar 7 Avr 2015 22:36

Tout ça pour ça direz vous!... voici l'objet magique
Vous ne pouvez pas consulter les fichiers insérés à ce message.
"The secret we should never let the gamemasters know is that they don't need any rules." Gary Gygax
Seul ce qui est mesurable est perfectible... objectivement
Norïm-Estel

Revenir vers « Univers maison »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité