Dans les murmures étouffés

MD : Popstyle
Règles : AD&D1
Univers : Royaumes oubliés
Niveau de départ : 1+

Modérateur : Popstyle

Avatar de l’utilisateur
Popstyle
Dragon de bronze
Messages : 388
Inscription : Dim 17 Juin 2018 09:29
Localisation : Bastia
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : Humain
Classe : Clerc
Alignement : Neutre
Dieu :

Dans les murmures étouffés

Messagepar Popstyle » Mar 7 Août 2018 21:12


Des 7 Princes, 5 étaient dévorés par l'ambition et le tumulte.
Des hommes cruels et implacables.
Des 7 Princes, 2 étaient rongés par la destruction et la haine.
Des âmes noires et sinistres.

La première fois avait été un échec,
Les Dieux avaient refusé aux Princes.
Les Dieux se plieront aux Princes,
La première fois avait été un essai.

Les landes et les prairies seront ravagés,
Les montagnes et les pics seront usés,
Les vallées et les villes seront ruinées,
Les sols et les plantes seront enchevêtrés.

La vie allait subir un revers,
Le monde allait finir son temps,
Les 7 princes allaient sévir encore,
Le Cormyr allait pâtir cette fois.
-= Patience est sœur de victoire =-
Avatar de l’utilisateur
Popstyle
Dragon de bronze
Messages : 388
Inscription : Dim 17 Juin 2018 09:29
Localisation : Bastia
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : Humain
Classe : Clerc
Alignement : Neutre
Dieu :

Re: Dans les murmures étouffés

Messagepar Popstyle » Mar 7 Août 2018 22:10



22 Alturiak 1331

Le corbeau avait beau battre des ailes, la pluie ne cessait de le rabattre vers le sol. Il dû trouver appui sur une vieille branche d'arbre pour se caler et reprendre son souffle. Le bec fouilla les plumes pour les écarter et laisser filer l'eau qui les envahissaient et l'alourdissait. La flèche fut rapide, trop rapide pour l'oiseau qui alla finir sa vie dans le petit tas de feuilles mortes qui prônait au pied du tronc. La main était fine mais ferme. Elle arracha la flèche du corps encore chaud du corbeau et un mince filet de sang accompagna le bout de bois. Éléanore Kahlint essuya la pointe sur un chiffon prévu à cet effet et ramassa l'oiseau mort, avant de l'enfourner dans sa besace. Ce n'était qu'un maigre oiseau, mais il servira fort bien au repas. Alors que le soleil promettait de se coucher, elle repris le chemin vers Trondheim.
Le village de Trondheim n'était encore qu'à cinq minutes de marche quand la chasseuse vit courir vers elle son ami Gundar. Le demi-orque, curiosité du village mais bien intégré, était accompagné d'Elsyla, la pourtant solitaire et non moins spéciales demi-elfe. Les deux semi-humains semblaient s'apprécier et dans leur course vers la fille de l'ébéniste. Leurs gestes étaient fous et exagérés.

« Éléanore !! Éléanore !! Vite, dépêches-toi, ils nous attendent !!! Il est arrivé une catastrophe !! Vite !! »

La petite chasseuse leva les yeux au ciel et vit qu'elle était revenue, encore ! C'était la sixième nuit consécutive que le dessin se présentait sous les étoiles. Une trace étrange et sublime, d'un rouge vif et sombre à la fois. Une légère couleur orange venait en faire le pourtour. Elle avait quelque chose d'audacieux dans ce ciel d'Alturiak sombre et étoilé. Personne ne comprenait sa présence et au village, tout le monde avait sa théorie sur son apparition.
Image

« Viens, ils sont tous à l'auberge, un drame effroyable est arrivé ! » La jeune druidesse portait encore les traces de pleurs nombreux et sincères. Gundar, le demi-orque pris la main d'Éléanore pour l'aider à franchir la flaque de boue qui les séparait. Lui aussi semblait choqué et très apeuré. Il avait pleuré lui aussi et sa nervosité était à son comble.

L'auberge du Val Tempête était une bâtisse de belle taille et pouvait accueillir bon nombre de personnes et de clients. Mais, ce fût la première fois qu'Éléanore vit ça. Toute la place du village semblait occupée, centimètre carré par centimètre carré par un habitant de Trondheim. Tous semblait être là, devant la porte et les fenêtres du Val Tempête. Légèrement à l'écart, elle reconnu le suivant de la prêtresse du village, Kéradec, qui se dirigeait déjà vers elle et ses compagnons. il était affublé d'Hrani, qui lui aussi semblait les attendre devant l'auberge.

« Ils sont morts ... tous, sauf NoirAcier, le forgeron nain, C'est le seul à être revenu, il est gravement blessé ! » Kéradec, dévoué, aurait voulu aider la prêtresse à apporter soin et réconfort au nain, mais celui-ci, malgré ses brûlures, avait demandé audience au conseil du village qui s'était réuni dans l'auberge. Kéradec a été mis gentiment à l'écart et avait rejoint ses jeunes amis. Devant la porte de l'auberge se tenait Hilaire, l'écuyer qui semblait vouloir faire office de garde et empêcher les villageois de se ruer à l'intérieur de l'établissement.

-= Patience est sœur de victoire =-
Avatar de l’utilisateur
Flint
Dragon d'or
Messages : 176
Inscription : Ven 27 Juil 2018 11:29
Localisation : West Coast
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : DragonLance
Race : Nain des collines
Classe : Guerrier
Alignement : Chaotique Bon
Dieu :

Re: Dans les murmures étouffés

Messagepar Flint » Mar 7 Août 2018 23:00

Il faut que je voie Noir-Acier. Peut être sont-ce là ces derniers mots... lui qui m’a tant appris.

Gundar était fébrile et ne cachait pas ses émotions.

« je dois voir Noir Acier, l’entendre. C’est à moi qu’il a le plus transmis ces dernières années. Je peux le comprendre mieux que quiconque. Au diable ces vieux bougons du conseil qui se perdront en tergiversations tandis que la vie quitte peu à peu mon maître nain. Trouvons un moyen d’entrer. »
Dit il aux jeunes compagnons qui s’etaient rassemblés.

Il bouillonnait faisant le tour de l’auberge, semblant ignorer la fouille massée de part et d’autre. Les fenêtres, le toit, la cheminée... qu’importe, il voulait entrer, il voulait savoir!
ON JOUE! On parlera après.
Avatar de l’utilisateur
Elinor
Dracoliche
Messages : 696
Inscription : Lun 2 Nov 2015 17:16
Localisation : ?
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : ?
Race : Humain
Classe : Guerrier
Alignement : ?
Dieu :

Re: Dans les murmures étouffés

Messagepar Elinor » Mar 7 Août 2018 23:54

Éléanore avait suivi le pas de course de ses amis jusqu’au village.
« Kéradec, que se passe-t-il ? Dis nous ce que tu sais ! »

La jeune femme essaya également de se frayer un chemin jusqu'à Hilaire pour obtenir plus d'informations, mais la foule compacte n’aidait pas sa progression.
En dehors de ces derniers jours, elle n’avait jamais vu une telle chose dans le ciel, et les derniers événements lui échappaient un peu ...
Avatar de l’utilisateur
ple
Dragon d'or
Messages : 606
Inscription : Jeu 17 Août 2017 15:40
Localisation : 74100
Version de D&D préférée : AD&D1
Univers de D&D préféré : ?
Race : Humain
Classe : Ranger
Alignement : Neutre Bon
Dieu : ?

Re: Dans les murmures étouffés

Messagepar ple » Mer 8 Août 2018 09:54

« Je connais un moyen de rentrer dans l'auberge en douce. Suivez moi. Et je vous raconte tout en chemin. »
Bon je ne vais plus pouvoir rentrer à l'avenir dans l'auberge pour voler un peu de bière. Mais mon ami Gundar a besoin de voir le nain. Et je suis curieux de savoir et ce n'est pas Orophir déjà dans la place qui va me le dire... J'aurai pu les prendre ces notes !!

Ce faisant Keradec entraine ses amis derriere l'auberge. Monte sur un appenti, entrouve une fenêtre avec son canif et s'introduit à l'étage de l'auberge. Pendant ce parcours, il raconte qu'il était en train de préparer la messe avec la mère de Gundar au temple. Quand tout d'un coup, le nain est apparu dans l'entrée du temple blessé, grièvement brûlé. Il était parti avec 6 autres villageois vers le symbole apparu dans le ciel. Mais c'est le seul qui soit revenu. Il a dit vouloir voir le conseil avant tout soin. On l'a emmené à l'auberge et en chemin il m'a dit qu'ils ont été attaqué en s'approchant du cimetière par 6 créatures de feu. Pendant qu'elles massacraient les 6 autres, il a pu s'échapper et arriver jusqu'ici. Ils ne sait d'où ces créatures venaient.

« Maintenant approchons nous de l'escalier pour tout voir et entendre... »
Dernière édition par ple le Mer 8 Août 2018 11:41, édité 1 fois.
Terre de Leyt - Eterny - Kehiross
Terralya - Findolfin Brillétoile
Enquêtes et Aventures sous la bannière du Grand Ordre - Téron de Griroc - Partie en ligne (roll20)
Avatar de l’utilisateur
Mafalda74
Dracoliche
Messages : 766
Inscription : Jeu 10 Mai 2018 14:31
Localisation : haute savoie
Version de D&D préférée : AD&D1
Univers de D&D préféré : ?
Race : Elfe
Classe : Rôdeur
Alignement : Chaotique Neutre
Dieu :

Re: Dans les murmures étouffés

Messagepar Mafalda74 » Mer 8 Août 2018 10:18

Après avoir récupéré Eleonore avec Gundar et être retourné au village , le petit groupe eu du mal a rejoindre leur ami Kéradec. Elle vu au passage ses parents.
Ouf, ils vont bien.

Kéradec leur expliqua toute l'histoire en les faisant rentrer en douce dans l'auberge. Elsyla qui d'habitude ne côtoie que les animaux de la foret et parfois ses amis, dû prendre sur elle pour s'allier et suivre le groupe.

Arrivée à l'étage de l'auberge, elle tendit l'oreille et écouta avec ses ami(e)s le récit du Nain.
Terre de Leyt - Eterny - Sombral
Les sentiers de la Gloire - Karl Dayer
Terralia - Richlya Brillétoile
Les pierres du destin- Adrolia
Avatar de l’utilisateur
Gaspard De La Nuit
Dracoliche
Messages : 4189
Inscription : Lun 24 Fév 2014 10:13
Localisation : Banon
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : -
Dieu : Bill Murray
Mini Feuille de perso :
► Afficher le texte

Re: Dans les murmures étouffés

Messagepar Gaspard De La Nuit » Mer 8 Août 2018 14:25

Hilaire avait été posté à l'entrée de l'auberge pour filtrer les entrées.
Apercevant ses amis un peu plus âgés, et surtout Gundar, l'apprenti forgeron, il commença à leur faire signe de rentrer mais Keradec avait déjà détourné leur attention. Tant pis.
Très inquiet, il aurait bien aimé lui-même pouvoir entrer et écouter. Mais il resta fidèle au poste.
"Un coup de dés jamais n'abolira le hasard."
Stéphane Mallarmé

Qui suis-je ?

Les mystères du Nyrond : Hlodil
Aventures orientales : Bankeishi
Terres de Leyt : Sidi Sabah
Les sentiers de la gloire : Kial Guilby
Avatar de l’utilisateur
Osh-Kosh Bigosh
Dracoliche
Messages : 942
Inscription : Mar 29 Juil 2014 22:24
Localisation : Cognin (près de Chambéry)
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Greyhawk
Race : Demi-elfe
Classe : Mage
Alignement : Chaotique Bon
Dieu : ?
Mini Feuille de perso : Par-delà les tombeaux - Hrani Æskilsson

Re: Dans les murmures étouffés

Messagepar Osh-Kosh Bigosh » Mer 8 Août 2018 17:47

Hrani avait tout d'abord interprété ce symbole apparu dans le ciel comme le signe d'un dieu...
C'est pour très prochainement ! Finalement, il y a bien un dieu, quelque-part, qui ne m'a pas oublié... Ah !

Il ne comprenait pas vraiment l'effervescence des autres villageois. Des cris l'avaient tiré de son labeur et traîné jusqu'à l'auberge du village.
Ce doit être important ou grave... Tout le monde est là.
Il attendait là, observant l'agitation ; toisant, à l'occasion, ce freluquet d'Hilaire qui se prenait déjà pour un chevalier.
Hein ?!?! Qu'a donc dit Keradec ? Des créatures de feu ?!?! Malédiction ! Malédiction ! Village trois fois maudit !

« Des créatures de feu près du cimetière, c'est de la sorcellerie qui nous menace encore ! »

Suivant les autres, il sentit monter en lui des angoisses terribles ; mélange de peur et de fureur... Vont-ils enfin comprendre que ma mère n'y était pour rien ?! Il craignait que sa famille ne soit de nouveau inquiétée, mais il voulait ardemment, aussi, passer par le fil d'une épée ces sales sorciers et tous leurs sortilèges malfaisants.
Il resta donc tout ouïe afin de ne pas perdre une miette de ce qui se tramait...
« Feu, flamme, éclair ! »

Par-delà les tombeaux - Hrani Æskilsson
Avatar de l’utilisateur
Popstyle
Dragon de bronze
Messages : 388
Inscription : Dim 17 Juin 2018 09:29
Localisation : Bastia
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : Humain
Classe : Clerc
Alignement : Neutre
Dieu :

Re: Dans les murmures étouffés

Messagepar Popstyle » Mer 8 Août 2018 21:37


Image


« SILENCE !!!!!!!!!!!! SILENCE !!!!!!!! »

La voix était grave, gutturale et éraillée sur la fin du mot. Le cri, tout le monde savait de quelle gorge il provenait. Quelques murmures ici ou là continuèrent un temps, jusqu’à ce que la voix soit secondée par un grand coup donné à la table principale de la taverne par un poing rageur et lourd.

« SILENCE, BORDEL DE MERDE !!!!! VOS GUEULES !!!! »

Le résultat fut immédiat. Un silence de mort, une quinte de toux au fond de la salle, comme unique rebelle à cette injonction forte et encore le silence. Profitant de l'inattention de tous, les cinq jeunes du village à l'étage en profitèrent pour bien se loger et profiter de la scène sans être trop vu. De toutes les façons, personne n'envisagerait de lever les yeux vers cet escalier, tellement absorbé par ce qui se passait et se disait dans la salle de la taverne. Même Hilaire avait quitté son poste en entendant les cris et était désormais à l'intérieur, calé sur un tonneau de bière pour prendre un peu de hauteur et bien voir ceux qui discutaient. Il aperçu Orophir, en sueur, un livre à la main et un stylo dans l'autre. Il prenait des notes, mais même lui avait levé le menton après les hurlements du seigneur de Trondheim.

« Ce que nous raconte le nain est une tragédie pour tous ! Je comprends vos peurs et vos craintes ! Mais avoir peur ne résout rien et nous avons un problème sérieux. » Elias Le Rheu avait fait tomber sa voix, il ne criait plus désormais, il parlait avec gravité et solennellement.

« Six hommes de ce village sont morts ce soir. Morts car ils ont répondu à mon appel et je les ai envoyé vers la mort. NoirAcier nous a raconté comment ils sont morts, tués par d'horribles monstres de feu. Je n'ai de pensées que pour leur famille que nous connaissons tous. » Le seigneur Elias tordait ses doigts aux ongles rongés avec nervosité. La voix s'était faite tremblante, elle qui avait dégagée tant de puissance quelques instants plus tôt.
« Par tous les dieux vigilants, nous ne pouvons pas rester là sans rien faire » cria le tanneur au milieu de la salle.
« Silence on t'as dit, tu es con ou quoi ! » répondit une autre voix, celle de l'herboriste pourtant si douce d'ordinaire.
« Amalun a raison » acquiesça Elias. « Nous ne pouvons pas rester sans rien faire. Mais, nous ne possédons rien qui pourrait semble-t-il lutter contre ses créatures. Nous ne possédons pas de quoi nous défendre. »
« Si tout le village s'arme et les attaque, nous devrions pouvoir les détruire ! Il y a de bons bras à Trondheim ! » proposa un fermier.
« Je refuse de perdre mon fils ou mon mari dans une aventure suicidaire, je vous préviens, ils n'iront pas ! » dit une femme dans l'ombre que proposait un coin en pierre taillée sommairement de l'immense âtre de la cheminée.

« Aucun de vous n'en réchapperez. » prophétisa le capitaine de la garde. Appuyé à une solide poutre de soutien de la taverne, Mairor Gainlith était resté calme comme à son habitude. Il jeta un regard à Hilaire. « Il vous faut de l'aide » poursuivi-t-il.
« Et tu veux qu'on la prenne où cette aide ? » demanda la prêtresse de Tymora.

Un silence pesa dans la salle. Tout le monde avait compris les mots du Capitaine de la Garde. Personne n'osait du coup faire le moindre geste.
« A Suzail, à la capitale, auprès des Dragons Pourpres. ». Les mots furent une sentence que Trondheim avait déjà connu. Il y a déjà longtemps, c'étaient les gobelins qui avaient attaqués le village et sans l'intervention des soldats du roi, Trondheim aurait été rasé par ces monstres hideux.
« il faut prévenir le roi Azoun IV et son magicien royal Vangerdahast. Ils doivent nous protéger. » Le seigneur Elias avait emboité le pas de son capitaine de la garde.

« Et qui va faire le voyage jusqu'à Suzail ??? Il faut plus d'une semaine de marche pour y aller et autant pour revenir ! Tiendrons-nous durant ce temps ? Les Dragons Pourpres pourraient ne trouver ici que cendres et corbeaux gavés de nos yeux ! »

Encore un silence. Malgré les quelques protestations, l'idée du Capitaine de la Garde semblait être la seule viable. Il faudra que le village tienne et donne du temps à ceux qui iront quémander l'aide royale.
« Nous enverrons de solides et jeunes du village, ils devront faire vite et se hâter. En attendant, ici, nous établirons des barricades et nous tiendrons le temps qu'il faudra pour que les Dragons rouges viennent nous nettoyer nos terres de ces monstruosités ! Avec l'aide de tous les Dieux ! » Le capitaine de Garde avait résumé les prochains jours. Ils seront fait de peurs, de combats, de prières et d'espoir.

« Et qui allons-nous envoyer ? »
-= Patience est sœur de victoire =-
Avatar de l’utilisateur
Gaspard De La Nuit
Dracoliche
Messages : 4189
Inscription : Lun 24 Fév 2014 10:13
Localisation : Banon
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : -
Dieu : Bill Murray
Mini Feuille de perso :
► Afficher le texte

Re: Dans les murmures étouffés

Messagepar Gaspard De La Nuit » Mer 8 Août 2018 21:43

Prenant son courage a deux mains, Hilaire se hissa debout sur son tonneau : « Moi, j'irai. » clama t il de sa voix encore incertaine.
"Un coup de dés jamais n'abolira le hasard."
Stéphane Mallarmé

Qui suis-je ?

Les mystères du Nyrond : Hlodil
Aventures orientales : Bankeishi
Terres de Leyt : Sidi Sabah
Les sentiers de la gloire : Kial Guilby

Revenir vers « Par-delà les tombeaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité