[RP] Ch1 - Un monde de brutes

MD : Gaspard de la Nuit
Règles : AD&D2
Univers : Mythes & Légendes / Spelljammer / Planescape
Monde : Système de Rê
Niveau : 4-5

Modérateur : Gaspard De La Nuit

Avatar de l’utilisateur
Gaspard De La Nuit
Dracoliche
Messages : 3968
Inscription : Lun 24 Fév 2014 10:13
Localisation : Banon
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : -
Dieu : Bill Murray
Mini Feuille de perso :
► Afficher le texte

[RP] Ch1 - Un monde de brutes

Messagepar Gaspard De La Nuit » Mer 15 Nov 2017 10:33

En cette fin d'après-midi du début du printemps, plusieurs groupes de personnes s'étaient rejoint sur le pont du Souffle Sacré. Chacun avait été accueilli par Meretiaa, prêtresse de Nout et Capitaine du galion amarré dans le port d'Alexandrie.
C'était une femme sensuelle d'une trentaine d'années, d'une grande beauté, avec une peau mate et de très long cheveux noirs tressés. Ceux-ci étaient coiffés d'une fine résille d'argent parsemée de perles nacrées noires et blanches. Cependant, son ample robe de lin, symbole de son appartenance au clergé, dissimulait une cote de maille et elle portait une long bâton ferré dont elle savait se servir.
Son escorte était présente également, un homme de taille moyenne à l'apparence très soignée, portant un grand sabre sur le côté : Kaem Napher-Ka. Non loin de lui paressait un large félin.
Décherchéni fut la première à arriver, son pseudo-dragon en écharpe sur ses épaules, accompagnée de ses deux improbables amis Caradoc et Drunomanos, qu'elle avait rencontré sur la Lune ! L'elfe et le nain portaient à deux une malle qui appartenait vraisemblablement à la jeune femme.
Mose Vent-Ardent arriva le dernier avec Attikos, son garde du corps attitré, un grand soldat Grec discipliné.
Mose était un homme d'une cinquantaine d'année, en bonne condition physique, qui prenait également grand soin de son apparence. Des yeux bleus pâles, une épaisse chevelure grise acier et une belle barbe bien taillée lui donnaient un charme indéniable. Il avait un caractère plutôt facile, mais il avait tendance à changer de ton en fonction de la personne avec laquelle il conversait, gardant certaines distances avec les gens de condition plus modeste.

Tout le monde fut installé. Le Capitaine et le Timonier avaient naturellement chacun leur propre cabine, les cabines les plus grandes. Décherchéni et Kaem, ainsi que Khordy le second, avaient également chacun la leur, bien que plus petite. Caradoc, Drunomanos et Attikos en partageaient une.

Le Souffle Sacré avait levé l'ancre un peu avant le couché du soleil. Le ciel était dégagé et un bon vent de terre enflait ses voiles. Il s'en allait explorer les étoiles.

Une fois qu'il fut à bonne distance du rivage, Meretiaa avait ordonné le décollage. Khordy, le second, relaya les ordres à l'équipage tandis que Mose Vent-Ardent, le mage de bord, s'installa sur le Siège du Timonier et actionna l'Orbe de Commandement.
C'était ces deux artefacts, conjointement utilisés, qui permettaient au galion de naviguer dans le cosmos. L'Orbe permettait de recréer le climat propice à la navigation, tandis que le Siège conférait au navire sa direction et sa vitesse. Le magicien devait investir toute sa magie pour faire fonctionner les deux objets.

L'ensemble de l'équipage, sept marins chevronnés, était dévoué à la prêtresse. Il lui montrait un profond respect et aucun de ses ordres n'était jamais discuté négativement, ce qui était évidemment aussi un signe de sa grande compétence en tant que Capitaine.
Il montrait une dévotion semblable à l'égard de Décherchéni, ce qui n'était pas inhabituel vu la place importante que prenait le clergé dans la société.
En revanche, si Mose Vent-Ardent en imposait de par ses nombreux pouvoirs magiques et son immense érudition, il n'avait pas la même aura de sainteté que les deux prêtresses. L'homme avait hérité, dans son dos, du surnom péjoratif « Vent-ard ». Il n'était pas exactement très proche du peuple. Par ailleurs, il venait du Concile Elémentaire qui, même s'il avait été fondé par l'Empereur-Mage lui-même, n'avait rien de sacré.

Alors que le galion prenait son envol, chacun ressenti les affres d'un vertige écrasant, même ceux qui en avaient déjà fait l'expérience. Pourtant, il semblait toujours voguer sur la mer. Le ciel s'assombrit, le vent de terre laissa place à une forte brise chargée d'eau de mer. Le malaise se dissipa devant le spectacle d'un noir immense parsemé d'étoiles.

Meretiaa convoqua tout le monde sur le pont. Le ciel conjuré par l'Orbe était clément, le galion fendait l'air et puis les flots.
« Nous voici enfin parti ! » dit-elle avec éclat, puis elle reprit plus posément : « Nous nous rendons, comme vous le savez, sur Apep, celle que les Grecs nomment Arès. Nous ne sommes pas les premiers à nous y rendre. Un autre navire, armé par le Temple de Shou, s'y est déjà rendu il y a plusieurs mois. C'est une planète aride et froide, sauvage, mais ils ont rapporté avoir découvert de nombreuses ruines, qu'ils n'ont pu explorer. Une attaque de bêtes démoniaques leur ont fait subir de lourdes pertes. Débordés, c'est tout juste s'ils ont réussi à s'enfuir. C'est pourquoi on nous a alloué une escouade de soldats d'élite, commandé par le lieutenant Senwere. » Ce disant, elle salua les soldats en question présents sur le pont, quatre hommes et trois femmes. Ils étaient au repos, mais leur posture était martiale. « Sept soldats, et ça n'a pas été facile de les avoir en ces temps troublés. Ils obéiront à mes ordres uniquement, dans la limite de leur mission, qui est exclusivement notre protection et celle du Souffle Sacré. » Puis passant à autre chose : « Nous devrions avoir une petite semaine de voyage, profitons-en pour nous préparer mentalement à l'épreuve qui nous attend. Nout soit avec nous, la grandeur est au bout du chemin ! »

Le matin du troisième jour de voyage, Pedjese, le maître-coq, un grand brun au visage buriné, appela la garde car il avait trouvé un passager clandestin en train de se servir dans les réserves. L'homme en question avait l'air d'en avoir vu de dure. Il se laissa appréhender sans coup férir, mais paniqua farouchement en découvrant qu'il ne naviguait pas exactement sur la Mer Egée. Il fallut plusieurs heures pour le calmer.
Un examen attentif montra qu'il avait subi des sévices, mais il refusa de s'en expliquer. Tout au plus avoua-t-il s'être réfugié sur le navire pour fuir ses poursuivants.
Meretiaa trancha finalement : pas question de faire demi-tour, ni de gérer un prisonnier. Ce Kyriel paraissait sincère sur les raisons de sa présence. Elle l'avait sondé et n'avait pas détecté de mauvaise intention. Elle ordonna malgré tout que l'on garde l'oeil sur lui, et il accepta cette surveillance sans broncher. Il avait quartier libre sur le navire, à condition de suivre les règles.

Le matin du cinquième jour, alors que la planète brune grossissait devant la proue, un vent particulièrement mauvais se leva. Il arrivait, de par les aléas de ce climat artificiel, que le temps ne soit pas idéal à la navigation, crachin, forte pluie, bourrasques ou, très rarement, tempête. Le talent du Timonier n'était pas en cause, c'était la magie de l'Orbe qui pouvait parfois manquer de stabilité. Dans ces cas-là, il valait mieux affaler les voiles et attendre que ça passe.
« Nous y sommes presque... » déclara Meretiaa. S'arrêter dans l'espace aux abords d'une planète inconnue ou pousser un peu pour se poser dessus, tel était le dilemme. Malgré les dangers qui les attendaient à la surface, rester en suspens dans le vide semblait bien plus effrayant. « On le tente. Abattez la grand voile, hissez la civadière et les focs ! » cria-t-elle, comme le trois-mâts était chahuté par un vent de traverse. Regardant ses passagers non marins un peu verdâtre, elle leur dit : « On arrive, ce n'est qu'un mauvais moment à passer. Rester dans vos cabines. Kaem, restez avec moi sur le pont si vous le voulez bien. » Elle lança encore des ordres à son second.
Le fait de garder les voiles les plus petites réduisait le risque de casser un mât, mais cela diminuait leur vitesse d'autant. Ils mirent encore trois heures avant d'arriver.

Le galion pénétra comme une boule d'orage dans l'atmosphère de Apep. Ils trouvèrent une mer de petite taille où amerrir. La tempête se dissipa dans l'air naturel qui les entourait.
Depuis le pont, ils découvraient un nouveau monde. Le soleil, plus lointain, se couchait. Ils n'étaient qu'à deux ou trois cent mètres d'une côte dégarnie et cisaillée. La mer elle-même était calme et ne semblait pas différente de celle qu'ils connaissaient. Dans le lointain, on entendait quelques aboiements sauvages.
Et puis il y avait ce feu de camp, à peine visible sur le versant d'une colline rocheuse qui donnait sur la mer. Et cette silhouette humaine qui les regardait.
"Un coup de dés jamais n'abolira le hasard."
Stéphane Mallarmé

Qui suis-je ?

Les mystères du Nyrond : Hlodil
Aventures orientales : Bankeishi
Terres de Leyt : Sidi Sabah
Les sentiers de la gloire : Kial Guilby
Avatar de l’utilisateur
LLyr
Staff - Chevalier aux Cygnes
Messages : 5206
Inscription : Ven 11 Sep 2015 10:49
Localisation : Paris
Version de D&D préférée : D&D3.5
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Nain
Classe : Barde
Alignement : Loyal Neutre
Dieu : ?
Mini Feuille de perso :
► Afficher le texte

Re: [RP] Ch1 - Un monde de brutes

Messagepar LLyr » Mer 15 Nov 2017 11:58

Après avoir remercier ses deux nouveaux amis naissants pour l'aide fournis, Décherchéni leur fit promettre que pendant la traversée ils passeraient un peu de temps ensemble afin que chacun se raconte des informations sur son pays respectif et ainsi mieux se connaitre encore.

La secousse de l'envol la retourna comme tous les autres mais elle comprima ce malaise en se focalisant et en discutant avec Ahmès qu'elle avait fini par considéré comme une personne à part entière et non un simple animal de compagnie au vu de l'intelligence, de la curiosité et de la personnalité de ce dernier. Elle lui faisait souvent la conversation pendant qu'elle faisait l'inventaire exhaustive de la cargaison et les préparations à l'amerrissage futur, ses carnets de croquis en mains, son bâton a ses cotés ou sur ses genou, permettant à Ahmès de se "poser". Il avait bien sur l'autorisation de ses dégourdir les ailes dans la limites de la sphère afin qu'il ne prenne pas de risque inutile.

Le reste du temps elle le passa à dessiner, à croquer les individus et la vie sur le galion, en dessin et en texte. Bref à faire son travail de rapport pour l'expédition, tout en liant conversation avec chaque personne de l'expédition afin de prendre la mesure de chacun et de se faire une idée de qui est quoi, de leurs aptitudes et des dangers potentiels qu'ils pourraient faire courir à l'expédition comme une tendance à la spontanéité par exemple.

Quand elle apprit l'existence du passager clandestin et la déclaration de sa "bonne volonté" ainsi que la validation de la grande prêtresse, elle demanda à la prêtresse et capitaine Meretiaa l'autorisation de prendre le jeune homme sous son aile ce qui permettrait d'avoir un œil sur lui et qu'il puisse se rendre utile. Ce qui permettrait au capitaine de ne pas avoir à s'en occuper plus que nécessaire.

Mais pour Décherchéni c'était plus une façon d'honorer sa déesse et sa philosophie de la générosité et du pardon en permettant une seconde chance que d'avoir un "serviteur", du moins une personne qui pourrait l'aider à gérer son fourbi de carnet de notes, de croquis de dessins et autres.

[hrp : En cas d'acceptation, elle intègre le jeune homme dans son cercle de proches auprès deCaradoc et Drunomanos]

L'arrivée fut tumultueuse mais la bienvenue. elle gratifia d'un gratouillis/chatouillis sous le museau d'Ahmès sur son épaule/Gant de fauconnier qui lui provoquait toujours un roucoulement contenté dans un geste machinal en contemplant le paysage où du moins ceux qu'on pouvait en distinguer.

Le feu de camp l'intriguait tout autant, par contre les hurlements ne lui plaisait guère.

Journal d'expédition
Temps sacré du printemps xxxx.4.687 sous l'égide de notre bien aimé Empereur-Mage
L'appareillage du Souffle Sacré amarré dans le port d'Alexandrie sous le commandement de Meretiaa, prêtresse de Nout et Capitaine du galion s'est déroulée avec grande compétence. Le voyage pour Apep ne semble guère lointain. Le temps de lié connaissance avec les autres membres hors équipage.

Temps sacré du printemps xxxx.4.690 sous l'égide de notre bien aimé Empereur-Mage
Découverte d'un passager clandestin, un humain du nom de Kyriel. Ai demandé la permission de le garder à l'oeil et sous mon aile afin de l'intégrer. Semble de bonne constitution et a accepté son traitement avec calme.

Temps sacré du printemps xxxx.4.695 sous l'égide de notre bien aimé Empereur-Mage
5 jour de trajet. Arrivés aux abords d'Apep. planète Brune. La capitaine nous a demandé de garder nos quartiers le temps d’amerrir. Feux de camp et hurlement sur une plage proche de notre lieu d'amerrissage.
Dernière édition par LLyr le Mer 22 Nov 2017 14:21, édité 1 fois.
Image
Iyou
Dragon d'or
Messages : 120
Inscription : Mar 25 Avr 2017 13:01
Localisation : Montauban
Version de D&D préférée : D&D3.5
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Re: [RP] Ch1 - Un monde de brutes

Messagepar Iyou » Jeu 16 Nov 2017 19:52

Le décollage du navire était une sensation toute nouvelle pour Kaem, de même que le paysage noir piqué d’étoile qui s’étendait aussi bien au-dessus qu’au-dessous d’eux. Cela l’émerveillait, un moment… Puis la monotonie du paysage commença à l’ennuyer. Dans l’espace sa notion du temps était toute chamboulée. Il n’y avait pas de levers ou de couchers de soleil et une simple journée paraissait une éternité.
En tant que garde du corps de Meretiaa, il devait rester auprès d’elle quand elle parcourait le pont du Souffle Sacré, mais dès qu’il en avait l’occasion, il engageait la discussion avec les autres passagers, surtout avec Caradoc et Drunomanos qui venait de la lune, un autre monde qu’il n’avait pas eu l’occasion de visiter.

Il laissa une complète liberté à sa compagne lynx, qu’il avait appelé Néféret. Elle parcourait le navire à la recherche d’un coin idéal pour dormir et revenait de temps en temps voir Kaem pour réclamer de l’attention ou de la nourriture.

Le troisième jour, lorsqu’un passager clandestin fut trouvé par le maître-coq, Kaem commença à devenir méfiant. C’était quand même pour cela qu’il était entré dans l’aventure, pour découvrir le membre de La Fraternité du Mal qui avait infiltré le Souffle Sacré. Il n’avait pas attendu l’ordre le Meretiaa pour le garder à l’œil.

Enfin, le navire allait quitter l’espace pour atterrir sur Apep. Le nouveau paysage, les sons lointains, un feu de camps avec une silhouette humaine qui annonçait déjà la proximité d’une nouvelle civilisation. La vraie aventure commençait et il en trépignait d’impatience. Mais il ne devait pas non plus oublier ses devoirs. Protéger Meretiaa et empêcher le membre de la guilde des voleurs de nuire à l’expédition.
Avatar de l’utilisateur
Toko
Staff - Floodérateur
Messages : 14943
Inscription : Mer 4 Avr 2012 12:25
Localisation : 45
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : Tinigen
Classe : Barde
Alignement : Chaotique Bon
Dieu :

Re: [RP] Ch1 - Un monde de brutes

Messagepar Toko » Ven 17 Nov 2017 16:56

Le décollage de la nef fut, une fois de plus, une épreuve pour Drunomanos. Cette sensation de vertige et d’écœurement l’avait surpris la première fois. Une fois passé ce moment déplaisant, le voyage n'était trop désagréable, tant que les vents stellaires étaient favorables.

Cela faisait désormais plusieurs semaines qu’il s’était porté volontaire avec son inséparable ami elfe Caradoc pour être ambassadeurs des habitants de la Lune auprès de ce peuple venu de la planète qu’ils appelaient Terre.
La découverte de cet autre monde, son climat, ses peuples, ses coutumes, fut un vrai choc pour le Nain. Mais, passé l’étonnement et la surprise des premiers jours, une sensation de profond ennui s’était rapidement emparée de lui... Le manque d’action et de combat lui pesait !

Caradoc, qui commençait à bien connaître son ami après plusieurs années de bourlingage, avait plusieurs fois surpris des expressions faciales, des mouvements brusques ou des crispations des muscles qui trahissaient la soif de combat du Nain, ou son énervement dans certaines situations. L’Elfe avait d’ailleurs dû déployer des trésors de ruse et de diplomatie pour éviter que certaines paroles ou attitudes ne provoquent une des redoutables colères du Nain, et pour éviter que son ami ne commette des impairs diplomatiques à cause de sa susceptibilité !

Le second voyage avait été tout aussi infernal pour Drunomanos. Celui-ci faisait de son mieux pour garder son calme et ne pas céder à la fébrilité qui montait en lui. Il espérait ardemment que cette nouvelle planète se révélerait à la hauteur de ses attentes et lui apporterait l’opportunité de combats sans merci…
Morrigan, donen-moi rapidement l’occasion de la servir !, souhaitait-il un peu plus fort chaque jour.
Lors de ces moments, il empoignait fermement la hache dont lui avait fait cadeau Ar Geriadenn, le Maître de Caradoc et, serrant les dents, il en contemplait le fil avec un regard farouche et à moitié possédé. Cette vision avait de quoi faire peur et ceux qui le contemplaient dans ces instants préféraient généralement s’éloigner.

Le reste du temps, Dunomanos faisait de son mieux pour s’intégrer, partageant repas et boisson avec ceux qu’il considérait comme ses pairs (soldats, guerriers…), essayant d’être le plus courtois possible, en dépit de son éducation fruste.

Mais quand on annonça que le Souffle Sacré atteignait enfin ma planète Apep, le Nain ne peut dissimuler plus longtemps son excitation. Les mains cramponnées au bastingage, il n'attendait qu'une occasion propice pour pouvoir laisser libre cours à sa furie...
Avatar de l’utilisateur
chepa
Dracoliche
Messages : 399
Inscription : Sam 9 Avr 2016 06:33
Localisation : 77
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Demi-elfe
Classe : Rôdeur
Alignement : Loyal Neutre
Dieu :

Re: [RP] Ch1 - Un monde de brutes

Messagepar chepa » Dim 19 Nov 2017 21:02

Ce nouveau voyage dans le bateau volant réjoui Caradoc, c'est peu dire que cette grande ville ou ils avaient séjourné l'avait oppressé.
Tant de bruit de saleté et de chaleur, comment ces humains pouvaient-ils vivre hors de la nature.
Et puis son ami Drunomanos n'était pas le plus facile à gérer dans cet environnement, remarque cela lui a permit de travailler les chansons pour atténuer la fureur dévastatrice qui gagnait parfois le nain.
Avatar de l’utilisateur
poudos
Dragon d'or
Messages : 399
Inscription : Ven 19 Déc 2014 18:11
Localisation : Yvelines
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Greyhawk
Race : Humain
Classe : Voleur
Alignement : Neutre
Dieu :

Re: [RP] Ch1 - Un monde de brutes

Messagepar poudos » Mer 22 Nov 2017 19:28

L'esprit de Chee était tiraillé face à cet enchainement d'événements.
Tout d'abord ce feu dont il ne maîtrisait pas tous les tenants et aboutissants, et puis cet imposant objet tombé du ciel non loin de lui. S'ajoutaient à cela les cris sauvages de ces bêtes du désert qu'il désirait plus que tout éviter.

Etant toutefois d'un naturel curieux il se décida à s'avancer vers l'étendue d'eau, non sans s'être, au préalable, incliner devant ce feu étrange. « Je ne sais qui tu es, femme, mais je l'apprendrai ».

Il jeta une dernière bûche en guise d'offrande, et s'en fût après avoir rassemblé ses quelques affaires.
Avatar de l’utilisateur
Gaspard De La Nuit
Dracoliche
Messages : 3968
Inscription : Lun 24 Fév 2014 10:13
Localisation : Banon
Version de D&D préférée : AD&D2
Univers de D&D préféré : ?
Race : ?
Classe : ?
Alignement : -
Dieu : Bill Murray
Mini Feuille de perso :
► Afficher le texte

Re: [RP] Ch1 - Un monde de brutes

Messagepar Gaspard De La Nuit » Ven 24 Nov 2017 12:09

Quelques instants passèrent, irréels.
Aucun bruit, si ce n'est la clapotis de l'eau. Le ciel s'assombrissait, deux minces croissants de lune se levaient sur l'horizon. L'air était assez frais et présageait d'une nuit froide.
Sur la nef, chacun regardait ce qui les entourait avec un mélange d'émerveillement et d'excitation, empreints cependant d'un profond sentiment de terreur qui leur nouait l'estomac. Ce monde était étrange, si semblable et si loin du leur...
Ce fut Meretiaa qui finalement brisa le silence : « Khordy, faîtes le tour du navire, y a t il eu des avaries ? Ireh, envoie un seau et ramène un peu d'eau de mer. »
L'habile second lança quelques ordres à l'équipage pour faire un rapide état des lieux d'après la tempête. Ireh, un solide gaillard aux cheveux blonds tressés, obtempéra et lança un seau au bout d'une corde à la mer. Il le remonta promptement et le présenta à Meretiaa, qui regardait la plage.
Alors que le soleil se couchait derrière eux, chacun put voir l'homme placer cérémonieusement une bûche sur le brasier, prendre quelques affaires et descendre sur la grève près de l'eau. Un bref cri se fit à nouveau entendre dans le lointain, puis plus rien.
Meretiaa prit le seau avec un geste de remerciement vers le marin, puis elle regarda dedans et le présenta aux autres. De l'eau claire, propre. Quelques petites algues flottaient. On aurait obtenu la même chose sur n'importe quelle plage d'Egypte.


Le feu avait semblé rougeoyer de plaisir quand Chee lui avait offert un nouveau fagot, mais il n'avait pas manifesté d'autre comportement inhabituel. Prenant ces affaires, il s'avança sur la plage. Le contre-jour gênait sa vue. Il distingait tout de même plusieurs silhouettes sur ce qui semblait être une grande pirogue hérissée d'arbres nus.
Les aboiements avaient cessé, mais il entendit lui aussi ce cri. Plus près.
"Un coup de dés jamais n'abolira le hasard."
Stéphane Mallarmé

Qui suis-je ?

Les mystères du Nyrond : Hlodil
Aventures orientales : Bankeishi
Terres de Leyt : Sidi Sabah
Les sentiers de la gloire : Kial Guilby
Avatar de l’utilisateur
LLyr
Staff - Chevalier aux Cygnes
Messages : 5206
Inscription : Ven 11 Sep 2015 10:49
Localisation : Paris
Version de D&D préférée : D&D3.5
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Nain
Classe : Barde
Alignement : Loyal Neutre
Dieu : ?
Mini Feuille de perso :
► Afficher le texte

Re: [RP] Ch1 - Un monde de brutes

Messagepar LLyr » Ven 24 Nov 2017 13:35

Déchercheni prit un de ses tubes à essai/récolteurs de sa ceinture multifonctionpour prendre un peu d'eau dedans issus du seau.
L'eau semblait mouillée, humide, salée, non agressive ou corrosive.
Un bon début d'analyse en somme. Il faudrait surement l'analyse à la lumière du jour pour voir si elle contenait elle aussi des micro organismes.
La filtrer, voir la débarrasser de son sel (en donc en mesurer sa quantité) afin de voir si elle était potable.

Elle récupéra aussi les algues a des fins d'études en en mettant une partie à sécher entre deux papyrus et l'autre en tube avec de l'eau de mer.

Bref du travail en perspective.

Toutes à ses prises de notes et premières découvertes/esquisses
« Capitaine, il serait peut être bon d'aller au contact de l'Autochtone afin de voir ses intentions ? Si elles sont sincères nous pourrions l'inviter à bord avec votre permission et il pourrait nous servir de guide ici. Dans le cas contraire cela évitera peut être qu'il avertisse quelques belligérants.
J'avoue que les cris et les hurlements ne m'inspire pas plus que cela, mais toujours avec votre permission je pense pouvoir communiquer avec lui d'une manière ou d'une autre. Par contre j'aimerai que Caradoc et Dunomanos, voir Kyriel m'accompagnent pour assurer ma sécurité. »
Image
Iyou
Dragon d'or
Messages : 120
Inscription : Mar 25 Avr 2017 13:01
Localisation : Montauban
Version de D&D préférée : D&D3.5
Univers de D&D préféré : Royaumes Oubliés
Race : Humain
Classe : ?
Alignement : ?
Dieu :

Re: [RP] Ch1 - Un monde de brutes

Messagepar Iyou » Dim 26 Nov 2017 18:21

Kaem jeta un rapide coup d’œil dans le sceau d’eau, mais pour lui, elle n’avait aucun intérêt. En revanche, la proposition de Déchercheni de poser pieds à terre pour rencontrer l’autochtone l’attirait beaucoup plus.

« Grande Meretiaa, si vous me le permettez, j’accompagnerai volontiers Déchercheni au sol pour rencontrer l’autochtone. On ne sait pas de quoi proviennent ses cris et s’il s’agit d’une menace une lame de plus peut être utile. »
Avatar de l’utilisateur
Toko
Staff - Floodérateur
Messages : 14943
Inscription : Mer 4 Avr 2012 12:25
Localisation : 45
Version de D&D préférée : D&D
Univers de D&D préféré : Mystara
Race : Tinigen
Classe : Barde
Alignement : Chaotique Bon
Dieu :

Re: [RP] Ch1 - Un monde de brutes

Messagepar Toko » Lun 27 Nov 2017 01:11

Drunomanos avait été un peu déçu de découvrir que cette planète inconnue ressemblait en fait beaucoup à la sienne (la Lune) et à celle qu'il avait récemment découverte et venait de quitter (la Terre). Il s'attendait à un peu plus de dépaysement.
Ne cachant pas sa déception, il grommela en triturant sa barbe aux mèches emmêlées et cracha ostensiblement par dessus bord.
« Je brûle de poser le pied à terre et découvrir les mystères que recèlent cette planète... »
Et ses dangers... songeait-Il en caressant amoureusement le manche de sa redoutable hache à deux mains.
« Comptez sur ma hache pour vous protéger et abattre tout ennemi ou toute menace... » ajouta-t-il de sa voix rocailleuse à l'attention de Déchercheni en esquissant une révérence un peu raide et peu gracieuse.

Revenir vers « L'Appel des étoiles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité