Kyriel le voleur en location par Hallacar

MD : Gaspard de la Nuit
Règles : AD&D2
Univers : Mythes & Légendes / Spelljammer / Planescape
Monde : Système de Rê
Niveau : 4-5

Modérateur : Gaspard De La Nuit

Avatar de l’utilisateur
Hallacar
Dracoliche
Messages : 5625
Inscription : Ven 4 Déc 2015 09:34
Localisation : Yvelines
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Laelith
Race : Humain
Classe : Rôdeur
Alignement : Loyal Neutre
Dieu :

Kyriel le voleur en location par Hallacar

Messagepar Hallacar » Ven 15 Déc 2017 09:32

Personnage

Nom : Kyriel
Age : 21 ans
Classe : Voleur - profil Cambrioleur
Race : Humain - Grec
Langues : Commun, Grecque (Langue Natale), Egyptien
Niveau : 6 (20.000 xp) + 3170
Alignement : Chaotique Neutre
PV: 22
actuels = 22 -4
TACO : 18
CA : 8 (armure de cuir) -2 dex - 1 armure = 5


Caractéristiques :

Force : 13 (Ajust. toucher : Normal, Ajust. dégâts : Aucun, Poids autorisé : 22.5, Charge maximale : 70, Enfoncer : 7, Barreaux & Herses : 4%)
Dextérité : 16 (Ajust. réflexe : +1, Ajust. de tir : +1, Ajust. défensif : -2)
Constitution : 12 (Ajustement aux points de vie : 0, Choc métabolique : 80%, Survie à la résurrection : 85%, Résistance au poison : 0, Régénération : Non)
Intelligence : 14 (Nbre de langues : 4, Niveau de sorts : 7è, Proba. d'apprent. d'un sort : 60%, Nbre max. de sorts/niv. : 9, Immunité illusions : -)
Sagesse : 10 (Ajust. vs magie : 0, Sorts en bonus : 0, Possibilité d'échec d'un sort : 15%, Immunité aux sorts : -)
Charisme : 14 (Nb. max. de compagnons : 6, Loyauté inspirée : +1, Ajust. réaction : +2)

Perception = 13 sagesse + int + dext + con / 4 = 10 + 14 + 12 + 16 = 52/4)


Capacités

Vol à la tire : 15% => 15% (Base - classe) + 5% (Sans armure) - 5% (Cambrioleur) + 0% (Points répartis)
Crocheter des serrures : 87% => 10% (Base - classe) + 5% (Dextérité) + 5% (Cambrioleur) + 67% (Points répartis)
Trouver/désamorcer des pièges : 50% => 5% (Base - classe) + 45% (Points répartis)
Déplacement silencieux : 23% => 10% (Base - classe) + 10% (Sans armure) + 3% (Points répartis)
Se cacher dans l'ombre : 25% => 5% (Base -classe) + 5% (Sans armure) + 15% (Points répartis)
Détecter les bruits : 20% => 15% (Base - classe) + 5% (Points répartis)
Grimper : 75% => 60% (Base - classe) + 10% (Sans armure) + 5% (Cambrioleur) + 0% (Points répartis)
Lire des langues inconnues : 0% => 0% (Base - classe) - 5% (Cambrioleur) + 0% (Points répartis)
Multiplicateurs de dégâts des attaques sournoises : x3


Compétences martiales

Combat à deux armes
Dagues
Épées courtes


Compétences diverses

Acrobatie : 2
Ambidextrie
Baluchonnage
Contrefaçon : 2
Estimation : 2
Saut : 1



Equipement

Vêtements (2,5 kg) : tunique, ceinture - gaine de couteau - fourreau, pantalon, bottes souples
1 armure de cuir (7,5 kg ?)
2 épées courtes (2 x 2 kg)
1 coutelas (1 kg)
1 sac à dos (1 kg)
1 corde en soie (10m) (2,5 kg)
1 grappin (2 kg)
outils de voleur (0,5 kg)
1 pierre à aiguiser (0,5 kg)
2 torches (1 kg)
1 sifflet (*)


Encombrement

Poids porté : 22.5
Poids autorisé : 22.5
Charge maximale : 70


Background :

Kyriel est un humain, né à Athènes-la-grande. Fils d'une prostituée, il ne connut jamais l'identité de son père. Il perdit sa mère jeune, et fut très tôt livré à lui même. Il dût survivre à Athènes, notamment en chapardant ses repas et vêtements. La dextérité du jeune homme lui valut rapidement d'être remarqué par la guilde de voleurs dont il empiétait le territoire. La guilde, vouée au dieu Hermès, lui proposa des petits boulots, et Kyriel cambriola et vola à la tire pour gagner sa vie. Travaillant parfois en groupes, le roublard fut un jour trahit par ses pairs et laissé à l'abandon suite à un boulot ayant mal tourné.

Réussissant par miracle à s'échapper avant que la garde Athénienne ne le capture, c'est ainsi que Lyriel s'est retrouvé opposé à sa guilde d'origine, ce qui l'a conduit à fuir en Egypte.

Une fois en Egypte, le voleur fut recruté de force par une autre guilde, vouée au dieu Seth. Détestant au plus haut point son nouveau métier, et surtout le fait d'être enchaîné de force à cette nouvelle guilde, Kyriel rongea son frein pendant des mois avant de s'échapper. Cela ne fut pas sans douleur, car parmi les dirigeants de cette guilde, se trouvait un notable puissant qui se dressait sur le chemin du jeune homme vers la liberté. Kyriel n'eut d'autre choix que de le tuer avant de fuir à nouveau.

Le haut statut du défunt notable, à la fois dans la guilde et dans la vie publique, eurent de sérieuses conséquences dans la poursuite de son meurtrier, Kyriel. Ainsi, des récompenses élevées furent proposées, et Kyriel se retrouva rapidement pourchassé par un nombre conséquent d'assassins et chasseurs de primes.

Kyriel dut rester en mouvement, allant de ville en ville, afin de ne pas être repéré. Il se nourrit essentiellement de ce qu'il dérobait, toujours sur le qui-vive et la crainte d'être trouvé. De passage dans une grande ville portuaire dont il ignorait le nom, le jeune homme apprit le départ imminent d'une expédition dans des contrées lointaines. Cela représentait une opportunité certaine pour fuir ses poursuivants, aussi le jeune homme embarqua clandestinement, se retrouvant à fond de cale dans un navire en partance...
Dernière édition par Hallacar le Lun 24 Déc 2018 18:35, édité 5 fois.
Avatar de l’utilisateur
Hallacar
Dracoliche
Messages : 5625
Inscription : Ven 4 Déc 2015 09:34
Localisation : Yvelines
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Laelith
Race : Humain
Classe : Rôdeur
Alignement : Loyal Neutre
Dieu :

Re: Kyriel le voleur en location par Hallacar

Messagepar Hallacar » Ven 15 Déc 2017 09:33

Kyriel

Le moins que l'on puisse dire était que Kyriel en avait vu de dure.
Il s'était fait son trou à Athènes. Ca avait pris du temps. La guilde, celle que l'on appelait la Maison des Marchands, l'avait accueilli et ça avait fonctionné pour un temps. Mais une affaire désastreuse avait eu raison de la loyauté de certains de ses membres et Kyriel avait préféré partir.
De ville en ville, de proche en proche, il s'était retrouvé à Alexandrie. La capitale egyptienne était cinq fois plus grande qu'Athènes et affichait une expansion galopante, sans doute depuis plusieurs dizaines d'années.
Mais à l'heure actuelle, sa population s'était réduite suite à la campagne militaire de l'Empereur-Mage dans le grand Nord. Une situation qui pouvait se révéler profitable pour un homme comme Kyriel, habitué à "dénicher" ce dont il avait besoin.
Très rapidement, il fut repéré. On lui fit miroiter la protection de la Guilde Des Voleurs. L'affaire était tentante, mais il avait déjà gouté de ce pain-là et ça n'avait pas été concluant. Il préférait rester indépendant. On lui fit comprendre qu'il n'avait pas le choix, en fait. Sans façon, merci.
Il avait fait semblant de marcher. Fait quelques contrats qui fonctionnèrent. Cela aurait pu convenir... Un soir, il fut amené au Temple de Seth. La grande tour noire dont les portes ne s'ouvraient qu'à midi et à minuit.
Dans une grande salle circulaire, ornée d'un bassin en son centre, étaient réunis une petite centaine de personnes, dont la plupart était masqué. Plusieurs gardes de près de deux mètres gardaient les issues, ils n'avaient pas l'air commode. Le simple fait de les regarder donnait des sueurs froides.
Il fut présenté à celui qu'on surnommait L'Aumonier, qui n'était autre qu'un des quatre Grands Prêtres de Seth. Grand, mince, cheveux sombres et yeux verts. Surtout ne pas le regarder dans les yeux.
« Kyriel, n'est ce pas ? On me dit que tu es une bonne recrue... Mais je crois que tu caches un peu ton jeu... » Il était amical, chaleureux...
Kyriel s'abstint de répondre, attendant la suite.
« Grec, hum... en "exil"... tu peux trouver ta place, ici, tu sais. Nous prenons soin les uns des autres, quoiqu'il arrive. Si tu tombes d'un toit par exemple, et que tu perds l'usage de tes jambes, tu ne seras pas abandonné. » Il leva les mains comme pour se défendre : « Non, non, ce n'est pas une menace. Les accidents, ça arrive, tu en as forcément déjà vu. Pas vrai ? La mort, c'est rapide, mais se retrouver invalide, c'est ça le pire, non ? »
Pas faux. Mais il avait déjà entendu ça avant. Il hocha la tête néanmoins.
« En revanche, nous devons garder le contrôle. Nous ne tolérons pas les indépendants, surtout quand ils sont doués. Tu peux le comprendre, n'est-ce pas ? »
Kyriel acquiesca, toujours silencieux.
« Bien. Je vais te présenter à un de nos bienfaiteurs. Il a quelques affaires intéressantes à te proposer. »
L'Aumonier fit un geste et un homme masqué s'approcha d'eux. Il était vêtu entierement de couleurs sombres, mais ses vêtements, quoique sobres, étaient de bonnes qualités. Il ne portait aucun bijou, mais ses mains gardaient les traces de bagues qu'il avait dû enlever avant de venir. Trop distinctive peut-être, ou peur de se les faire voler...
« Bonsoir jeune homme. » dit-il d'une voix grave. « Tu peux m'appeler Fari. Si tu es d'accord pour faire quelques "courses" pour moi, retrouve moi après la cérémonie à la Maison aux Mille Rubis, dans le Salon de la Soie. »
La "messe noire" commença. Kyriel ne savait pas à quoi s'attendre, et il fut heureusement déçu. Le sermon, assez banal, enjoignait les fidèles à "prendre possession de ce qu'ils méritaient de droit" et à partager avec leurs frères de la communauté. La solidarité devait rester la base de leurs relations. Blablabla...
La cérémonie se conclut avec le sacrifice rituel, non pas d'une vierge, mais d'un serpent, dont le sang fut versé dans un grand calice et mélangé avec ce qui semblait être du vin. Une trentaine de personnes vinrent boire de ce sinistre breuvage. Kyriel croisa le regard d'un de ceux-là, ce qu'il vit le terrifia...

Sortant enfin de là, Kyriel se rendit comme convenu à la Maison aux Mille Rubis. Une luxueuse maison close comme il en avait déjà vu plus d'une fois.
Fari lui confia une série de cambriolage ayant pour cible différents objets d'art, au caractère ésotérique profondément marqué.
Ces contrats étaient périlleux, et plus d'une fois Kyriel s'en sortit de justesse. Il chercha un moyen de s'en sortir et pour se faire enquêta discrètement sur son mystérieux commanditaire.
Il découvrit sans peine sa véritable identité, un notable très influent du nom de Bakadja. Mais il manqua de discrétion.
Il fut cueilli et présenté devant lui, visiblement dans sa propre maison. On le tortura un peu, pour le plaisir car il n'avait rien à dévoiler. Il parvint à se libérer mais dans sa fuite il tua son bourreau. Il grappilla quelques objets au vol, détala vers le port et monta dans le premier navire en partance...

[hrp : une armure de cuir +1 de dissimulation
une potion d'invisibilité]
Avatar de l’utilisateur
Hallacar
Dracoliche
Messages : 5625
Inscription : Ven 4 Déc 2015 09:34
Localisation : Yvelines
Version de D&D préférée : AD&D1 + UA
Univers de D&D préféré : Laelith
Race : Humain
Classe : Rôdeur
Alignement : Loyal Neutre
Dieu :

Re: Kyriel le voleur en location par Hallacar

Messagepar Hallacar » Mer 16 Mai 2018 11:43

les songes de Kyriel

Le voleur Grec aborda l'expérience avec un esprit ouvert, très ouvert. Avec le calumet, c'était très plaisant, et même bienvenu. Il allait peut-être enfin obtenir ce repos qu'il avait tant de mal à prendre depuis qu'il avait quitté Alexandrie.
Oubliant toute bienséance, il s'allongea sur le dos, mains derrière la nuque... Rapidement, le goût du sang lui revint à la bouche. Puis il commença à suffoquer, avec cette même impression de se noyer dans du sang. Il se releva brusquement en reprenant sa respiration, pour se rendre compte que les autres le regardaient fixement. Mais tous les autres arboraient le même visage : celui de ce fou de Bakadja. Les ombres dansaient une folle farandole sur les parois de la caverne.
Kyriel se leva précipitamment et partit en courant, sortit de la grotte. Il se retrouva sur la plaîne infinie à courir à en perdre haleine, puis il rejoignit la plage où ils avaient accosté la première fois. Le feu de camp était là, le crépuscule aussi... les bêtes à deux têtes jaillirent de par delà une dune, en grognant. Une étrange voix chorale se fit entendre : « Nous sommes les gardiens des Enfers ! »
« Qu'est-ce qui se passe ici ? » fit un berger à côté de lui, un très jeune homme aux bouclettes brunes s'aidant d'un bâton pour marcher. Les Sheshnis disparurent instantanément. « Ce n'est pas encore ton heure, c'est la sienne. Débarrasse toi de lui au plus vite... parles-en à la bonne personne. » ajouta-t-il avant de disparaître, laissant le voleur seul sur cette plage, avec le feu de camp de Chee.

Revenir vers « L'Appel des étoiles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités