News

19 juillet 2017
Résumé Pour certains, c’est le paradis des vacanciers. Des îles tropi...
7 juillet 2017
Résumé Cet ouvrage révèle ces mystères au Maître du Donjon, qui trouv...
27 juin 2017
Résumé Pour les joueurs et les Maîtres du donjon débutants ou chevron...
13 juin 2017
Résumé Il s’agit du deuxième ouvrage de la série des accessoires qui ...
27 mai 2017
Résumé L’endroit possède de nombreux noms : les Profondeurs, l’Outret...
>>> Voir plus de news

Qui sommes nous ?

Le Donjon du Dragon est un site communautaire ayant pour but de rassembler les ouvrages des anciennes éditions de Donjons & Dragons et des règles Avancées de Donjons & Dragons en version française (OD&D à AD&D2.5). Par le biais de discussions et d'une gratuité totale, les membres du site proposent des restaurations, des traductions exclusives et de nombreuses créations. Vous trouverez également les règles de ces différents systèmes en format numérique dans le DRS.

Les avis des fiches du Donjon du Dragon reflètent l'état d'esprit des membres du site et ne sont donc absolument pas objectifs. N'hésitez pas à vous inscrire si vous voulez y apporter des modifications. 

X2 - Le Château d'Ambreville

Code TSR :
#4526 (X2)
Niveaux :
3 à 6
Première impression :
1985 (deux impressions)
ISBN :
0-935696-51-2
Auteur(s) :
Tom Moldvay
Illustrateur(s) :
James 'Jim' Holloway, Harry Quinn, Jim Roslof, Stephen D. Sullivan
Illustrateur de couverture :
Erol Otus
Traducteur(s) :
Bruce A. Heard
Format :
Livret de 32 pages avec couverture cartonnée souple non attachée.
2/10

Avis

Le module le plus mauvais de la série. De prime abord le background a l'air classique, mais vos personnages vont se retrouver projetés dans une sorte de voyage entre les dimensions. Le concept aurait pu être intéressant mais l’aventure est complètement surréaliste. C'est peut-être voulu, mais contrairement à Gygax (et sa série de modules EX), c'est complètement raté.
De plus le module est bourré de fautes de frappe, il manque des encadrés sur certains textes à lire à haute voix.
Les (rares) points positifs  : de belles cartes, une mise en page pro, de belles images... et pas grand chose d'autre. Juste une chose : les Ambreville. Délicieusement dépravés, fous à lier, traîtres et manipulateurs. Un vrai bonheur. Ce scénario, avec eux pour base, aurait pu être un chef d’œuvre. Aurait pu, c'est bien le problème.

Résumé

"Pendant près d'un siècle, les Ambre furent une des principales puissances de Glantri. En particulier, le septième et dernier Prince, le Prince Etienne d'Ambre, devint l'un des plus puissants mages de l'histoire de Glantri. Cependant, la totalité de la famille Ambre et leur domaine, le Château d'Ambre, disparurent soudain. Personne ne les vit plus et on ne sut jamais ce qui leur était advenu. Plus tard, les Ambre devinrent les héros des légendes locales, sujets imaginaires de contes pour effrayer les petits enfants désobéissants".

Univers

Mystara

Emplacement : Le module commence à proximité de la cité de Glantri, dans les principautés de Glantri, le pays d’adoption de la famille d’Ambreville. L’aventure se poursuit dans d’autres mondes.

Époque : 979 DC (la date à laquelle le supplément PC4 situe le retour des d’Ambreville à Mystara.

Suggestions de mise en place : Moyennant quelques modifications, rien n’impose de faire débuter l’aventure à Glantri (le brouillard gris qui conditionne les mouvements des personnages pouvant très bien s’étendre en d’autres lieux). D’autre part, étant donné que le module joue sur le voyage dans le temps, les PJ peuvent fort bien venir d’une autre époque, sans pour autant remettre en cause le retour des d’Ambreville en 979 DC.

Problèmes de compatibilité : La description que fait le module des d’Ambreville n’est guère conforme avec le matériel publié par la suite. Étienne en particulier est présenté comme le septième prince de la lignée, alors que d’autres textes en font le premier.

Références : GAZ3, PC4 (« Night Howlers »).

Localisation du module X2

Impressions & éditions

première impression : septembre ou octobre 1985

seconde impression : septembre ou octobre 1986

Les pages de la 1ère impression sont un peu plus épaisses, la couleur du module est différente, ainsi que l’illustration de la couverture.

Différences entre les impressions

première impression : 1985

Couleur : Amarante
Lieu d'impression : Royaume-Uni
Logo TSR : « Angled logo »
Mention sur la couverture :  « Module d’Aventure Expert »
Mention dans le bandeau bleu : aucune

seconde impression : 1986

Couleur : Prune
Lieu d'impression : France (par Publi RA Paris)
Logo TSR : « Angled logo »
Mention sur la couverture : « Module d’Aventure Expert »
Mention dans le bandeau bleu :  « Aventure pour Personnages de Niveau 3 à 6 »

 

X2 1i X2 2i-bis

Commentaires  

+1 #1 Ronny 13-06-2014 15:29
Le souvenir du joueur que j'étais est une ambiance étrange dans un chateau bizarre... Certaines choses ne semblaient pas vraiment "à leur place"... Puis il y a la partie qui se passe en Averoigne, bien trop courte, et qui auraient peut être méritée une extension et une attention soutenue, mais la quête y est bateau, puis on revient chez nous. Et tout ceci s'achève un peu en eau de boudin... Surement pas le meilleurs scénar que j'ai joué, mais il y a eu des passages de tension, tout de même, en Averoigne et au début, dans le chateau.
#2 tizun thane 03-07-2015 15:31
Je ne suis pas du tout d'accord avec l'avis du donjon. Il s'agit d'un chef d’œuvre.
Les Pj sont plongés dans un monde baroque, fou et ultraviolent, comme un cauchemar éveillé, et ils doivent s'en sortir.
La difficulté est bien dosée: c'est à dire qu'elle ne l'est pas du tout. c'est très dangereux, et les PJ devront être habiles s'ils espèrent survivre.
Le caractère surréaliste de l’œuvre ne plaît pas à tout le monde. Ceux qui aiment la logique vont être déçus. L'oeuvre baigne dans la folie des Ambreville.
Je suis plus sceptique sur la partie en Averoigne, trop décalée par rapport au reste. Et la traduction officielle n'est pas de grande qualité (un problème de relecture?).
Dans l'ensemble, une oeuvre à découvrir.
+1 #3 Tracatar 14-02-2016 16:54
"Le plus mauvais de la série" c'est rude. Pour moi pendant longtemps j'aurais même dit que c'est le meilleur. C'est sûr que la partie en Averoigne doit être étoffée, et que pour nous cette incursion dans une version féerique de la France médiévale manque un peu d'exotisme, mais pour le reste c'est un sans faute : étrangeté permanente, pleins de possibilité de se s'en sortir autrement que par la baston, du roleplay à foison si l'envie vous en prend, et un basculement du comique au tragique que je n'ai vu dans aucun autre module. Une expérience indispensable.
+1 #4 Athabaska 06-03-2016 20:34
Je ne connais pas ce scénario, mais j'ai hâte de le lire. Les références à l'univers des Princes d'Ambre de Zelazny semble évident. A mon avis, en retravaillant certains trucs ça doit pouvoir être sympa.
Je vous tiendrai au courant.
#5 Elyzia 25-08-2016 11:15
il y a plein de references à Edgar Poe; double meurtre rue morgue, Ligea, masque de la mort rouge,
il faut le faire jouer ainsi, comme un asile d'aliénés,
les pjs découvrent à la fin le pourquoi de cette situation
c'est plutost bien trouvé
#6 pif 05-02-2017 12:14
Personnellement , mon magicien (4e niveau) vient d'intégrer ce module en compagnie d'une équipe de cinq aventuriers, et je me suis bien éclaté (notamment lors de la traversée de la forêt sous serre). J'avais un peu peur en lisant que c'était "le plus mauvais de la série". Si la suite est du même niveau, ça me conviendra parfaitement !
#7 Mériadec 03-08-2017 13:11
Je pense qu'en jouant sur le décalé, l'imprévu voir même le loufoque, ce module peut vraiment être sympa à jouer.

Vous ne pouvez pas poster de commentaire.